Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

lundi, 29 juillet 2013

5ème Rapport sur les Droits de l'Homme

Droits de l’Homme
Le mardi 2 juillet dernier s’est tenue dans locaux de la Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés (CNDHL), une journée de consultation des Organisations de la Société Civile (OSC) dans le cadre de l’élaboration du 5è Rapport périodique du Cameroun au Comité des Droits de l’Homme des Nations Unies. L’objectif principal de cette activité qui a reçu l’appui du Ministère de la Justice était de :
Susciter la contribution des OSC à l’élaboration du 5è Rapport périodique du Cameroun au Comité des Droits de l’Homme des Nations Unies devant le CHD en 2013 ;
Faire une large diffusion des informations que le Gouvernement va porter devant la CDH au titre de son cinquième Rapport périodique
Loveline & Eva.jpgContinuer à entretenir le dialogue et le partenariat entre le Gouvernement, les SC et la CNDHL.
Les travaux qui ont vu la participation de 28 Organisations venant de l’ensemble du territoire national et un Observateur de marque à savoir ; le Centre des Nations Unies pour les Droits de l’Homme et de la Démocratie en Afrique Centrale, étaient modérés par Mme EVA ETONGUE MAYER, ci devant Chef de Division à la CNDHL. Le Réseau des Journalistes Amis des Droits de l’Homme (REJADHL) a eu l’insigne honneur à travers Mme Loveline ENJEH sa Vice- Coordonnatrice de prononcer le mot de bienvenue de la Société Civile.
Après les civilités d’usage et la présentation du document de travail par le Coordonnateur du Réseau Camerounais des Organisations des Droits de l’Homme, l’on a constitué trois groupes de travail thématiques. C’est après plus de cinq heures de débats francs, sincères et cordiaux que les participants se sont séparés.
Nous reviendrons sur les recommandations de ce rapport.
Didier ONANA©
Atelier de validation du 5è Rapport périodique du Cameroun au Comité des Droits de l’Homme des Nations Unies du 23 juillet 2013 à Yaoundé.
Un atelier de validation du 5è Rapport périodique du Cameroun au Comité des Droits de l’Homme des Nations Unies aura lieu le mardi 23 juillet 2013 9h dans la salle des conférences du Ministère de la Justice sis au 3è étage. Voici la liste des structures attendues.

A-Représentants des Ministères et structures administratives ;
1. Services du Premier Ministre ;
2. Ministère de l’Administration Territoriale et de la décentralisation ;
3. Ministère des Affaires Sociales ;
4. Ministèrede la Communication ;
5. Ministère de la Justice ;
6. Ministère de la Défense ;
7. Ministère de la Promotion de la Femme et de la Famille ;
8. Ministère des Relations Extérieures ;
9. Délégation Générale à La Sureté Nationale ;
10. Gendarmerie Nationale ;
11. Conseil National de la Communication ;
12. ElectionsCameroon ;
13. Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés ;
14.Ordre National des Avocats.

B. Représentants des Juridictions
15.Représentant du Premier Président de la Cour Suprême ;
16.Représentant du Procureur Général près de la Cour Suprême ;
17.Représentant duReprésentant du Premier Président de la Cour Suprême ;
18.Représentant du Procureur Général près du Tribunal criminel spécial ;

C. Organisations de la Société Civile
19. Association de Lutte contre les Violences faites aux Femmes (ALVF)
20. Nouveaux Droits de l’Homme (NDH-Camerun)
21. Réseau Camerounais des Organisations des Droits de l’Homme ( RECODH);
22.Réseau des Journalistes Amis des Droits de l’Homme et des Libertés (REJADHL) ;
23. Union Nationale des Associations de et pour Personnes Handicapées (UNAPHAC) ;
24. Catholic Relief Services;
25. Mbororo Social and Cultural Develppement Association (MBOSCUDA) ;
26. Nkumu FED FED

5è Rapport périodique du Cameroun au Comité des Droits de l’Homme des Nations Unies du 23 juillet 2013 à Yaoundé.

A l’issue de l’examen du 4è rapport périodiquede l’Etat du Cameroun au titre du Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques (PIDCP),les 16 et 20 juillet 2010, le Comité des Droits del’Homme (CDH), après avoir relevé les points de satisfaction et les sujets de préoccupation, a formulé des observations finales. La mise en œuvre de ces recommandations y contenues devait constituer la substance du 5è Rapport périodique à soumettre au plus tard le 30 juillet 2013.
Au cours de sa 103è session, conformément à la procédure facultative adaptée à sa 90è session, le Comité a adopté une liste de points à traiter, laquelle a été transmise à l’Etat camerounais qui a consenti à apporter des réponses aux questions y contenues. Ces réponses constituent son 5ème Rapport périodique.
L’articulation des réponses s’aligne sur celle de laliste qui sollicite, dans un premier temps, les renseignements d’ordre général sur la situation des Droits de l’Homme dans le pays , y comprissur les nouvelles mesures et les faits concernant la mise en œuvre du Pacte (1)et, dans un second temps, les renseignements concernant spécifiquement la mise œuvre des articles 1 à 27 du Pacte, y compris au regard des précédentes recommandations du Comité.
Etienne Didier ONANA ©22114587

13:55 Écrit par Bambino dans Droit & Liberté, EDUCATION / | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.