Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

lundi, 28 mars 2011

ECHOS DES 26 ANS DU RDPC

ECHOS DES 26 ANS DU RDPC A MBANKOMO.

Des couleurs malgré le nombre pas très élevé comme d’habitude des militants du parti des flammes, raison fondée, la visite pastorale le même jour de l’Archevêque de Yaoundé dans les environs. Entre Dieu et la politique,  ont fait leur choix. C’est progressivement qu’ils ont arrivés à la place des fêtes pour écouter et témoigner leur adhésion aux idéaux du parti de leur choix.

Comme partout ailleurs, la rhétorique était la même : motion de soutien au « candidat naturel » et invite à se présenter à la prochaine élection présidentielle avec promesse de faire le cent pour cent, condamnation des manœuvres de déstabilisation

orchestrée par certaines personnes, bilan des réalisations du parti,inscription sur les listes électorales… La cérémonie de Mbankomo était présidée par Michel ZOAH le ministre des sports et de l’éducation physique que l’impressario Donatien Evouna a passé le temps à confondre avec le ministre de la jeunesse. Michel ZOAH le chef de mission envoyé par le comité central du parti des flammes était entouré de la majorité des élites de l’arrondissement. Côté discours, il y en a eu 5 : Celui de bienvenue du maire, celui du président de la section OJRDPC Fridolin BELOBO, celui de la présidente de l’OFRDPC madame FOUDA Brigitte , celui du président de la section et enfin celui de Michel ZOAH le chef de mission du comité central. En langue Ewondo comme en langue française, dans son style énigmatique habituel, il a en très peu de mots dit que le temps s’était arrêté et que tout le monde avait vingt-six ans. Toutes les pendules s’étaient arrêtées ou avaient avancé pour ramener tout le monde au chiffre du jour « 26 ans ». Vingt six ans de combat, de bonheur, de réalisations, un âge de raison, de maturité, de beauté, d’élégance, de sagesse et de modernité. Et de citer les réalisations ainsi que les défis qui interpellent les populations de l’arrondissement et que nous résument dans un entretien qu’il nous a accordé, monsieur Charles NDOBO,le président de la sous section RDPC de MBANKOMO IV ( MEFOMO). Il est aussi chevalier du mérite camerounais et Directeur Général d’une structure que nous vous présenteront plus tard:

Charles NDOBO,le président de la sous section RDPC de MBANKOMO IV ( MEFOMO). Il est aussi chevalier du mérite camerounais« Nous devons nous préparer à relever les défis qui nous interpellent et surtout à contre carrer toutes les manœuvres de déstabilisation que certaines personnes en mal de sensation veulent mener. A Mbankomo, ça ne pourra pas se passer. C’est plus qu’une forte résolution, un engagement ferme. Mbankomo est une barrière, la porte d’entrée et de sortie de la capitale Yaoundé. La déstabilisation est sans objet pour nous.

Concernant le recrutement des jeunes de notre arrondissement parmi les vingt cinq mille diplômés de la fonction publique, nous ne nous inquiétons pas. Vous savez qu’on a coutume de dire que la politique c’est le « NDJANGUI » (entendez cotisation. Je vous donne, vous me remboursez.) Fort de ça, je puis dire que les jeunes de Mbankomo seront bien de ces vingt cinq mille recrues.

En ce qui concerne l’adduction d’eau en cours de réalisation dont vous faites allusion, nous ne pouvons qu’être d’avantage heureux. Elle s’impose et nous remercions le Président de la République pour ça. Ce château d’eau sera effectif dans quelques semaines et comme vous le dites, il y aura impérativement un retour d’ascenseur lors de la prochaine élection. Comme toujours, nous ferons du 100%. Il n’ y a aucune inquiétude pour cela. »

Etienne Didier ONANA ©mbolocameroon

94 78 86 88/ 70 31 11 28

Les commentaires sont fermés.