Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

VIVE LA FETE

                               VIVE LE TRAVAIL

 

 Vive la fête du travail  ?!!                 

Dans quelques heures sera célébrée dans la plupart des pays du monde, la fête internationale du travail. S’il est difficile de s’accorder sur les origines réelles et les auteurs de cet évènement, force est de reconnaître qu’il  a un dénominateur commun : l’amélioration des conditions de vie et de travail des employés. L’éternel combat entre syndicats et patronat n’est pas en reste.

         Au Cameroun, la fête du travail est un moment important de la vie nationale, un moment qui ne passe jamais inaperçu. Cette année comme par le passé, les autorités locales et autres groupes de pression ont mené quelques actions et activités. Les querelles sont toujours restées les mêmes, les problèmes aussi. Cependant s’il est difficile d’affirmer ou de dire que rien n’est fait, on peut toutefois dire  qu’il y a des améliorations et des avancées. On peut aussi dire de façon péremptoire que c’est au cas par cas que ces problèmes se posent et ces avancées se vivent ou se constatent. Tout dépend du bon vouloir  de chaque patron, de chaque promoteur d’emplois. On trouvera ainsi des patrons qui refusent le bien être de leurs employés : pas de sécurité sociale, pas d’affiliation à la caisse de sécurité sociale, pas de facilités dans l’octroi des crédits, non prise en compte des heures supplémentaires, refus d’admettre des syndicats ou de regroupements d’employés au sein de l’entreprise, pas de congés, pas d’assistance en cas de maladie …. Il existe encore des entreprises qui après plus d’une dizaine d’années d’existence, les employés n’ont pas de véhicule transport, ne sont pas payés par une banque ou une quelconque structure financière. Le 1er mai comme demain, les employés n’auront les tricots qu’à leur lieu de travail... Avec ceci, il est pratiquement impossible d’avoir le rendement escompté, les entrées de la  maison baissent, les employés ne sont plus motivés et ne viennent que pour « toucher »  leur S.I.D.A, entendez : Salaire Insuffisant Difficilement Acquis. Dans certaines autres, les personnels  passent cinq à dix ans avec le même salaire… les revendications ici ne seront jamais exhaustives. Il revient donc à chacun de faire ce qu’il entend ou veut  en fonction des objectifs qu’il veut atteindre.

         Quant aux bienfaits du travail, nous allons le résumer en déclamant ce poème de l’écrivain malgache Flavien RANAIVO.

 

  Le travail notre ami.

Ne soyez pas comme des chats,

Friands de poisson, ils détestent la nage,

Le travail est l’ami des vivants,

Travaillez donc, travaillez.

Les pauvres sont des charges pour l’humanité.

Seriez-vous beau et besogneux,

Parlez, on ne vous écoute,

En chemin vous marcherez derrière les autres

Car l’enfant qui ne veut travailler,

Dans un verger, maraudeur,

A la ville quémandeur,

A la maison, de trop,

Le travail, mes amis seul fait l’homme.

Flavien RANAIVO (poète malgache).

 

            La fête du travail, au lieu d’être un moment de réflexion, il est  dans la plus part des cas le résumé de la triptyque : tricots, défilé et agapes … !!! Dans certains cas on ajoute des activités sportives, culturelles et des récompenses. C’est peut être mieux ainsi, mais il ne faut pas perdre de vue, l’essence de cette fête….

 

En cette veille de fête du travail, nous souhaitons à tous les travailleurs du monde, tout le meilleur, et aux patrons, beaucoup  d’ouverture d’esprit, de grandeur d’âme, de tolérance et  surtout une grande prise en compte des problèmes (légitimes) de leur personnel, car sans ce personnel, ils ne sont rien, ou presque.

 

Didier ONANA © mbolocameroon. 22 11 45 87

 mbolocameroon@yahoo.fr   

 

Les commentaires sont fermés.