Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

lundi, 15 juillet 2013

Les Ministres des sports de la zone 4 prennent position

Conseil supérieur du sport en Afrique : Les ministres de la zone 4 prennent position.
La capitale camerounaise a abrité vendredi dernier, la réunion consultative des Ministres des sports de la zone 4 de développement du Conseil Supérieur du Sport en Afrique (CSSA). C’était pour statuer sur l’avenir de cette organisation qui est sujette à beaucoup d’interrogations depuis quelques temps.

IMG0618B.jpg

Crée à Bamako capitale du Mali le 14 décembre 1966, soit un an après la tenue des premiers jeux africains de Brazzaville, le Conseil supérieur du sport en Afrique dont le siège est au quartier Bastos à Yaoundé a pour missions entre autres de :
Promouvoir le respect de l’éthique sportive et de prendre toute mesure en vue de protéger la santé physique et morale des athlètes du continent noir,
De chercher tus les moyens susceptibles de favoriser l’essor du sport africain et l’éclosion des athlètes,
D’orienter et de maintenir le sport africain dans la voie de l’unité africaine, de combattre toute forme de discrimination dans le sport.
D’encourager la promotion de l’Olympisme et l’action de l’Association des Comités Nationaux Olympiques d’Afrique…

IMG0623B.jpg


Il se fait qu’avec le temps, l’évolution et les différentes mutations, certains aspects de ces missions ont du mal à être accomplies. Les intérêts de certains acteurs ayant du mal à passer, l’organisation a dû prendre des coups au point où un certain malaise s’est emparé de l’organisation. La 43è session du Comté exécutif du CSSA tenue à Asmara, la capitale de l’Érythrée les 14 et 15 mars 2012 a reçu et délibéré sur l’état de mise en œuvre des décisions relatives à sa dissolution. Cette décision de dissoudre elle-même est partie d’Abuja au Nigéria en octobre 2009, n’était pas conforme aux orientations des Chefs d’Etat et de gouvernement du continent. Ces décisions prises à Syrte en Libye le 13 juillet 2005, la quelle avaient demandé aux pays membres de d’aider plutôt à la restructuration et la redynamisation du conseil supérieur du sport en Afrique et à payer leurs contributions pour permettre la mise sur les rails des programmes. Le retrait des éventuels des gouvernements du sport, eux, qui le financent, serait donc dangereux voire nocif pour le développement u sport en Afrique.
L’assise du 12 juillet à Yaoundé était donc très importante.
En lieu et place du Premier Ministre Yang Philémon, c’est Monsieur Adoum Garoua le ministre camerounais des sports, avec à ses côtés, SM MbomboNjoya Ibrahim, le président d’honneur à vie du CSSA, le président de cette instance et ministre congolais des sports, monsieur Opimbat Léon Alfred, qui a présidé les travaux. Après une dure journée de labeur, les délégués ont abouti aux résolutions suivantes :
-Réitèrent la prise en compte de la décision des Chefs d’Etat et de gouvernement de revenir sur la décision de dissoudre le CSSA,
Œuvrer pour la restructuration de cette organisation continentale,
De maintenir le siège à Yaoundé et d’organiser les prochains jeux africains à Brazzaville en 2015.
Une motion de soutien a été adressée au président de la république du Cameroun S.E. Paul BIYA. C’est à la satisfaction générale que cette réunion pris fin. Reste maintenant que l’assemblée générale extraordinaire du CSSA qui aura lieu à Abidjan les 25 et 26 juillet prochain entérinent ces résolutions. Nous y reviendrons.
Didier ONANA©22114587

Les commentaires sont fermés.