Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • LE SPORT EN BREF

    Sport

    Boxe : Le Cameroun à Baku.
    Cinq pugilistes camerounais prennent part à la coupe du monde qui se déroule à Baku en Azerbaïdjan. Il s’agit des nouveaux médaillés d’or des récents jeux africains de Maputo Essomba Thomas (49kg) et Joseph Muléma (69kg) puis Ngoula Romaric,Smaila Mahaman Yepmou Medouo Blaise.

    Football :
    Joseph Antoine BELL entre enfin en politique.
    L’ancien portier de l’équipe nationale du Cameroun de l’olympique de Marseille et de bordeaux Joseph Antoine BELL, a accepté le poste de consultant en sport au ministère des sports du cameroun. Il a signé son contrat la semaine dernière à Yaoundé. Michel ZOAH le chef de ce département a réalisé là une grosse pêche. L’ancien footballeur ne dira plus dans la rue ce qu’il pense qui doit être fait, mais à partir d’un bureau. Notons que Michel ZOAH a presque brisé un tabou en enrôlant ce personnage qui dit bien ce qu’il pense et en des termes clairs et précis. Jamais un ministre n’avait tenté ce challenge. Ses prédécesseurs ont souvent eu comme une certaine phobie de ce citoyen camerounais qui plait par son langage envoûtant. Mieux vaut tard que jamais pour « Jojo » qui a apporté sa contribution aux états généraux du football et du sport en 2010.

    La ligue professionnelle sur ses rails !
    Le premier championnat professionnel de football du Cameroun démarre les 12 et 13 Novembre 2010. C’est ce qui ressort du premier conseil d’administration qui s’est tenu la semaine dernière à Yaoundé. Ce dernier a vu la désignation du secrétaire général de la ligue. Cette ligue en rappel a pour président le général à la retraite pierre SEMENGUE et pour premier vice, Faustin DOMKEU. L’ancien président de l’Union sportive de Douala devra abandonner son poste pour s‘occuper pleinement de cette ligue qu’il a appelé de tous ses vœux.

    HANDIPORT
    La fédération camerounaise du sport pour déficients physiques : le bureau exécutif cogite.
    Une réunion du bureau directeur de la toute jeune fédération camerounaise du sport pour déficients physiques (fécasdep) s’est tenue la semaine passée à Yaoundé. Celle était élargie à quelques personnes jugées importantes et utiles à cette association qui a besoin de toutes les compétences possibles pour son décollage. Plusieurs ont été débattus notamment celui de la structuration de la fédération qui bat de l’aile au niveau du secrétariat général,la mise en place des commissions,les appels à candidature aux différents postes de l’encadrement technique des huit disciplines, les actions menées depuis la mise sur pied l’instance ,le séminaire en préparation ,le play- off de basket sur fauteuils roulants qualificatifs pour la finale de la coupe du Cameroun,les relations avec les instances internationales,le problème du financement et du siège entre autres. Enfin les jeux de Maputo
    Et la plainte d’un groupe d’athlètes de la région du centre.
    A chacun de ces points, les débats ont eu lieu et les informations subséquentes données. Comme grosse information, on peut retenir que la ville de Limbé dans la région du sud-ouest abritera le play off du 21 au 22 octobre, la finale aller le 5 novembre à Ngaoundéré et la finale retour le 19 à Douala. Le séminaire quant à lui et programmé pour les 24,25 et 26 novembre à Yaoundé sur trois modules. Ce séminaire s’adresse aux leaders régionaux et visera à les doter des connaissances en matière des activités physiques et sportives et des sports paralympiques.

    Basket-ball
    Le Cameroun prend part au championnat d’Afrique de basket-ball féminin à Bamako, capitale du Mali. S’il est déconseillé de fuir l’éléphant avant de l’avoir vu, force est de reconnaître qu’il ne faut pas rêver, notre équipe nationale cherchera à faire mieux qu’aux récents jeux africains de Maputo où elles ont occupé une place vers le bas du tableau. Une victoire laborieuse 45 à 42 face aux modestes rwandaises.

    Volley-ball
    Le championnat d’Afrique de volley-ball masculin se déroule actuellement à Tanger dans l’externe septentrion du Maroc. Le Cameroun auréolé de sa médaille d’or remportée aux derniers jeux africains de Maputo au Mozambique tentera d’arracher l’unique ticket qualificatif pour la coupe du monde prévue au Japon en novembre prochain. La tache sera très ardue comme le prouve la laborieuse victoire obtenue face à la Tunisie (3 sets à 2).Notre équipe a fait mieux face au Maroc pays organisateur qu’il a battu par 3sets à 1 et sur le Botswana au même tarif. La marche se poursuit. Il faut tout faire pour éviter de rencontrer l’Egypte aux1/2 finales elle-même qualifiée après sa troisième victoire.


    Les personnes handicapées attendent le bilan… des jeux africains de Maputo….
    La mauvaise prestation des athlètes handicapés aux derniers jeux africains de Maputo n’a pas laissé indifférent les sportifs qui sont restés au Cameroun. Ceux-ci ne cessent de nous demander les résultats sportifs. Personne ne communique à ce niveau. Ni les présidents des fédérations, ni les membres du bureau du comité paralympique, encore moins les athlètes et les encadreurs ayant effectué le déplacement de la capitale mozambicaine. Selon nos sources, en partant de Yaoundé, il se sursurait qu’il ne fallait pas attendre un quelconque miracle. Les athlètes sélectionnés n’étaient pas ceux qu’il fallait emmener. Ils ne répondaient pas tous aux critères de classification. En plus, chez les visuels, un guide aurait été sacrifié au profit d’un entraîneur. Aux dires de certaines langues c’est ce qui est à l’origine de la sortie de piste de l’athlète Mohamed à quelques mètres de la ligne d’arrivée alors qu’il était en seconde position. Voilà comment le Cameroun perd une chance de médaille. Toujours chez les visuels, un problème de classification et de coaching a privé l’athlète AWA Patrick d’une médaille. Chez les moteurs, on parle aussi d’un problème de classification avec la sélection de AVA jean Solange qui de l’avis de experts n’était pas bien placé. En attendant que les responsables des instances dirigeantes du sport pour personnes handicapées et du comité paralympique prennent leurs responsabilités en communiquant, nous nous limitons à ces bribes d’informations.

    Paralympisme : la suspension du Cameroun enfin levée.
    Depuis la mise sur pied du comité national paralympique camerounais et le payement des pénalités, la suspension qui pesait sur le Cameroun depuis quelques années a été levée. C’était le 14 septembre dernier. Désormais, les athlètes handicapés camerounais pourront bénéficier des avantages liés à ce sport. Pourvu que l’enthousiasme et l’engagement qui caractérisaient les uns et les autres ne disparaissent pas. A dire vrai il y a comme un malaise dans la maison du sport pour handicapés au cameroun. Aucune de ces fédérations encore moins le comité national paralympique n’a mis sur pied ou rendu public ses commissions spécialisées, aucune de ces structures n’a transmis à ce jour au ministère des sports son programme d’activités de l’année 2012. On a l’impression que certaines personnes voulaient accéder à certains postes pour entrer dans le maquis. Certaines aussi bien dans les bureaux exécutifs des fédérations que dans les ligues régionales sont portées disparues fragilisant et freinant le bon fonctionnement de ces structures. C’est le cas de Jean Philippe Bernard OBAMA le secrétaire général des sports pour déficients physiques, du président de la ligue du centre. Dans la ligue des déficients visuels du centre, certaines démissions sont annoncées….


    Didier ONANA©mboloc@meroon2011 94 78 86 88/ 70311128

    Lire la suite

  • DANS LES COULISSES DE LA CAMPAGNE


    L’UDC (union démocratique du Cameroun) a ouvert sa campagne dans la capitale par « une kermesse politique» ou forum de débats et d’échanges.
    Devant près de quatre centaines de personnes, les militants ont échangé avec les cadres sur les connaissances du parti et du pays. Même s’ils ont refusé d’utiliser le vocable « meeting », c’en était bien un. Les organisateurs ont profité pour dérouler le programme politique de leur leader, le Dr Adamou NDAM NJOYA. Celui-ci repose sur trois piliers : la restauration de la république, la gestion des ressources nationales, la réhabilitation du social à travers l’effectivité de la gouvernance et enfin les relations internationales et la diplomatie. C’est sous le signe de la paix que « l’Homme de parole et d’expérience », le Dr NDAM NJOYA place sa campagne. Sitôt le meeting terminé, le candidat de « l’équipe républicaine et démocratique » s’est envolé pour l’extérieur afin de convaincre l’électorat de la diaspora.
    Les nombreux journalistes présents ont appris que l’UDC a fait un budget de 200 millions et la première partie des 15 millions promis par les pouvoirs publics ne leur a pas encore été versée ; à savoir 06 millions. Le reste devant l’être après l’échéance. « Pourquoi en faire ? » s’est interrogé notre interlocuteur. Les cadres et militants de ce parti comprennent qu’ils devront batailler dur et ferme pour toucher les populations. Sur le financement du parti, nous avons appris que tous les hauts cadres sont sensés cotiser la somme de 50 000francs par an, en année non électorale et le double en année électorale. Notons aussi que le parti a obtenu le soutien de certains partis politiques à l’instar de l’ UPC (Union des populations du Cameroun) dont la candidature de leur leader a été rejetée par ELECAM. Ceux-ci ont promis de battre campagne pour l’U.D.C.

    L'UDC OUBLIE SES MORTS
    Les responsables de l’U.D.C n’ont pas observé une minute de silence en la mémoire de leurs membres disparus comme Christian OBAMA, l’ancien président du Mfoundi décédé il y a quelques mois. Qui a dit qu’on n’oublie pas les morts ? Notons aussi cet incident qui a fait rire quelques observateurs. Pendant la prière, un chauffeur de taxi a heurté le groupe électrogène qui alimentait en énergie électrique.

    LA PLUIE BENIT OLIVIER BILE
    La pluie qui s’est abattue le dimanche 25 septembre sur la capitale n’a pas empêché le candidat Olivier BILE de tenir son meeting sur l’esplanade du stade omnisport à Mfandéna à Yaoundé. Il a déroulé son programme qui repose sur 10 points parmi lesquels …la crainte de Dieu.

    LES TRANSPORTEURS DECORENT LEURS CARS!!!!
    L’équipe de campagne du candidat Paul Biya n’a pas cherché loin pour faire passer leur message. En effet, ceux du Mfoundi ont contraint les transporteurs de la ligne Yaoundé- Nkoabang à coller devant leurs véhicules, l’affiche du candidat du parti de la flamme. Certaines langues y voient la main de Gilbert TSIMI EVOUNA, le délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Yaoundé.

    POSITIONNEMENT
    Les élections sont souvent les occasions pour certains leaders de partis de se positionner. Celles de cette année n’échappent pas à la règle. Après Maigari BELLO BOUBA de l’UNDP qui semble avoir abandonné toute ambition d’occuper le fauteuil présidentiel du moins tant que Paul Biya sera là, c’est Ahmadou Moustapha de l’ANDP qui a suivi. Perdu ou plutôt , oublié depuis que l’on l’a chassé du gouvernement, Dakolé DAISSALA le leader du MDR a annoncé devant les caméras de la télévision nationale, son soutien à Paul Biya. Certaines langues se demandent bien de quel poids l’ancien ministre des transports et son parti pèsent. Auront-ils les ressources pour battre campagne sans solliciter l’aide financière du parti de la flamme ou du candidat lui-même ?

    40 MILLIONS POUR SOUTENIR PAUL BIYA
    Pas moins de quarante millions ont été collectés ce dimanche à Mbalmayo par les militants et élites du département du Nyong et So’o dans la région du centre pour soutenir la candidature de l’ « Homme lion ». Ici, on promet de faire le porte à porte… Attention « aux cuisses de poulet et aux cadavres de maquereaux » !
    Dans le Noun, c’est 15 millions qui ont été collectés pour la même cause. La campagne verra la participation de Ibrahim MBOMBO NJOYA,le Sultan des Bamoun.

    ANICET EKANE FAIT APPEL AUX MORTS!!!!
    En vue de mieux convaincre les électeurs, Anicet EKANE du manifeste démocratique (Manidem) a inséré les photos des « anciens combattants de la liberté » que furent UM NYOBE, OSSENDE AFANA, Ernest OUANDIE Martin Paul Samba et les autres sur leurs affiches. Si les morts n’étaient pas morts… pourquoi ne pas s’associer une fois à l’UPC dont est issu ce parti et la majorité de ces personnalités. ? Se sont interrogés certains observateurs. En voilà qui pensent quand même aux morts… Sa stratégie : faire la ronde des lieux publics (marchés, gares routières…)

    Albert DZONGANG DRAGUE LES CONDUCTEURS DE MOTOS
    Albert Dzongang a rencontré hier après-midi à Douala, les conducteurs de motos. Il leur a recommandé beaucoup de prudence en promettant d’améliorer leurs conditions de vie et de travail au cas où il était élu le 9 octobre prochain. C’est après leur avoir distribué des flyers qu’il a pris congé d’eux...


    LE SDF FAIT LA COUR AUX EX-EMPLOYES DE TOLE-TEA
    En politique, on ne néglige rien quand on bat campagne. Hier après-midi,le Coordonnateur du Social Democratic Front (SDF) à Limbé a sauté sur l’occasion qui s’offrait à lui de rencontrer des potentiels électeurs en détresse pour séduire les ex-employés de la société Tole Tea qui font un sit-in depuis quelques temps à cause des droits dus à leur licenciement qui ne leur ont pas été versés jusqu’ors. On parle d’un peu plus de 2 milliards de francs. Il a promis trouver une solution à ce problème en cas de victoire du SDF le 9octobre prochain. Et comme « Politic na njangui », il leur a demandé un « vote sanction » contre Paul BIYA.
    Didier ONANA(c)mboloC@meroon70311128/94788688
    Didier ONANA



  • présidentielles 2011 au Cameroun: C'est parti pour la campagne



    POLITIQUE

    Présidentielle 2011 : A vos marques, prêts ….convainquez !
    Les équipes de campagne des 23 candidats retenus par Elections Cameroon sont en branle depuis le samedi 24 septembre pour convaincre les quelques millions de personnes s’étant inscrites sur les listes électorales à leur accorder leurs suffrages.
    Pendant deux semaines l’on entendra des choses à faire dormir debout ou à ressusciter un mort. On entendra un peu de tout. Du bon, du moins bon, du mauvais et même de l’exécrable. On verra aussi de toutes les couleurs. on distribuera des pagnes, des gadgets et comme à l’accoutumée, des maquereaux congelés ou « des cadavres de maquereaux ». L’on fera le porte à porte, on fera des meetings à la dimension des moyens du parti au quel on appartient. Sur ce terrain, il n’y a pas de souci à se faire : le parti du président fait office d’ogre face aux autres. La véritable question est de savoir à quel pourcentage Paul BIYA sera élu et combien d’électeurs seront passés dans les urnes accomplir leur devoir. Jamais, de mémoire de camerounais vivant sur le sol local, on a vu une élection être précédée d’une vaste campagne de sensibilisation des populations à s’inscrire sur les listes. Le premier succès de cette échéance vient des personnes handicapées qui jamais auparavant n’avaient été autant sensibilisées sur ce point. Mobilisées par l’appui de certains bailleurs de fonds à l’instar de Sight Savers, celles-ci ont déployé beaucoup d’énergie pour convaincre leurs pairs à participer pleinement au processus électoral.
    Quelque soit le résultat qu’on sait à l’avance ; à savoir la victoire très attendue écrasante et (logique ?) de Paul BIYA, celui des autres candidats suscitera beaucoup de curiosités. Nous aurons une idée réelle du véritable poids de chacun des candidats et partis. Cependant, au soir du 9 octobre prochain, le soleil se lèvera toujours à l’est pour se coucher à l’ouest, la couleur de notre pétrole lampant sera toujours verte et nos langues officielles seront pour longtemps encore, le français et l’anglais. Souhaitons que tout se passe dans la paix, la tolérance et le calme.

    Didier ONANA(c)mboloc@meroon2011 94788688/70311128