Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

mardi, 16 avril 2013

Pétanque : Le Colonel NDJOCK reconduit

Echos du renouvellement des bureaux exécutifs des fédérations sportives.
Pétanque :
Quatre ans de plus pour le Colonel Ndjock
Comme on pouvait s’y attendre, le Colonel à la retraite Ndjock Fils parfait a été reconduit au poste de président de la fédération camerounaise de pétanque. Une élection tranquille, mais qui a laissé un message…….

IMG0146B.jpg


Le collège électoral de la fédération camerounaise de pétanque a reconduit aux¾ l’équipe de la dernière olympiade. En dehors du 1er vice-président qui est revenu à Bernard Marie Mba, l’actuel préfet du département du Dja et Lobo à Sangmélima, on a repris les mêmes pour continuer. Guy François Nanfoué comme chef du département financier, Hervé NjoyaTicky au secrétariat général et Ndjock Fils parfait. Les dames, on les retrouve dans le conseil d’administration. Si contrairement aux autres fédérations,le collège électoral était connu depuis quelques jours, on ne pouvait s’attendre à ce taux non moins négligeable d’abstentions : sept sur trente-huit lors de l’élection du président. Mais l’essentiel est là, le message est certainement passé, les critiques formulées et exprimées ne sont certainement pas tombées dans les oreilles d’un sourd. L’ancien vice-président Tassé pourra ronger ses boules en continuant comme il a promis, ses boules en attendant son jour. À l’issue de quatre heures et demie de débats, on est parvenu aux résultats suivants :
Bureau directeur :
Conseil d’administration :

IMG0157B.jpg

A l’issue de ces travaux, nous avons recueilli les impressions suivantes :
Bernard Marie MBA (1er vice-président) : « C’est une joie immense d‘êtreporté au poste de premier vice-président de la fédération camerounaise de pétanque. Au cours de la dernière olympiade, nous avons contribué à notre niveau et avec nos modestes moyens à vulgariser la discipline partout où le devoir nous a appelé (Il est préfet du département d’origine du président de la république, le Dja et Lobo). Il vous souvient certainement que c’est à Sangmélima que la fédération a clôturé ses activités de l’année passée. Il est fortprobable que ce soit la même ville qui ouvre l’actuelle. Je puis vous dire que nous allons faire l’effort de multiplier les compétitions et poursuivre la détection des nouveaux talents ».
Colonel Ndjock (président réélu) :

IMG0146B.jpg

« Nous allons poursuivre notre programme. Nous allons travailler main dans la main avec toutes les bonnes volontés. La malhonnêteté ne me ressemble pas.Nous allons travailler pour préparer beaucoup de bonnes choses. Nous allons établir des liens de coopération avec les la république sœur du Tchad et préparer le tournoi u Marc qualificatif pour le championnat du monde de 2014. Nous allons continuer à miser sur les jeunes.

Guy Nanfoué (CDF) : L’argent n’aime pas le bruit, il sera toujours en sécurité dans nos mains. Je me battrai pour trouver les fonds

IMG0149A.jpg

nécessairespour le fonctionnement de la fédération.
Hervé NJOYATicky (SG) : C’est maintenant que nous commençons à murir après six ans passées à ce poste. Nous allons nous poursuivre notre politique de vulgarisation, de structuration, et de signature des contrats avec les sociétés.
Didier ONANA(c)22 11 45 87

12:32 Écrit par Bambino dans PETANQUE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

mardi, 09 avril 2013

communiqués

Quelques brèves sportives du 08 avril 2013
SM Boukar tikiré réélu.
Après sa réélection à la tête de la fédération camerounaise d’haltérophilie, élection sur laquelle nous reviendrons, Sa majesté BoukarTikiré a à nouveau été réélucomme 1er vice-président de la confédérationafricaine d’haltérophilie.
Sur la même lancée, Madame Mounchikpou née mandouMargueritte a aussi eu une promotion sur le plan continental. Nous y reviendrons lorsque nous aurons eu des précisions.
Communiqué
Tous les sportifs handicapés physiques du Cameroun pratiquant ou désireux de pratiquer le tennis de table et classés : 4,5,6,7,8, 9 ou 10 sont informés que le 13 avril 2013 se déroulera au Centre National de Réhabilitation des Personnes Handicapées Cardinal Paul Emile Léger d’ Etoug-ébé, la première journée du championnat national de tennis de table.
En prélude à l’ouverture de la saison de tennis de table sur fauteuils roulants, la fédération camerounaise des sports pour déficients physiques organise un stage d’officiels techniques le jeudi 11 avril 2013 à 14h au centre des handicapés d’Etoug-ébé .
Les volontaires (handicapés et valides ) sont priés de se manifester auprès des numéros de téléphones suivants :
Conditions de participation : Contact : 73 84 22 06 / 70 66 24 57 / 77 55 97 17
Le responsable de la Communication
Etienne-Didier ONANA

20:03 Écrit par Bambino dans Haltérophilie, HANDICAP-CAMEROON, Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

lundi, 08 avril 2013

Le journaliste GM Youmeni casse sa plume


Hommage à Guy Martial YOUMENI
La nouvelle est tombée comme une foudre vendredi dernier. Nous venions de boucler une partie d’une ONG quand un message est arrivée sur notre téléphone portable : Bonsoir Didier, je t‘annonce ce jour, le décès de Guy Martial Youmeni des suites de brûlure. No 95174539. Il était 14h 08.
Nous quittons avec peine, le marché de Mvog-atangana Mballa. Nous continuons notre programme de travail du jour. Quelques dizaines de minutes après, c’est Loveline ENDJEH de Vision 4, qui nous appelle pour nous dire : Le ciel vient de tomber sur notre tête… »
Quelques minutes après, c’est Paul Tezanou le président de l’Association Nationale des Aveugles du Cameroun qui nous appelle pour nous demander le contact de …Guy Martial Youmeni. « Président, Guy Martial dont vous demandez le numéro vient de décéder…. ». De fil en aiguille, la nouvelle se répand. Serge EDJOU de Magic FM nous retrouve à Mvog-Ada pour une séance de travail avec monsieur OYONOZAMBO, le Secrétaire Exécutif de la Plate-forme, « Inclusive Society for PersonswithDisability » dont il était membre en tant que Coordonnateurdu Réseau des Journalistes Amis des Droits de l’Homme.
Non, difficile de croire à une pareille information. Nous sommes convaincus quand dans la soirée de vendredi, le frère de Guy Martial nous appelle pour nous rassurer que nous sommes au courant de la triste nouvelle… Dans la presse sportive la pilule ne passe pas. « Guy Martial, tu ne peux pas nous faire ça ! ».
GUY Martial Youmeni, tel que nous l’avons connu

Guy Martial Youmeni.jpg

Ma rencontre avec Guy Martial remonte à l’année 2012.Très proche des personnes handicapées comme moi et particulièrement des handicapés de la lèpre dont il était le communicateur national, nous nous rencontrions régulièrement et échangions les invités. Il présentait à radio Bonne Nouvelle, une émission à caractère social, comme moi à Siantoupour les personnes handicapées et les enfants. Guy Martial, était une sorte d’adepte de l’Abbé Pierre. Il avait choisi son couloir, celui de la défense et de la valorisation des couches défavorisées. Il avait aussi choisi le sport où il était membre du bureau régional de coordination des journalistes sportifs du Centre. Il était le communicateur de l’ancien bureau de la fédération camerounaise de gymnastique, membre avant son implosion, de l’association des médias pour la promotion de la santé et Coordonnateurdu Réseau des Journalistes Amis des Droits de l’Homme et des libertés (REJADHL). C’est à son initiative que le Rejadhl s’est affilié la Commission nationale des droits de l’homme. A son actif, beaucoup de projets montés, déposés, des séminaires organisés… Outre la radio Bonne Nouvelle, il avait comme nous aussi, un site Internet pour joindre les deux bouts. Guy Martial Youmenise battait pour la vie avec ses armes. Il est mort des suites de brulures dues à une explosion survenue dans son domicile. Sa jeune épouse a échappé à cet incident. La famille du sport, de la communication et des personnes handicapées perdent un serviteur de poids.
Guy Martial Youmeni, Que la terre de nos aïeux te soit légère et que Dieu tout puissant veille sur tes enfants en bas âge et ton épouse qui elle, a échappé.
Didier ONANA, ton compagnon de lutte.
Il se pourrait que la levée des corps ait lieu vendredi prochain.

Contact pour informations complémentaires :

Guy Martial Youmeni.jpg


Coordonnateur du Réseau des Journalistes Amis des Droits de l’Homme et des Libertés (REJADHL)
Décès survenu vendredi le 05 avril 2013 de suite de brulures

Pour information et participation
Contacts : 77 91 37 99 / 99 89 28 47/ 22 71 87 39
AVIS DE DECES.doc

18:54 Écrit par Bambino dans Communiqués, HANDICAP-CAMEROON, Médiascopie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

jeudi, 04 avril 2013

Derniers échos des inscriptions sur les listes électorales

POLITIQUE
Echos des campagnes de sensibilisation des personnes handicapées à s’inscrire sur les listes électorales.
Le CJARC était dans la caravane
IMG0726A.jpgDans le cadre des campagnes de sensibilisation des personnes handicapées à s’inscrire sur les listes électorales, le club des jeunes aveugles réhabilités du Cameroun a effectué un véritable rallye dans les rues de l’arrondissement de Yaoundé IV en fin du mois de février. Le 29, une campagne motorisée a permis de toucher des centaines de personnes. Distribution des flyers, des prospectus et diffusions des messages sonores. Le lendemain, c’est au siège de cette structure au lieu-dit ‘‘chambre froide’’ que se sont retrouvées les personnes handicapées désireuses de participer au processus électoral. Pendant près de sept heures, des dizaines de personnes sont passées devant le personnel d’Elécam dépêché pour la circonstance. Dans la joie et la ferveur, chacun a pu s’inscrire et démontrer que le message n’est pas tombé dans les oreilles des sourds. En guise de bilan, on peut estimer à environ une quarantaine de personnes non-voyantes, une dizaine de motrices et une bonne frange de personnes valides qui ont ainsi profité de la proximité de ce bureau de vote. COCO Bertin, le directeur général a dit sa joie et sa satisfaction d’avoir atteint les objectifs. Ce n’est pas du tout facile par ce que vous savez bien que beaucoup d’autres structures font le même travail actuellement. Les appels des organisateurs des élections passent bien. Heureusement que l’expérience engrangée depuis quelques années nous a permis de minimiser les écueils. Nous avons choisi la formule de la caravane au départ pour toucher les éventuels électeurs dans leurs lieux de résidence ou d’activité. La caravane a ceci qu’elle est le symbole de la proximité. Ça fait aussi un spectacle de voir les non-voyants appeler leurs concitoyens à s’inscrire sur les listes électorales. Le jour du rendez-vous, on a le résultat que vous voyez. Je voudrais simplement déplorer le fait qu’à ce jour (29 février), le personnel d’Elécam ne soit pas disponible cent pour cent. Heureusement que l’appel des populations à l’endroit d’Elécam va rendre plus disponible les agents chargés d’inscrire les populations. Je suis globalement satisfait.
C’est sur cette note de satisfaction de Coco Mowa que notre séjour a pris fin, dans l’espoir que beaucoup de personnes handicapées des autres aires géographique vont se rendre auprès des agents d’Elécam.
Didier ONANA© Mbolo Cameroon.com

L’ANAC choisit le porte à porte
Association nationale des Aveugles du Cameroun (ANAC) a choisi une forme de campagne de proximité. Il s’est agi pour ses membres d’aller directement vers les personnes handicapées, leur expliquer le bien-fondé de l’inscription sur les listes électorales.
Léopold ASSIENE

IMG0736A.jpg

son directeur exécutif a conduit plusieurs fois les non et malvoyants de sa circonscription de compétence dans les bureaux d’Elécam. A la question de savoir le pourquoi de cette approche, il répond avec assurance Il fallait expérimenter une autre formule de campagne. Il n’y a pas de formule standard. L’a dernière fois, nous l’avons fait et ça avait produit de bons résultats. Nous avons bien voulu voir une autre manière. C’est plus calme, sans bruit, mais aussi efficace, par ce que c’est nous qui nous arrimons au programme de nos membres. Nous les accompagnons, nous rassurons qu’ils n’ont aucune difficulté, qu’ils sont à l’aise. Vous savez, les personnes handicapées sont parfois réticentes à ce genre d’exercice. Quand elles sont moins nombreuses, les poches d’hésitation s’amenuisent et l’objectif s’atteint facilement. Dames comme messieurs, les membres de l’ANAC ont parcouru beaucoup de kilomètres pour remplir une fois de plus ce devoir, dans l’espoir que le jour venu, chacun, en toute âme et conscience ira voter en toute liberté, le candidat de son choix.
© Didier ONANA :MboloC@meroon.com

14:12 Écrit par Bambino dans Droit & Liberté, HANDICAP-CAMEROON | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Camp touristique du 10 au 25 aout 2013 à Nkolbiyen

Nous organisons un Camp agro-pastoral et touristique à Nkolbiyen,
du 10 au 25 out 2013. Venez nous rejoindre .
Objectifs :
Promouvoir le tourisme, promouvoir les richesses agricoles, pastorales, piscicoles, de la région, promouvoir les brassages et les échanges interculturels entre les touristes et les populations locales, développer des partenariats divers en formations, éducation, développement durable.Promouvoir le volontariat.


Date : 10 -25 aout 2013 Lieu : Nkolbiyen Centre du Cameroun.
Hébergement : Nombre de places : 30
Des familles sont prêtes à accueillir les étrangers dans la mesure de leurs possibilités. Des auberges et motels offrent des services à des prix relativement bas.La capitale camerounaise située à 25 km peut aussi accueillir les étrangers qui n’aimeraient pas résider dans le village. Ce n’est pas le souhait des visiteurs.
Pour les prix, une fourchette peut être envoyée aux éventuels candidats cet évènement à l’adresse suivante : femmes_rurales_@yahoo.fr


Restauration :
La restauration : Des restaurants offrent des repas traditionnels et occidentaux à des prix discount. Toutesfois, le comité d’organisation prendra des dispositions efficaces pour permettre aux participants de faire eux-mêmes leur cuisine.

Le marché de Nkolbiyen et de Mbankomo proposent des variétés de denrées alimentaires. On y trouve :
Du manioc sous toutes ses formes(brut, en farine de couscous,ébobolo, gari de tapioca),des tubercules de macabo, de patate douce, la banane plantain, le riz importé. Les produits de la récolte (arachides, mais, prunes…). Les produits de la pêche artisanale, les légumes dans toutes leurs variétés.Les gâteaux de pistaches (graines de courge),les mets de feuilles de manioc écrasées « Mboamkpem », l’Okok, le mets de mais égrené aux légumes « Sanga », les mets de gibier ou de poisson aux feuilles d’oseilles « Domba » , les brochettes de larves de palmier, de hanneton, les termites « Somen » dans toutes leurs variétés sans oublier les mets des autres régions du pays comme le Ndolé, le Kondré, le Koki, le Eru au couscous de manioc…..


La boisson : les boissons produites par les brasseries du pays y sont vendues, mais, les visiteurs pourront déguster le vin de palmeaccompagné de kola, des quelques racines aphrodisiaques.

Participation : 200$ ou 153 Euros (comprenant : les visites des sites, transport sur les sites, gastronomie lors des visites et soirées culturelles….)
Transport international à la charge des visiteurs.
Description du site :
La localité de Nkolbiyen est située à 25 km de Yaoundé la capitale, dans l’arrondissement de Mbankomo, département de la Mefou et Akono. En aout, le climat est clément, la chaleur varie entre 27 et 35 degrés.



Activités :
Visite des sites et des chefferies; travaux agricoles et pastoraux, ateliers de formation, gastronomie, hygiène et salubrité,ateliers de formation,participation aux récoltes avec certaines familles. Soirées culturelles au coin du feu avec des veillées de contes, de chants traditionnels. Un mini festival culturel des femmes est prévu pendant trois jours. Dépistage de certaines maladies (cancer du sein, diabète, VIH SIDA, maladies provoquant des handicaps, causeries éducatives,…………..


La santé
L’hôpital d’arrondissement de Mbankomo situé à 5 km et les différents centres de santé intégré de l’arrondissement offrent une couverture sanitaire appréciable. Des secouristes de la croix rouge seront sollicités lors des visites des sites.


La sécurité
La police et la gendarmerie patrouillent régulièrement. Les chefs de village et les autorités traditionnelles ont des gardes constituées des jeunes volontaires et des guides du camp touristique qui assurent la sécurité des visiteurs et des étrangers.