Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

mardi, 13 août 2013

Un préfet fait interpeller un journaliste pour ....

Le Préfet de la Vina menace un journaliste

Dans la journée du lundi 05 août 2013, entre 14heures et 19heures, Joël Mamman, journaliste et chef d’agence Sopecam dans la région de l’Adamaoua a été entendu par EricModassié, le commissaire spécial de la Vina et deux de ses collaborateurs, à la demande de Justin Mvondo, préfet de la Vina.
Le préfet accuse notre confrère de ne lui avoir pas déposé un exemplaire gratuit du quotidien gouvernemental Cameroon Tribune, édition du 02 août 2013.
Dans une colère sans précédent, le préfet de la Vina a d’abord tancé le journaliste de Cameroon Tribune au téléphone. Il a ensuite envoyé deux policiers interpeller le journaliste de la Sopecam pour être conduit au commissariat spécial de la Vina.
Le Syndicat national des journalistes du Cameroun (Snjc) dénonce les agissements du préfet de la Vina, en lui conseillant du reste un abonnement en bonne et due forme auprès de la Sopecam.
Le Snjc met en garde le préfet de la Vina contre toute tentative d’intimidation et d’atteinte à l’intégrité physique ou morale de Joël Mamman.
En tout état de cause, nous en appelons à la mobilisation de tous les journalistes pour la défense de leurs droits.
Fait à Douala, le 7 août 2013
Denis Nkwebo, Vice-président du Snjc
Lamissia Adolarc, Coordonnateur Snjc-Adamaoua


12:12 Écrit par Bambino dans Droit & Liberté, Faits divers | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.