Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

mercredi, 29 juin 2011

Affaire de détournement: La part de vérité de Thierry ATANGANA

Affaire de détournement : Titus EDZOA, Thierry ATANGANA et les autres….

La part de vérité de Michel Thierry ATANGANA.

Les personnes qui ont assisté à l’audience du 15 juin 2011 ont certainement eu la chair de poule lors de la défense de l’accusé ATANGANA. Les révélations et surtout les chiffres astronomiques qui laissent songeur et rêveur.

Lors des des deux précédentes audiences, l’on avait renvoyé à cause de la mise en forme des pièces qui n’avait pas permis la fluidité de sa défense. Ce jour là, ça avait été fait et le public en avait eu pour son compte.

Dans l’examination in chief, l’on a demandé à Thierry ATANGANA de dire au tribunal le contexte politique qui a présidé la création du COPRISUPR ( Comité de pilotage du projet de fonds routier) des axes AYOS –BONIS et Yaoundé –Kribi. La réponse est simplement édifiante. En résumé,il en ressort que le Président de la République S.E Paul BIYA, lors de l’élection présidentielle de 1992, avait fait aux populations du Centre, Sud et Est, la promesse de réaliser en cas de réélection , la construction de ces axes routiers a l’effet de désenclaver les localités desservies. La construction de ces axes routiers se posait à bien d’égards… Malheureusement, la situation économique du pays marquée par la chute brutale des prix des matières premières entre autres ne se prêtait pas. Et Thierry ATANAGANA de produire des documents comprenant des notes de preuves telles que celle du 09.05.2008 de M. AMBASSA ZANG Dieudonné Télesphore au Procureur de la République et au Magistrat Instructeur…

Il fallait donc trouver des solutions et lui Thierry ATANGANA, en avait. Il fallait mettre à contribution des partenaires basés à l’extérieur. C’est ainsi et à la surprise de ceux qui suivaient le projet, les sociétés et entreprises telles que : JEAN LEFEBVRE, ETPC, TRT, SHELL, TOTAL, EXXON MOBIL, TEXACO, ANDRADE GUTTIEREZ, NESTLE ,PECTEN,GTM entre autres. Dans le document produit au tribunal, Michel Thierry ATANGANA fait une description de toutes ces structures partenaires.

A la 14è question, il lui est demandé si pour l’accomplissement de sa mission,le Copisupr avait fait appel à ces partenaires ? Thierry ATANGANA répond par l’affirmative. Et ajoute certains précisés par l’arrêté présidentiel. Il cite celui-ci. Il ajoute que chacune de ces sociétés avait signé une convention avec le copisupr.

Au cours de l’audience, et comme pour mieux éclairer la lanterne du tribunal sur le contexte politique et économique du Cameroun, il donne les définitions des termes économiques tels que : économie, dégradation des termes de l’échange,récession économique,ralentissement de l’économie, plan d’ajustement structurel,PIB,politique monétaire et parle de leurs effets sur le pays. Il ne pose la question de savoir pourquoi ceux certaines personnes qui sont impliquées dans cette affaire sont absents à l’instar de Dieudonné AMBASSA ZANG ( qui est en fuite) alors que lui est en prison ?

L’audience de ce jour nous permettra d’en savoir plus.

Didier ONANA©Mbolo C@meroon. 94 78 86 88 / 70 31 11 28

13:03 Écrit par Bambino dans Droit & Liberté, POLITIQUE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.