Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Des journalistes à l'école de l'haltérophilie

   Haltérophilie : Des  Journalistes à l’école !!!

 

Une trentaine de Journalistes a pris part vendredi dernier à un séminaire d’imprégnation des journalistes à la terminologie de l’haltérophilie. Cette activité entrait dans le cadre des préparatifs  du championnat d’haltérophilie dames et messieurs que le Cameroun abritera du 20 au 28 juillet 2010 au palais polyvalent des sports de warda.

Prenant la parole,à l’ouverture, Monsieur Yves Vincent MPENEKOUL,le Secrétaire général de la fédération camerounaise d’haltérophilie parlant au nom du président empêché, a exprimé sa joie de voir tant d’hommes de média s’intéresser à une discipline sportive pas très médiatisée ,peu connue et peu courue. C’ « est  pour la première fois que je vous vois aussi nombreux à nos activités. J’espère que vous ne disparaîtrez pas après ce séminaire.» Puis il a donné les raisons de cet évènement. Il s’ « agit désormais de parler le même langage, de vous donner les arguments pour faire des papier  et des commentaires avec les mots justes  et appropriés. » Il a terminé son propos en souhaitant que les échanges entre les experts de la fédération et les journalistes soient fructueux  et que ces derniers soient désormais nombreux à voir ce dont les haltérophiles camerounais sont capables.

         Me ENAMA le modérateur du séminaire a aussi les journalistes pour leur présence massive. Puis il a défini l’haltérophilie comme étant l’amour des haltères. Il a fait l’historique de l’haltérophilie en parlant des légendaires SAMSON et HERCULE qui sont considérés comme les ancêtres de l’haltérophilie à cause des lourdes charges qu’ils soulevaient. L’haltérophilie est l’art de la gestuelle globale, il vainc l’inertie, c’est une école de la non violence contrairement à ce que disent les gens. Il s’agit de conserver en équilibre pendant un certain une charge en équilibre. Me ENAMA a dit aux journalistes que cette discipline a été introduite au Cameroun en 1959 par le français Marchandise et que le pionnier n’est autre que monsieur WANDJI Aimé. Mes dames Matou Denise et Djouoguo Marie sont les premières dames à avoir pratiqué l’haltérophilie au Cameroun.

L’haltérophilie,il faut le souligner est la discipline qui a le plus donné au Cameroun des médailles. Elle demeure malheureusement très mal connue du public, pas toujours reconnue. Elle fait partie des  « sports mineurs ».

 

Exposé I. « L’haltérophile et ses préjugés » : présenté par Me TSANGA ADZIGUI Désiré Vincent, Entraîneur national senior messieurs.

 

De cet exposé, les hommes de média ont appris que l’haltérophilie n’est pas un frein à la croissance de l’enfant, il n’est pas un sport « de gros bras » ,des videurs ou des éboueurs ,des agents de sécurité comme le disent les gens. Il n’est pas le sport des gens qui n’ont rien dans la tête et tout dans les muscles. Un sport dont on parle dans les médias seulement quand il y a un cas de dopage. Ce n’est pas une discipline à scandales. L’haltérophilie  contribue au contraire à l’amélioration des de l’équilibre physique, psychique, moral et mental de l’athlète qui le pratique. Il es à dissocier du culturisme, du bodybuilding ou du power lifting .C’est le sport de l’équilibre et du mental. Il, est un facteur de socialisation et d’intégration. Il est fait de techniques.

 

Exposé II : Les différentes étapes d’une compétition et les officiels.

Présenté par Me MBALLA Clément (Entraîneur national adjoint senior).

Ce dernier a parlé de la salle des compétitions, de la pesée, de l’échauffement, du contrôle antidopage et de la balance officielle.

Le plateau de compétition a été disséqué avec les schémas et les supports. les systèmes d’arbitrage,les tableaux d’essai, des résultats,l’affichage des records ont été expliqués aux journalistes qui n’ont pas manqué de poser des questions.

 

Exposé III : Les mouvements de l’haltérophilie : par Me TSANGA ADZIGUI Vincent Désiré.

 

Il a entretenu les journalistes, schéma et illustration à l’appui des deux mouvements de l’haltérophilie qui sont : l’arraché et l’épaulé jeté. Les hommes de média ont pu voir les différents gestes et mouvements du corps face à la barre. Parlant des appareils, les séminaristes ont vu leur composition et la différence entre la barre des hommes et celle des dames. La barre des messieurs par exemple pèse 20 kg, celle des dames 15 kg. Les différents disques ont été aussi présentés, leurs différences (couleur et poids). le disque de 25kg est rouge ,celui de 20kg bleu,celui de 15kg jaune,celui de 5kg blanc,celui de 2kg bleu,celui de 1,5kg jaune et celui de 0,5kg blanc.

Les journalistes ont appris que les compétitions sont organisées pour les hommes,les dames et les jeunes au niveau mondial .L’instance faîtière qui est ‘ l’IWF(international wrestling federation  reconnaît les catégories jeunes (17ans), junior (20ans inclus) et senior. Toutes ces catégories sont calculées en fonction de l’année de naissance de l’athlète. Nous en reparlerons.

Les thèmes comme les attributions des officiels,les conditions d’examen des arbitres et leur promotion,les records les cérémonies ont été abordés. Nous en reparlerons au fur et à mesure que nous approcherons l’échéance du 20juillet 2010.

C’est par des mots de gratitude que le séminaire a pris fin….

 

Etienne Didier ONANA. 22 11 45 87

©mbolocameroon 2010.

Commentaires

  • Bravo ! Bravo ! Robert GALLEANO C.T.National Haltérophilie
    Une excellente initiative en direction des médias. car si l'on veut donner une autre image de l'haltérophilie moderne femmes et hommes, c'est par cette communication là qu'il faut commencer. je reste persuadé que les journalistes présent ont découvert notre sport olympique tout à fait autrement, et qu'ils sauront enfin sous leur plume ou leur micro faire valoir notre discipline à sa juste valeur à coté de l'athlétisme, de la gym ou du rugby. N'oublions pas aussi que les mouvements d'haltérophilie servent de BASE pour la musculation DYNAMIQUE des autres sports de compétition!
    Pour de plus longues explications , et pour une découverte de l' haltéro en photos, venez voir mon FaceBooK :
    Robert Galleano (Weightlifting Haltérophilie)
    Bonne réussite pour ces championnats d' Afrique
    Robert GALLEANO CTN Haltérophilie en Nouvelle Calédonie
    Email contact : robertgalleano@gmail.com

Les commentaires sont fermés.