Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

dimanche, 31 mai 2009

Faut-il "punir" les Equato-guinéens?

La nouvelle est encore tombée cette semaine: 300 camerounais en situation "irrégulière" ont été expulsés de Guinée -Equatoriale !

Eh oui, trois cents camerounais , issus d'un pays riche en intelligences, en matières premières, en multiples ressources de domaines très variés comme l' agriculture ont été chassés comme de vulgaires bandits d'un pays riche en pétrole  à cause "des papiers qui ne sont pas en règle." Si les autorités Equato-guinéennes ont pleinement raison, elles auraient tout au moins permis à "ces sans papiers" de récupérer leurs biens afin de venir pourquoi pas "faire des papiers " ou si vous voulez des " vrais papiers" . Surtout que dans un pays où la contre façon a fait un nid prospère, ce n'est pas l' imagination qui manque le plus. Un petit tour à Kumba , à l' avenue Kennedy ou à Ngoa ékellé ( Yaoundé) ferait l' affaire.  Passons. Ces camerounais apprendront désormais à voir "leurs menstrues" pardon , à "être en règle" avant d' entrer en Guinée, ou dans tout autre pays du monde. Et puis il y a quoi, les camerounais sont-ils les seuls " sans papiers" en Guinée -équatoriale ? pourquoi les autres ne se sont -ils pas plains? Les autorités équato nous le dirons certainement un jour. Seulement , si nous étions les "locataires du palais d' Etoudi" à Yaoundé, nous montrerions à notre nouveau riche de voisin que nous avons assez d' expérience et que le pétrole a d' abord coulé chez nous avant de le faire chez eux. Comment! nous donnerions une toute petite leçon de reconnaissance à notre cher pays frère en fermant aussi nos frontières pour que nos produits agricoles et maraîchers qui y vont par centaines  dans des camions bondés comme de oeufs, n'aillent plus donner la force à leurs bidasses de chasser de manière brusque mais pas brute, les ressortissants du "grenier" de l' Afrique centrale. Comme nous verrions si leurs autorités ne viendraient pas nuitamment s' agenouiller pour demander pardon ! Et puis même  c'est quoi! les camerounais ne peuvent-ils pas apprendre à rester chez eux? Nous on sait qu' avant, quand un camerounais s 'expatriait, c ' était pour aller chez les blancs. Là bas au moins une expulsion de "sans papier" ne fait pas aussi mal que chez son voisin de la sous-région.

En tout cas le message en direction des autorités camerounaises est fort : SI TON ENFANT VA SE NOURRIR DANS LA CUISINE DE TON VOISIN, C'EST QU'IL Y A PROBLEME CHEZ TOI !

Didier ONANA(c)mbolocameroon-mai2009

14:14 Écrit par Bambino dans International | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : international, afrique, centrale | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.