Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

mardi, 18 octobre 2011

Que peuvent les lionnes face aux super falcones ?

Que peuvent les lionnes face aux super falcones ?IMG_6723.JPG
La fin de cette semaine s’annonce chaude pour le football féminin et pour la fécafoot en particulier. En effet, les lionnes du football ont rendez-vous avec l’histoire et surtout avec leur destin. Elles sont à un but à zéro (seulement ?) de la qualification pour les jeux olympiques de Londres 2012. Une simple ( ?), une toute petite victoire de un but à zéro. Voilà le challenge qui les attend samedi prochain à Yaoundé. Depuis la nuit des temps, elles n’avaient jamais été aussi proches d’un (exploit ?) face à leur bête noire que sont les super falcones du Nigéria. Avant de se rendre aux jeux de Maputo où elles ont remporté la médaille d’or, elles avaient réussi une prestation honorable face à cet épouvantail, ne perdant que par un but contre deux. Passée cette euphorie, elles sont rentrées au pays tomber dans les vieilles habitudes locales : l’abandon et l’oubli de la part des autorités sportives. La semaine passée, alors qu’elles s‘entraînaient dans la clandestinité, elles ont été regroupées manu militari dans un hôtel de la place.
Deux rencontres amicales de préparation jusqu’alors. Leurs encadreurs techniques ont délié leur langue et l’on peut voir plus clair. Samedi donc, Enow NGACHU et ses pouliches (qui attendent toujours leurs primes de Maputo) savent ce qui leur faut faire. Battre les nigérianes et les voilà à Londres avec ce que cela comporte… Le moral semble au beau fixe comme tous le disent sur les antennes des différentes radios de la capitale. Les filles ont des arguments à faire valoir. La terrible Perpetua NKOCHA du Nigeria n’a qu’à bien se tenir car ABOUDI ONGUENE et ses camarades ont pris goût à la victoire. Pourvu seulement que l’enjeu ne prenne le dessus sur le jeu et que l’on ne vende pas les ailes des super Falcones avant de les avoir tuées.
Didier ONANA©MboloC@meroon. 94788688 / 70 31 1128


Les commentaires sont fermés.