Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

samedi, 11 juin 2011

Le feuilleton EDZOA - ATANGANA se poursuit

POLITIQUE

Le procès de Titus EDZOA , Michel Thierry ATANGANA & autres reporté au 15 juin 2011.

Une fois de plus, les sceptiques pourront conclure que les audiences des 25 et 31 Mai et .... auront accouché d’une souris que non. Ce sont des erreurs matérielles qui ont conduit aux diverses suspensions.

Très attendues par le public,ces audiences qui se ressemblaient comme deux gouttes d’eau, ont attiré une nombreuse foule qui a pris à chaque fois d’assaut la salle à douze heures. Thierry Michel ATANGANA qui depuis quatorze ans qu’il est incarcéré n’avait jamais eu l’occasion de s’exprimer. C’est pour la première fois donc qu’il devait prendre la parole. Sur la question de savoir « dans quel contexte politique le comité de pilotage du fonds routier avait été crée », sa réponse a conduit à la suspension de la séance du 25 Mai. Raison fondamentale, il fallait apporter à cha que élément de réponse, une peuve. Comme l’a reconnu l’un conseil de Michel ATANAGANA, « c’est une question de méthodologie. Nous avons voulu faire avancer le procès. Dans un souci de bonne compréhension, nous avons décidé ensemble de produire des documents plus exploitables au tribunal .Je suis content que mon client ait enfin l’opportunité de parler. Il va parler... vous avez vu le volume des documents ».

A la question de savoir comment interpréter la présence du premier conseiller de l’ambassade de France au tribunal, son conseil estime que Michel Thierry ATANGANA étant un citoyen français , il a droit à la protection consulaire , celle due à tout ressortissant de ce pays se trouvant à l’étranger.

Pour Me Marc NDZOUBA, le président du comité de soutien à Michel thierry ATANGANA, il se dit heureux et satisfait que qu’après quatorze ans , ce dernier puisse enfin prendre la parole.. « Vous vous imaginez quelle peut être notre satisfaction. Nous pensons que beaucoup de choses vont se débloquer et nous conduire vers la vérité que nous avons voulu pendant ces années écouter et entendre. Le renvoi d’aujourd’hui a été simplement pour aller ajuster et rendre plus compréhensibles les documents que nous allons communiquer au tribunal. »

Nous avons aussi recueilli l’avis de Me MANDENG Antoine du cabinet Yolande NGO MINYOGOG :  « C’est vous qui nous informez que dans la salle, il y avait un représentant de l’ambassade de France au Cameroun. Sachez que l’audience est publique et libre. Les portes sont largement ouvertes tant qu’un tribunal n’a pas décidé d’un huis clos. N’importe qui peut donc venir assister à l ‘audience quelle que soit sa qualité. Tant mieux si quelqu’un de l’ambassade de france peut venir apprécier ce que nous faisons. Nous l’avons toujours dit : la France et le Cameroun ont la même conception de la justice.

Seulement, ne faisons pas d’amalgame.Ce problème de la nationalité de Thierry ATANGANA , je ne veux pas y entrer.le cameroun ne connait pas la double nationalité. Il faut que cela soit bien clair. Le jour que Thierry ATANGANA est arrêté, il dit qu’il est camerounais. C’est en cours de procédure dix ans plus tard et même plus qu’il a commencé à exiber la nationalité française. Ce cinéma qu’on nous fait autout de cette citoyenneté française, c’est de la fumée au vent.»

Rendez-vous mercredi prochain pour la suite de ce feuilleton.

Didier ONANA(c)Mbolo C@meroon 94788688/ 70311128

14:07 Écrit par Bambino dans POLITIQUE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : procès, détournement, prison, copisur | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.