Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

mardi, 06 octobre 2009

Il n'y a pas de moitié de société:Amougou AKOA

Les élèvmbolo cameroon ngoyo 019.jpges de la fondation Scolaire A.A et leur fondateur.Photo:Didier ONANA(c)mbolocameroon.

Question:A votre avis, Y a t-il une différence entre les problèmes des enseignants du Privé et ceux du public?

AMOGOU AKOA:"Vous savez,il n'y a pas de moitié de société,de société de privé de société de public.Non ça n'existe pas.Je dirais que les problèmes sont exactement si non à très peu de choses près,les mêmes dans notre société.Je ne fais donc pas beaucoup de différences entre le privé et le public.Il n' y a pas beaucoup de différences de fond,peut- être qu'il peut avoir des aménagements parci,par là.Il n' y a pas un standard.Pour moi,les problèmes sont les mêmes partout.

Question:N'y a t-il pas une quelconque spécificité?

AMOUGOU AKOA:"Si,au point de vue des salaires.En fait,je lie ça à la société parceque si au niveau social,on évalue le coût de l'éducation d'un enfant,je ne sais pas s'il y a 10 % des camerounais qui peuvent payer  actuellement.Donc en fait les scolarités sont en deça ,c'est pour ça que certains établissements sont obligés de faire le remplissage des classes même au privé où on a déjà,ce n'est peut-être pas le cas au Complexe "AA",des effectifs de plus de cent élèves par classe.Ce n'est pâs admissible en fait dans le privé.C'est pour essayer de compenser le manque à gagner qu'il aurait si on devait taxer le coû^t de l'éducation réelle  des enfants.

22:21 Écrit par Bambino dans EDUCATION / | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : enseignant, journée mondiale | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.