Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

mardi, 31 janvier 2012

LA NOMINATION DES ENTRAINEURS BLOQUE LE FONCTIONNEMENT des fédérations

FEDERATIONS SPORTIVES POUR HANDICAPES :
nomination,entraîneur,national,sport,déficient physique,ministre,sport,éducation physique,discipline,difficuté,retard,inertie,retard,impréparation, improvisation,stratagème,médailles, handicap,handicapé, fédérations, LA NOMINATION DES ENTRAINEURS BLOQUE LE FONCTIONNEMENT.
Huit mois après leur création, les quatre fédérations des sports pour personnes handicapées à savoir ; la fédération camerounaise
des sports pour déficients physiques, pour déficients intellectuels, pour déficients visuels et pour sourds n’ont pas encore d’entraîneurs. Ceux qui sont en poste sont ceux qui exerçaient dans l‘ancienne fédération camerounaise des sports pour handicapés (FECASH) qui a éclaté pour donner naissance à ces entités de sports spécifiques. Depuis lors, les nouveaux dirigeants se sont mis au travail, ont élaboré, nettoyé et validé les statuts et règlements intérieurs. Des auditions des postulants aux différents postes de l’encadrement technique ont été faites, et les propositions de nomination envoyées au ministre des sports et de l’éducation physique, tout comme les membres des différentes commissions. Malheureusement, l’on ne sait trop pourquoi l‘ancien ministre Michel ZOAH ou son prédécesseur Adoum GAROUA tarde à signer les textes de nomination. En temps normal, on pouvait tolérer cette inertie ou ce retard à l‘allumage. Mais nous sommes en 2012, année des jeux paralympiques et le Cameroun qui a bien un comité national prendra part à cet évènement qui demeure le plus grand rendez-vous des sports pour personnes handicapées.
nomination,entraîneur,national,sport,déficient physique,ministre,sport,éducation physique,discipline,difficuté,retard,inertie,retard,impréparation, improvisation,stratagème,médailles, handicap,handicapé, fédérations,A ce jour, et compte tenu du retard (l’éternel retard qui caractérise notre pays) nous ne pourrons pas postuler dans certaines disciplines, collectives notamment. Il ne reste plus que l’athlétisme pour laquelle une dernière chance nous est offerte en mars prochain à Tunis. Le retard dans la nomination des entraîneurs nationaux, régionaux et les directeurs techniques bloque le fonctionnement. Aucun travail de prospection ne peut être fait dans les régions, personne ne veut courir le risque de dépenser son énergie et ses moyens pour faire un travail dont il n’est pas sûr de pouvoir conduire à son terme. En plus, et c’est certainement l’argument le plus plausible, chaque fédération pratique plusieurs disciplines et chaque entraîneur ou postulant ne peut s’occuper que de ce qui le concerne. Pour le moment, certains présidents imaginent des stratagèmes pour pallier à cette carence d’encadreurs techniques. Attendra-t on la dernière semaine de mars 2012 pour improviser un semblant de stage avec des entraîneurs pas du tout assermentés pour la tache ? Vivement, que le Ministre Adoum GAROUA qui n’est certainement pas le ministre du football senior fasse ce geste qui sauve : nommer des encadreurs techniques au sein de ces fédérations. Le temps presse et passe. Il vaut mieux pour lui de « quitter derrière les problèmes ». Au soir de la clôture des jeux paralympiques de Londres , que l’on ne l’accuse pas d’avoir contribué à la mauvaise prestation des athlètes handicapés qui ont là aussi, une occasion idoine de prouver malgré les difficultés, ce dont ils sont capables. Alors, l’on pourra clamer haut et fort que toutes les disciplines sportives sont logées à la même enseigne même si ce n’est pas le cas. Au Cameroun, il n’ y a pas de sport mineur
Didier ONANA (c)mboloc@meroon 94788688 / 70311128

Les commentaires sont fermés.