Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

point de vue: spectacle footballistique ;encore d moyen!!!

Spectacle moyen et ACPD en réflexion

La saison sportive 2010-2011 a laissé présager un avenir radieux. La trêve de Noël s’est invitée à la fête et le spectacle a pris un coup. Peut-être pas encore sérieux. Wait and see.

La FECAFOOT (Fédération camerounaise de football) veut réussir un pari cher. Celui de ramener le public dans les stades. L’engouement observé dès l’entame de la saison sportive prouve que le poisson a mordu à l’hameçon. Mais, le plus difficile est de maintenir la qualité du spectacle à son niveau avant la trêve. Après la pause de Noël justement, les joueurs semblent émoussés à cause des fêtes mais aussi un problème de gestion des effectifs. Tout le monde était préoccupé par les fêtes. Aussi, avons-nous constaté que les responsables fédéraux n’avaient pas le cœur à l’ouvrage à cause des dossiers fumants relayés par les journaux spécialisés. Tout comme certaines équipes à l’exemple de Sable FC de Batié, Lausanne FC de Yaoundé ont été distraits par des problèmes en instance à la FECAFOOT. Il faut maintenir le cap et capitaliser les efforts perceptibles et encourageants déployés à ce jour. La clef de la réussite passe par une meilleure organisation avec des ressources disponibles. Aussi, convient-il d’exhorter la FECAFOOT à poursuivre la concertation avec l’association des clubs et tous les corps de métier. Le Président Iya Mohammed doit impérativement tamiser dans son entourage pour ne garder que des personnes utiles pour l’accompagner dans l’exécution de son programme.

Implication de l’ACPD pour démanteler un réseau « maffieux »

Il nous revient que le Président Faustin Domkeu a engagé une vaste réforme de « son » association. Des actions concrètes portent des fruits notamment les retombées financières reversées par la FECAFOOT, l’exécution du calendrier de la saison sportive sans aucune pression sur les équipes. Mais, beaucoup reste à réaliser notamment la prise en compte des équipes des ligues départementales dans la redistribution des redevances, la validation des textes et le démarrage effectif de la Ligue professionnelle, l’accompagnement des équipes dans le suivi des dossiers de transferts de joueurs. En rang dispersé, seuls les clubs en honneur de sainteté avec la FECAFOOT goûteront au sésame des transferts. Les petits, comme Espace FC de Douala de la Présidente Gisèle Yemeli, auront des yeux pour pleurer et n’auront qu’une décision celle de fermer la boutique. Cette petite association que j’ai accompagnée dans les démarches à l’international n’a pas bénéficié du soutien de la FECAFOOT. Toutes les personnes contactées ont lâché Espace FC en oubliant la pression faite sur elle pour libérer ses joueurs. On compte sur l’usure du temps. Au moment de liquider les droits, les clubs du bercail ne sont pas invités au tour de la table. Le bat blesse dès lors qu’on apprend que les indemnités de formation sont souvent perçues et diluées dans le programme de formation des jeunes. Véritable réseau à démanteler pour la survie des clubs. Cette révélation remet en scelle le changement annoncé de l’appellation de l’Association Clubs de Première Division pour Association des clubs d’élite. Si cela était effectif, ce serait oublié les raisons ayant motivé la création de l’ACPD. Cette association vit le jour dans le Littoral. Ses actions sur le plan provincial inspirèrent les clubs de la première division. Pour plus d’efficacité et de poids, la finalité était de mettre sur pied une association regroupant tous les clubs du Cameroun par opposition à la LINAFOOTE (Ligue nationale de football d’élite). En tant que membre-fondateur en première division (1994 au Mansel Hotel de Yaoundé) et géniteur de cette association dans le Littoral avec Paul Sosso Longo alors Président de Stade FC de Bonabéri, pour être cohérent avec les idées de base, je propose aux dirigeants actuels de l’ACPD d’éviter la discrimination. En conséquence, je suggère l’appellation Association des clubs du Cameroun avec des démembrements (élite 1 et 2 etc). Cette synergie renforcera la solidarité recherchée depuis des lustres. Mieux les clubs seront unis plus ils seront forts et conquérants sur tous les fronts.

Fernant Nenkam

Les commentaires sont fermés.