Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

lundi, 18 juin 2012

CAN 2012 et 2013 : Parlurition difficile pour les cameounais


Eliminatoires de la coupe d’Afrique des Nations de football :
Qualifications dans la douleur pour les équipes camerounaises.

Le week-end qui s’achève a été très intense en émotions sur le plan sportif. En effet, les équipes nationales du Cameroun de football fanion dames et messieurs avaient un rendez-vous avec leur destin.
Samedi au stade Ahmadou Ahidjo, les poulains du plus contesté des entraineurs de football que le Cameroun n’ait jamais eu, Denis LAVAGNE avaient à cœur de laver l’affront subi par eux une semaine plus tôt en Tunisie. Rentré au pays, ils se sont mis au travail, révisant les leçons comme des candidats à un examen officiel.Denis L. cotch Coton.JPG L’agression subie par Alexandre Song est venue accroitre les polémiques. Du coup, on a vu les agitateurs qui ont pignon sur rue actuellement à Yaoundé récupérer cet incident et en faire une préoccupation, d’autres ont jeté des tracts demandant au public de ne pas se déplacer pour le stade. Leur souhait de « patriotes » était de voir les lions subir une défaite (une de plus) pour se bomber le torse et donner raison à leur revendications. Dans l’autre camp, on croisait les doigts comme les mauvais élèves de l’école primaire qui, n’ayant pas appris leurs leçons, prient de toutes leurs forces pour que le maitre d’école ne les interroge pas afin qu’ils échappent au fouet de ce dernier. Démagogie par ci, opportunisme, mauvaise foi, antipatriotisme, récupération, délation, voilà en ramassé, le climat dans lequel les camarades de Nicolas Nkoulou et Carlos Kameni ont livré le match contre la Guinée Bissau.DSC00125.JPG Au stade, certains spectateurs « intoxiqués » ont passé leur temps à huer les camerounais, donnant ainsi les ailes aux modestes Bissau-guinéen. Ceux qui souhaitaient la défaite des lions, pour masquer leur déception ont évoqué le manque de panache. Au fait que veut-on à la fin ? un beau jeu même s’il faut perdre le match, ou alors un match laborieux avec à la clé les trois points de la partie ? DSC00148.JPGDans cette guéguerre, nous ne pouvons que rire et demander aux différents protagonistes de nous épargner leurs humeurs, leurs basses manœuvres, leurs magouilles, leurs appétits matériels mais d’aider le Cameroun à se construire, notre football qui n’a pas actuellement des joueurs d’exception.
Dimanche, les filles qui avaient réussi à obtenir du ministre des sports Adoum Garoua DSC00099.JPGune révision à la hausse de leurs primes, ont donné des sueurs froides à tous les camerounais qui se sont déplacés pour les soutenir. Elles qui ne sont pas concernées par les luttes de clans qui divisent le monde du football actuellement, se sont toutefois retrouvées avec des personnes de mauvaises foi qui souhaitaient les voir être éliminées … Heureusement pour elles qu’elles avaient leur foi pour ne pas gâcher cette odyssée entamée l’année dernière. DSC00182.JPGBien que ce fut aux tirs aux buts qu’elles ont obtenu leur qualification, l’essentiel était là : Sa qualifier quelle que soit la manière ou le moment. Ne dit-on pas qu’à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire ? Alors, nous disons sans démagogie, sans flagornerie : BRAVO LES GARS, BRAVO LES FILLES !
Didier ONANA©mbolocameroon.com 22114587

19:07 Écrit par Bambino dans Football | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.