Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

COIFFURES ET PARURES BAMOUN: Fabrice NGON EXPOSE !!!

EXPOSITION :

    FABRICE NGON  CELEBBRE LA FEMME DANS …

     « COIFFURES ET PARURES BAMOUN »

visiteur expo.jpgQue serait le Cameroun  sans le peuple Bamoun ?  Beaucoup de camerounais se posent souvent cette question. En effet, s’il nous était permis de classer les différents peuples camerounais par ordre d’importance culturelle, de richesses artistiques, de traditions orales matérielles, et ou immatérielles, de traditions ou de personnalités emblématiques, le peuple Bamoun occuperait certainement les premières loges.

Issu du département du Noun dans  la riche région des Grass-Fields de l’Ouest –Cameroun, le peuple Bamoun est bourru d’une histoire très riche avec des traditions fortes d’où l’important  flux remarqué chaque année en direction de cette partie du pays. On dirait une zone bénie des dieux : un sol riche d’où sortent d’abondantes  cultures qui ravitaillent une bonne partie des marchés du Cameroun, un artisanat prolifique et varié, une gastronomie  copieuse et diversifiée, des hommes ingénieux à l’instar de NJOYA qui inventa une écriture qui permit à son peuple de s’instruire. Qui oserait parler des Bamoun sans évoquer l’emblématique  Sultan Ibrahim MBOMBO NJOYA, l’actuel roi, une figure dont le Cameroun ne pourra jamais oublier à cause de son parcours politique et des services rendus à la nation camerounaise.

C’est certainement  ce qui a poussé Fabrice NGON, reporter photographe  émérite, en service au quotidien national Cameroon-Tribune à consacrer en cette année du cinquantenaire de l’indépendance du Cameroun une exposition photos.

explications ngon.jpg« J’ai voulu célébrer et magnifier la beauté, la liberté et l’épanouissement de la femme Bamoun. J’ai voulu lui donner un moyen d’afficher et d’extérioriser son identité. J’ai choisi pour le faire, la photographie qui est un art majeur, un vecteur de communication sociale, un moyen d’expression et de créativité, une autre façon aussi de lutter contre la pauvreté. »

Fabrice  NGON a donc parcouru le sultanat et tout le département du Noun pour découvrir les richesses de la coiffure féminine. Il a à la fin retenu et réalisé 16 portraits en numérique, noir et blanc, de format 30 x 45 cm. Ces tableaux à la beauté inqualifiable représentent donc les coiffures traditionnelles de la femme Bamoun. Des tresses nattées aux coiffures traditionnelles , modernes et  classiques ornées de cauris avec des tatouages des cultures musulmane et  touareg. Un chef d’œuvre que n’ont pas manqué d’apprécier et d’admirer les nombreuses personnes venues vendredi dernier à l’hôtel Djeuga de Yaoundé. Parmi les personnalités présentes, pas moins que le … Sultan Ibrahim MBOMBO NJOYA, roi des Bamoun dont la classe et le rang social font de lui un être qu’on ne déplace pas facilement. La qualité de l’œuvre valait bien la peine. Il avait à ses cotés, le ministre chargé des relations avec les assemblées, Monsieur  Grégoire OWONA, des députés et d’autres figures marquantes de la culture camerounaise et de la cour royale qui se sont reconnues dans cette œuvre. Enfin et c’est rare en matière de culture à Yaoundé, une forte présence des journalistes.

Photo du haut: Une vue de l'exposition.

Photo du bas: Fabrice NGON explicant son oeuvre au sultant MBOMBO NJOYA.

Didier ONANA©mbolocameroon 22 11 45 87

mbolocameroon@yahoo.fr

 

Commentaires

  • Les photos de Fabrice NGON sont magnifiques. Elles montrent parfaitement la beauté des femmes camerounnaises : la qualité de leur peau, de leur coiffure...

Les commentaires sont fermés.