Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

jeudi, 28 février 2013

Le Colonel NDJOCK donne son sentiment

Colonel NDJOCK Fils Parfait (président de la fédération camerounaise de pétanque et disciplines affinitaires) : COLONEL NDJOCK PARFAIT (1).JPG« Je vous remercie. Je crois humblement que le Ministre des sports qui est notre tutelle est dans son bon droit de suspendre les fédérations sportives. Mais je crois que chaque fédération a ses spécificités qu’on ne devrait pas négliger. Les statuts de la pétanque ne sont pas les mêmes que ceux des autres fédérations. J’ai malheureusement suivi sur les ondes d’une radio urbaine locale un de vos confrères dire que la pétanque n’est jamais sortie du pays. Je regrette vraiment qu’un professionnel puisse avancer des propos pareils. P1080147.JPGIl ne sait certainement pas que la fédération de pétanque a été présente au moins à cinq championnats du monde. Nous avons été présents par exemple à Grenoble, à Genève entre autres. Nous été partout en Afrique. L’année passée, quatre de nos jeunes de 12-15 ans que vous voyez sur cette photo là-bas sur le mur, ont été aux jeux mondiaux qui ont eu lieu à Ankara en Turquie. Ils se sont classés 3è. Je ne pense pas que l’on puisse dire que la fédération de pétanque n’est pas active.Nous organisons régulièrement nos compétitions, aussi bien en coupe qu’en championnat. Nous organisons des tournoisde grande envergure dans certaines villes du pays en dehors de Yaoundé. Je ne parlerai pas de Pouma, Edéa, Limbé ou dernièrement à Sangmélima.Nous avons chaque année en juin, la coupe de l’Ambassadeur de France avec la présence de ce dernier. Nous sommes convoqués la semaine prochaine au ministère des sports. Nous ferons ce que le Ministre nous demandera de faire. Si notre suspension est maintenue, nous allons nous aligner. Nous attendons la décision qui sera prise. Nous avons présenté tous nos comptes d’emploi des fonds mis à notre disposition. toutes les décharges des rapports de chacune de nos activités, (Hervé NjoyaTicky, le secrétaire général nous présente une pile de documents comprenant des factures, les rapports de chaque compétition et des rapports annuels). Tous ces documents ont été régulièrement déposés à la direction des normes. Nous avons connu une baisse au niveau de la représentation de certaines régions à nos activités. Mais la première année de l’olympiade finissante, toutes les dix régions étaient régulièrement présentes. Mais vous savez, la distance et le manque de moyens financiers des dirigeants surtout ceux des ligues comme celles du Grand-nord créent un blocage. Nous sommes parfois obligés de procéder par des regroupements régionaux. Nous fonctionnons avec les clubs. pétanque dame show.JPGIl y a une activité intense de la pétanque dans les régions. Lors des renouvellements dans les régions, l’absence du président du Littoral pour des raisons professionnelles (c’est un travailleur maritime qui a passé plus de trois semaines en mer), n’a pas permis à cette région de s’arrimer. Je crois que le Ministre des sports trouvera une solution afin de permettre à ces jeunes de jouer, car ils constituent la fine crème sur laquelle nous pourrons compter pour l’avenir de cette discipline.
Didier ONANA©mboloC@meroon.com 22114587

16:21 Écrit par Bambino dans PETANQUE, PHOTOGRAPHIE, Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Echos du renouvellement

Echos des renouvellements
Après la décision du Ministre des sports et de l’éducation physique de suspendre 17 fédérations sportives,nous avons recueillis les impressions de certains présidents qui pour la plus part, disent ne pas bien comprendre les raisons pour lesquelles leurs associations sont frappées. Ils acceptent néanmoins la décision de l’autorité, surtout qu’en Afrique, comme dans l’armée, on ne discute pas les ordres du Chef, on exécute d’abord, puis, on voit comment cela peut s’arranger. Nous avons observé depuis lundi dernier une sorte de ballet sportif au ministère des sports où les présidents et quelques membres de leurs staffs partent compléter leurs dossiers.
P1080206.JPG
Cette décision logique et salutaire de suspendre certaines fédérations peut-être saluée (enfin ?)Comme un réveil de ce département ministériel, qui montre de temps en temps des signes de laxisme et d’essoufflement. Nous voulons comprendre pourquoi la circulaire du 15 janvier 2013 n’a pas été adressée aux fédérations en juin ou juillet 2012 ?, question de leur donner assez de temps d’arrimer leurs textes. En cas de non-exécution, frapper comme cela vient d’être fait. Nous voulons comprendre pourquoi au ministère des sports on veut administrer le même traitement à toutes les fédérations. Chacune de ces associations a ses spécificités, ses réalités qui sont calquées sur le modèle des instances faitières internationales. Au ministère des sports, on connait bien toutes les fédérations qui travaillent. On connait les petits malins, on connait les fédérations qui ternissent l’image du Cameroun, les fédérations sans siège, sans organe de communication à l’instar des sites Internet, on connait celles qui,comme le cyclisme bénéficient d’une subvention d’environ 2 milliards de francs CFA par olympiade, et qui n’organisent que deux maigres compétitions par an. Compétitions dites de «souveraineté ». Pas de championnat national, pas de coupe du Cameroun, mais à la clôture des activités sportives de l’année, ces fédérations apathiques et laxistes se permettent d’aller serrer la main du Grand manitou, S.E Paul BIYA. C’est par là qu’il fallait commencer.
P1080924.JPG
Le Dr ASSIGA AHANDA Yves Martin de la fédération camerounaise de golf, s’adressant aux journalistes de sport vendredi dernier, a soulevé un certain nombre de réflexions. Nous pensons notamment à ces textes, circulaires et statuts des associations sportives qui créent une confusion lors des élections. L’immixtion de la tutelle dans les assemblées fait en sorte que,les représentants du ministère peuvent peser d’une certaine manière sur une élection. S’il faut entrer dans la définition d’une association, on conclut que le ministère peut décider de l’élection ou non d’un candidat. Pour être membre d’une fédération, il faut s’affilier à celle-ci, remplir un certain nombre de critères, payer le Member-ship, pratiquer ce sport et respecter les règles. Conditions que les envoyés du ministère ne remplissent pas. De ce fait, un représentant du ministère, peut, en payant la caution, se retrouver à la tête d’une fédération alors qu’il ne connait rien de la discipline. On se retrouve avec des aventuriers, et c’est la discipline qui prend un coup. On se demande aussi où sont passées une fédération comme celle du power lifting dont le président , après avoir abandonné ses athlètes à P1080002.JPGBafoussam, a voulu prendre la poudre d’escampette. Malheureusement pour lui, ceux-ci, ayant pris leur courage, ont manifesté leur mécontentement de la manière la plus noble. Il s’est trouvé obligé de séjourner dans une des cellules du Commissariat de la ville. Collince Feugaing est son nom. On devrait chasser à coups de gourdin, ce genre de dirigeant de notre sport.
Didier ONANA©mbolocameroon.com 22 11 45 87 / 94 78 86 88/ 70 31 11 28

GERES Formations s’ouvre au grand public

GERES Formations s’ouvre au grand public

L’esplanade du Groupe d’Études et de Recherche en Économie sociale (GERES) au quartier nkol-éton à Yaoundé s’est avérée étroite le mardi 26 février dernier. C’était à l’occasion de la cérémonie solennelle d’ouverture que ses géniteurs ont organisé. Une activité très courue qui a vu la présence des diplomates, des partenaires, des parents, des étudiants et de nombreux chercheurs d’emploi. IMG0898A.jpg
Prenant la parole malgré le retard, monsieur Kamandeu Pouandeu Michel en sa qualité de Président du Conseil d’Administration a dit sa joie d’accueillir autant de personnes pour cette toute jeune institution. Nous avons beaucoup réfléchi pour mettre sur pied cette offre de formation de qualité. Pour terminer il a souhaité que s’établisse une franche et fructueuse collaboration entre tout ce public et son institution.
La présentation de l’équipe dirigeante a été faite. Elle est constituée de :IMG0897A.jpg


PCA : Kamandeu Pouandeu Michel ,
Administrateurs délégués : Dr KOUAYEP Bertin Léopold
Dr NZOMO TCHUENTA Joseph ;
Directeur de la formation : Louis Chamabe ;
Responsable des Affaires académiques : Armand Tagouemekong
Assistante administrative et financière, secrétaire permanente: NGO YETNA MOOG Adonia ;
Le webmaster : Ngouffo Vincent.
Sécurité : YAYA Kapila Harouna
Le public a eu ensuite droit à un cours inaugural sur le thème :
« Le management aujourd’hui » ce cours était dispensé conjointement par les Dr DrKOUAYEP Léopold et Dr NZOMO


Le Groupe d’Études et de Recherche en Économie sociale (GERES) dispense des formations dans plusieurs domaines comme : le management des projets, le management associatif, l’analyse des données statistiques, la gestion des ressources humaines, la fiscalité et l’expertise financière, l’audit et le contrôle de gestion, le marketing opérationnel, la programmation, l’infographie et multimédia, le webmaster….
Les formations sont de plusieurs types : classiques, à la carte et le renforcement des capacités.
Le groupe s’appuie sur des valeurs comme le professionnalisme,l’éthique, l’engagement, l’innovation, la pertinence et l’impact. Ses cibles sont : les dirigeants d’entreprises et des associations, les salariés, les bénévoles, les demandeurs d’emploi et les retraités.


IMG0901A.jpgA la fin de cette cérémonie, le Dr NZOMO TCHUENTA Joseph a eu quelques mots pour la presse « le Géres apporte une plus-value dans la formation professionnelle au Cameroun. Cette plus-value,nous la situons au niveau des certifications que l’on dit composer dans le site du Geres, mais avec un diplôme étranger. Nous avons des partenaires étrangers notamment canadiens et français. En plus, il y a des cours de formation soit à la carte,soit en groupes,soit spécifique par rapport à quelle spécialisation ou quel perfectionnement qu’on veut avoir. Cette plus-value sera aussi axée particulièrement dans le management associatif. Le management associatif étant voudrait que touteformation se concrétise par un projet, une sorte de start-up à l’américaine ».
C’est par une visite guidée des lieux que la cérémonie a pris fin.
Didier ONANA©mboloC@meroon.cm :22114587/94788688/70311128

15:50 Écrit par Bambino dans EDUCATION / | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : promotion, éducation, publicité | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

mardi, 26 février 2013

Dr ASSIGA AHANDA réagit


Golf : Le président de la fédération réagit.
LeDrYves Martin AssigaAhandale président de la fédération camerounaise de golf a donné un point de presse vendredi dernier, au siège de son association. Ce dernier aporté essentiellement sur sa position face à la décision du ministre des sports et de l’éducation physique de suspendre le processus de renouvellement des bureaux exécutifs des fédérations enclenchées il ya quelques semaines. Une décision qui n’est pas sans conséquences. ASSIGA ahanda.jpg
Le contexte
Dans son propos liminaire, l’orateur a dit qu’il n’est pas question pour son association de jeter l’opprobre sur la décision prise par l’autorité de tutelle,ni sur toute la famille sportive, mais de se faire écouter. Il est parti d’un constat simple : l’image véhiculée actuellement par les médias camerounais sur les associations sportives nationales. Elle est déshonorante. On ne parle que de scandale, de détournements, de malversations, de magouilles, de disfonctionnement, d’enrichissement personnel, de batailles interminables, de non-respect des textes et lois. S’il y a des disfonctionnements dans les fédérations, il faut les pointer du doigt, les indexer et travailler à les résoudre. On ne pas mettre toutes les fédérations au même niveau, car chacune a ses problèmes spécifiques.
Les problèmes de la suspension
La suspension du processus de renouvellement des bureaux des fédérations complique d’avantage la situation.En d’autres termes elle contribue à enfoncer le mouvement sportif dans sa globalité. Elle bloque le fonctionnement du sport. Il n’est pas déjà facile de mobiliser les gens pour une assemblée générale. Quand on peut suspendre le processus à 48h de la tenue d’une assemblée générale, l’on ramène au point zéro tout ce qui a été fait. Il n’est pas toujours donné d’atteindre le quorum de participation, ni de fixer une date consensuelle pour de sa tenue.Aucune fédération sportive n’étant véritablement professionnelle, ses membres sont des employés de structures quelque part. Il faut concilier les impératifs familiaux, administratifs et surtout professionnels. Ce n’est pas en 48 ou 72 h qu’on va organiser une assemblée générale. Il faut dans le meilleur des cas possibles quinze jours, si non plus. Si l’on n’atteint pas le quorum, l’on vous taxe d’avoir organisé en catimini et à la hâte, une assemblée taillée à vos mesures dans le but de vous faire élire aisément.
Le ministère n’a pas aidé les fédérations. Comment peut-on avoir trois textes pour ces renouvellements ? On a celui des fédérations, la loi du 15 juillet 2011 qui a été appliquée pendant l’olympiade finissante et la lettre circulaire du ministère du 13 janvier 2013. A noter que cette lettre circulaire contredit les statuts des fédérations. Ce qui amène les fédérations à se demander ce qu’il faut finalement choisir ?
L’ingérence du ministère qui dans la circulaire du 15 janvier 2013 dit que « les représentants de la tutelle ont (ils sont 2 ou 3) sont électeurs et éligibles », ajoute de l’eau feuCette disposition fausse les débats car les représentants du ministère peuvent peser d’une certaine manière sur une élection. S’il faut entrer dans la définition d’une association, on conclut que le ministère peut décider de l’élection ou non d’un candidat. Pour être membre d’une fédération, il faut s’affilier à celle-ci, remplir un certain nombre de critères, payer le member-ship, pratiquer ce sport et respecter les règles. Conditions que les envoyés du ministère ne remplissent pas. De ce fait, un représentant du ministère, sans remplir ces conditions, peut, en payant la caution, peut se retrouver à la tête d’une fédération. En reportant ce processus, le ministère a fait comme si il était surpris. La lettre circulaire aurait pu être envoyée en juillet 2012.
Propositions.
Pour éviter tous ces problèmes, la circulaire servie aux fédérations le 15 janvier 2013 aurait pu l’être en juillet 2012. On aurait pu imposer aux fédérations le strict respect de cette dernière qui leur demandait de se mettre en conformité avec leurs statuts respectifs. Des sanctions pouvaient être infligées aux associations contrevenantes. Les problèmes des fédérations ne sont pas identiques. Chacune a ses spécificités dans : la composition, les normes, le calendrier et les compétitions internationales. On ne peut pas appliquer le même traitement à toutes les associations. Il faut avoir des prérogatives communes à toutes les fédérations. Celles-ci doivent figurer dans la loi de 2011. Les fédérations ont l’obligation de de se mettre en conformité avec cette loi.
En conclusion Dr Yves Martin ASSIGAAHANDA estime que les relations entre le Ministère et les fédérations devraient être empreintes de respect mutuel, harmonieuses. Il faut tous œuvrer pour pur que les choses aillent pour le mieux et dans le bon sens. Après le renouvellement, il faudra passer à la pratique et au développement du sport. Les fédérations assument un service public et bénévole. La vocation en général du sport est d’assurer le bien-être physique et psychologique des populations. Les responsables des fédérations demandent à être écoutés, consultés et impliqués. Il est difficile de travailler quand la tutelle ne peut pas recevoir un président de fédération alors que c’est son devoir de servir et d’écouter.
Didier ONANA©mbolocameroon.com 22114587

Renouvellement des bureaux directeurs des fédérations sportives nationales : la fumée blanche est enfin sortie
En suspendant le processus de renouvellement des bureaux directeurs des fédérations sportives nationales la semaine dernière,le ministre des sports et de l’éducation physique, entouré de tous les délégués régionaux de son département, ont passé au scanner, tous les procès-verbaux des différentes assemblées électives qui se sont déroulées dans leurs territoires de commandement.Il en ressort que : 17 fédérations ont été momentanément suspendues pour non fonctionnement et ou inexistence de ligues régionales. Ellesont reçu un délai de trois mois pour arrimer leurs textes dans l’esprit de la loi. Ce sont : le billard, bodybuilding& fitness, catch, Escrime, Golf, le base-ball&softball, la pétanque, jeu de dames, karting( sports mécaniques),kick-boxing,kung-fu wochu, patins à roulettes, savate, sports équestres, sport du travail, sports nautiques, tirs. Des comités techniques seront mis sur pied en vue des assemblées électives au plus tard au mois de juin.
Par ailleurs les fédérations dont les noms suivent devront encore attendre l’homologation de leurs assemblées générales électives tenues il y a quelques jours. Il s’agit du : Cricket, karaté & disciplines affinitaires, Kobudo –kendo,Nanbudo, natation& sauvetage,
D’autres fédérations devront encore montrer patte-blanche avec la présentation des comptes d’emploi ou la justification des fon mis à leur disposition. On parle de la boxe, du cyclisme, de volley-ball, de basket-ball, de l’athlétisme entre autres.
Didier ONANA©mbolocameroon.com

13:10 Écrit par Bambino | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Renouvellements des bureaux des fédérations : On suspend


Renouvellement des exécutifs des fédérations sportives
Le patron des sports suspend le processus


Après le premier report survenu le 21 décembre dernier, Adoum Garoua le ministre des sports et de l’éducation physique a à nouveau reporté le processus. C’est à la suite d’un communiqué rendu public en fin de semaine dernière. Une décision qui n’a pas laissé indifférent les observateurs de la chose sportive au Cameroun, surtout qu’elle est lourde de conséquences. IMG0582A.jpg
On a coutume de dire que le service public est continu, mais la décision prise par le Ministre des sports de suspendre le processus de renouvellement des bureaux des fédérations sportives nationales vient battre en brèche cette assertion. Elle est survenue moins d’une semaine après le ménage fait dans ce département ministériel. Elle aurait été suggérée par le tout nouveau directeur des normes et du suivi des organisations sportives nationales, le nommé Evélé Malik Atour. C’est comme si son prédécesseur n’avait rien fait, ou alors que tout ce qu’il avait fait était entaché d’irrégularités. Les conséquences de ce report sont nombreuses et importantes. Il y a le blocage du fonctionnement du mouvement sportif.
En attendant la reprise de ce processus, les tractations se poursuivent dans les coulisses, les candidats continuent de battre campagne.
Dominique SOH ©mbolocameroon.com 22 11 45 87


Basket-ball : Plusieurs candidats pour un siège
13+13 CBASKET.jpg
Crésence Nga Etémé se présente comme la candidate du rassemblement. « Ma première motivation est essentiellement sportive » c’est ce que déclare cette sportive multi disciplinaire à tous ceux qui lui demandent ce qui l’a poussé à postuler à la présidence du basket-ball. On se serait attendu à la voir au hand-ball où elle occupe la présidence de l’un des clubs les plus mythiques, le Tonnerre Hand-ball dont le fondateur n’est autre que SE Albert Roger MILLA qui du moins la soutient. En face, on a une pléthore d’autres candidatures, notamment celle du président sortant Samuel Tendong Nduku, qui se bat bec et ongles pour conserver son poste. Très renfermé, hautain et distant, cet employé d’une IMG0667A.jpgcompagnie de transport aérien n’a pas l’intention de quitter les choses. Difficile de vous dévoiler son plan de campagne. On parle pour le reste d’un officier supérieur de l’armée camerounaise comme autre postulant en la personne d’un commandant de notre armée. D’après les observateurs, ce dernier a moins de chances. Les bookmakers voient le président sortant conserver son fauteuil.

Haltérophilie : Le clair-obscur.
Le président sortant,S.MBoukar Tikiré dit attendre le moment venu pour communiquer. La campagne, dit-il à l’endroit de ses rivaux, ce n’est pas dans les médias, mais sur le terrain.On annonce ce côté le retour d’un général, Mambou, ancien président, et le possible revirement du vainqueur dans le Centre, un ancien président nommé Adamou Bako qui serait associé à Clovis Noudjo ,un autre truculent. Let’swait and see.

Boxe : Rude bataille, mais Mendouga… P1070097.JPG
A la fédération des uppercuts et des directs, on annonce une rude bataille entre Bertrand Mendouga le sortant qui bat campagne en distribuant à qui veut, des rings de boxe qui auraient été offerts à la fédération par … Michel ZOAH, l’ancien ministre des sports. SM AkonoZe, l’ancien président distributeur de billets de banque et rentré dans la broussaille d’après ce que l’on sait…. La Mallette contenant des centaines de millions qui s’apprêtaient à transiter vers le Gabon et la guinée équatoriale. La grande surprise vient de la candidature de l’entraineur national en poste Justin Tchuem, le spécialiste des envolées nocturnes avec les belles de nuit du quartier Mvog-atanganaMballa à Yaoundé. Il serait soutenu par un ‘’ lourd sponsor qui veut injecter environ 300 millions de francs’’. Il a pour allié principal, le secrétaire général sortant, le nommé Boniface NWAHA en froid avec le président sortant Mendouga qui lui a préféré depuis deux ans, le secrétaire général adjoint, André basile Kallong. Ce dernier aux dires de certaines (mauvaises ?) langues roulerait en Mercédès depuis qu’il est dans les grâces du président.Un autre candidat, c’est le vice-président chargé de la boxe professionnelle, un être qu’on n’a pas vu en action u dans un ring pendant quatre ans. Kamssouloum puis qu’il s’agit de lui est le prototype de personnes qu’il ne faudrait pas élire dans une fédération. On se bat pour obtenir un poste et on fuit tout de suite après pour revenir la fin de l’olympiade …briguer la présidence.
Un qui ne sera pas élu au perchoir, c’est Serges Gérard YENEZANG, l’ancien président de la ligue régionale du centre. Ce dernier a jeté l’éponge. Beaucoup de personnes me l’ont conseillé, nous a-t-il lancé dans un coin de rue. Qu’ils s’agitent d’abord

Athlétisme : Un commissaire pour « arrêter Mbous » IMG0583A.jpg

Jacques Sébastien Mbous, IMG0583A.jpgle président sortant de la fédération camerounaise d’athlétisme est sur le terrain sans tambour ni trompette. Face à lui, le Commissaire Moise Evina, celui qui a mis aux arrêts, les criminels du quartier Mimboman à Yaoundé. Ce dernier s’appuie sur un certains nombres de principes qu’on connait tous. Les primes du mont Cameroun qui n’ont pas été payées en totalité, les mauvaises performances… Il devrait s’entourer d’une cellule de communication maitrisant le landernau du journalisme sportif. Les premières frustrations ont été enregistrées lors de la déclaration officielle de sa candidature. Ce n’est pas de bons signes pur lui. candidat commissaire.jpgMoise Evina est soutenu étroitement par Dieudonné Mbarga, l’ancien président de la ligue du Centre qui déclare à qui veut l’entendre qu’il « n’a jamais soutenu un candidat qui n’est pas arrivé à la présidence ». D’autres candidatures se peaufinent dans l’ombre. Verdict : dans quelques semaines.


Handball : Qui succédera à feu MoudiméNjalla ? P1090041.JPG

Le décès au front de MoudiméNjalla Jules, le président élu en 2008 jette le doute sur les élections à venir au Hand-ball. A ce qui parait, on risque assiter un raz de marée. NAINA, le successeur constitutionnel de feu Moudimé ne serait pas prêt à briguer la présidence. On annnce la candidature d’une dame, Bernadette Martinez, un des pontes de l’ancien président décédé. Le fils d’un riche homme d’affaires, NZIKO, pour ne pas le nommer, est très avancé. En dehors de ces candidats, on parle de Richard Mfeungwang, le malheureux candidat de 2008.

CATCH EBOA ELAME voudrait-il emmener WANTOU SIANTOU ?
L’information circule depuis quelques jours, le journaliste de sport Victor Eboa Elamè alias « Tété », pourtant proche de Innocent Yossa YOSSA,CATCH.JPGle président sortant de la fédération camerounaise de catch, serait candidat au secrétariat général de cette association. Il aurait convaincu le PDG du groupe Siantou, Lucien Wantou Siantou à briguer le poste de président de cette fédération qui est l’ombre d’elle-même depuis quatre ans. Tété, on l’espère, cessera d’appartenir à toutes les fédérations.Un indice important, la tenue de l’assemblée élective avant la suspension du ministre des sports était programmée dans les locaux de l’institution appartenant à l’homme d’affaires de l’Ouest.
Didier ONANA©mbolocameroon.com 22 11 45 87 / 94788688/70311128

12:59 Écrit par Bambino dans Bodybuilding, Boxe, Gymnastique, Haltérophilie, Hand-ball, Olympisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook