Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

samedi, 19 octobre 2013

Flash-back sur les élections

Elections 2013
Des journalistes face à leurs responsabilités
A la veille des élections législatives et municipales du 30 septembre 2013, le Code électoral leur a été expliqué afin de prévenir les « dérives ». Les participants décrient le musèlement de la presse.

En période électorale, les journalistes sont appelés à jouer un rôle majeur d’information des populations sur le déroulement des différentes phases du processus électoral et pour faciliter la communication des différents candidats lors des campagnes électorales. Il s’avère que la communication est un sujet assez délicat qui doit, en toutes circonstances, tenir compte des droits humains et des libertés fondamentales, à travers notamment le respect des principes d’équité, de légalité, de transparence et de responsabilité. Depuis la convocation du corps électoral, les journalistes sont au devant de la scène en raison notamment de leur rôle de relais de l’information auprès des populations. Ils le seront davantage le 30 septembre à la faveur des élections couplées législatives et municipales. Et même après, si à l’issue du scrutin naissaient des contentieux.
En prélude à ces échéances, sujets sensibles, et eu égard à son plan d’action, la Commission nationale des droits de l’Homme et des libertés (Cndhl) a organisé en partenariat avec le Réseau des journalistes amis des droits de l’Homme et des libertés (Rejadhl), le jeudi 26 septembre 2013 à Yaoundé, une journée de formation des journalistes sur le droit de vote et le reporting en période électorale. Cette journée explique Eva Mayer Etongue, chef de la Division de la promotion des droits de l'homme à la Cndhl, s’inscrit dans le cadre de la campagne de sensibilisation de cette structure sur le droit de vote et le droit de participer à la gestion des affaires publiques. L’objectif de cette formation qui a accueilli une cinquantaine de participants est de favoriser la prise en compte des droits de l’homme par les journalistes dans le cadre de la couverture médiatique et du reporting des élections législatives et municipales du 30 septembre 2013.
Pour ce faire, les présentations ont porté entre autres sur la responsabilité des journalistes en période électorale, délivré par Peter Essoka. Le vice président du Conseil national de la Communication (Cnc) insiste sur le fait que les journalistes doivent respecter la loi en ne publiant pas par exemple les tendances. Le journaliste doit entre autres attitudes être impartial. Au sujet de la législation, Amany Tchoutat, chef de l’Unité promotion de la Cndhl s’est appesanti sur le cadre juridique et institutionnel des élections législatives et municipales au Cameroun. Les débats ont permis aux participants de déplorer « un certain musèlement de la presse ».
Nadège Christelle BOWA

12:26 Écrit par Bambino dans POLITIQUE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.