Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

vendredi, 07 mai 2010

63è bougie de la Croix Rouge au cameroun ...

red cross.jpgCROIX ROUGE CAMEROUNAISE : ENSEMBLE POUR  L’HUMANITE !

La 63è journée mondiale du mouvement international de la Croix Rouge et du Croissant Rouge  se célèbre ce 8 mai sous le thème :

«  Ensemble pour l’humanité » Au Cameroun, toute une semaine d’activités est organisée depuis lundi dernier.

Prenant la parole lors du point de presse qu’il a donné à l’ouverture, S.E William Aurélien ETEKI MBOUMOUA le président de la Croix Rouge camerounaise a donné des informations sur l’implication du Cameroun  dans le soutien au peuple haïtien à travers le téléthon  organisé le 11 février dernier dans les locaux de la télévision nationale.  Des fonds de plus de cinq millions (en espèces et en chèques) ont été récoltés et seront acheminés auprès de qui de droit. L’artiste musicien Joe NGALLA qui a commis une chanson intitulée « FOR LOVE, FOR EVER, TOGETHER » a cédé tous les droits à  la Croix Rouge camerounaise. Ce dernier par cet acte a été fait « Ambassadeur de bonne volonté » de la Croix Rouge camerounaise. Une chanson qui est véritable hymne à la solidarité et à l’humanisme.

Par la suite S.E ETEKI MBOUMOUA qui avait à ses cotés, des personnalités de marque à l’instar  du Délégué de la Croix Rouge espagnole, de la vice-présidente de la croix rouge camerounaise, de son Comité de direction, a parlé des missions du mouvement qu’il dirige à travers le développement du thème.  Les hommes de média ont appris de l’action  de la Croix Rouge face aux changements climatiques et du phénomène de migrations.

Le programme officiel de cette célébration prévoyait aussi l’installation du comité directeur du département du MFOUNDI conduit par Roger FEUTSEU ,de nombreuses animations, une exposition  vente  qui a vu la participation remarquée  des artisans handicapés ,des actions sociales comme le traitement des points d’eau dans divers quartiers de la capitale, des activités d’assainissement  et de reboisement , de réception da matériel, une rencontre sportive entre la Croix Rouge camerounaise et la Croix Rouge internationale. Ce samedi sera donc le clou de ce déploiement : un défilé, une cérémonie de clôture et des réjouissances.

MBOLO CAMEROON a donné la parole à une exposante.

Madame NWANAG née Elisabeth NDONO NGONO : « J’expose du textile naturel c'est-à-dire, objets faits en tissu d’écorce d’arbre ou « OBOM ». Si les nordistes utilisent les peaux d’animaux, moi dans le centre j’utilise ces écorces d’arbre pour fabriquer des pots de fleur, des vêtements, des chaussures, bref, je peux habiller et décorer l’intérieur d’un bateau. »

MBOLO CAMEROON : Madame, Vous sentez-vous réellement concernée par cette exposition ?

Madame NWANAG née Elisabeth NDONO NGONO : « Oui, puisque je cherche mon identité. Ce n’est pas en restant chez soi que je la trouverai. C’est pour moi une occasion de savoir si je suis appréciée ou pas. Une exposition comme celle-ci est une occasion de m’amener à la hauteur. Je peux exposer partout peu importe le thème. »

Notons pour terminer que la croix rouge camerounaise a été créée le 30Avril 1960 et feu Dr Simon-Pierre TCHOUNGUI en est le premier président. Elle a été reconnue par le CICR (comité international de la croix rouge) le 4juillet 1963.

Ses missions sont l’atténuation et l’allègement de la souffrance humaine sans discrimination de race, de religion ou d’appartenance politique. La prévention des catastrophes et les maladies fait aussi partie du cheval de bataille de la croix rouge camerounaise.

Nous reviendrons sur le bilan et les autres actions de cet organisme humanitaire.

 

Didier ONANA© mbolocameroon 22 11 45 87

mbolocameroon@yahoo.fr

 

14:49 Écrit par Bambino dans Culture, International, SANTE, SOCIETE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : croix rouge, henri dunant, suisse;humanitaire, dons, social | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

samedi, 27 mars 2010

JOURNEE MONDIALE SANS THEATRE AU CAMEROUN

théatre.jpgLe fait pourrait être banal,mais il ne saurait passer incognito,le 27 mars est bien la journée mondiale du théâtre. Au Cameroun, sauf illusion de notre part, ce 27 mars n'aura pas connu la célébration de la journée mondiale du théâtre au Cameroun comme les années passées. Bien malin qui pourrait donner des explications sur ce manquement. Cette situation ne sonne t-il pas le tocsin ? n'est-il pas un signal fort ? Ne le cachons pas, le théâtre camerounais par cette non célébration est une preuve que le théâtre se meut au Cameroun. Où sont passées les différentes compagnies théâtrales et autres festivals qui animent de manière sporadique cette discipline artistique au cameroun? Ah! quelle est loin l' époque où en cette journée, les rues de la capitale camerounaise accueillaient des spectacles en plein air et les salles pour ce qui en reste , des représentations, des colloques,des séminaires, des ateliers. C'était la belle époque du CECAD, du  Mugra, de la Cie les rigolos, des trétaux d'ébène,du  théâtre national,  du  Milan mi Mvet pour ne citer que ces groupes là. Les adeptes du théâtre ont -il déposé leurs costumes ou alors jeté l'éponge. que c'est triste pourtant ils sont là. Cette semaine encore nous avons aperçu le Kégué gué gué international tenir en haleine une foule de plus de 350 personnes le 24 mars à Mbankomo, tout comme Jeannette MENGUE à l'occasion de la journée mondiale de l'eau. Nous avons les larmes aux yeux à la pensée de nous rendre compte que le théâtre se meurt  au cameroun. Même le théâtre national ,une institution parrainée par le ministère de la culture est resté muet. Que dire du Centre camerounais de l'institut international du théâtre ? C'est triste, nous avons mal, très mal pour cet art ...

Diider ONANA (c)mbolocameroon  22  11 45 87

 

Lire la suite

20:05 Écrit par Bambino dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : théâtre, journée mondiale, spectacle, représentations | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

lundi, 22 mars 2010

KOFFI OLOMIDE PLAQUE LES JOURNALISTES CAMEROUNAIS !!!

En tournée depuis quelques jours au Cameroun à l'invitation d'une société pétrolière ayant le vent en poupe actuellement  ,Koffi OLOMIDE , le "grand mopao, "papa moukouloukoulou" ... était annoncé en conférence de presse cet après midi dans un hôtel de la capitale. Evènement qui a déplacé un nombre considérable d'hommes et de femmes de média surout qu'il a été fait en grande pompe.Même ceux qui n'ont pas l'habitude des conférences de presse se sont déplacés. Grande a été la surprise des historiens du présent de s'entendre dire que cette rencontre était annulée sans plus. Personne pour donner des détails ni des explications. L'informateur a déçu les Journalistes lors qu'il a ajouté que l'Artiste congolais n'était pas dans la ville, mais en plus n' avait pas le programme d'une conférence de presse.... Qui est fou ? qui a raison ? qui se trouve au centre de cette information( erronée ?) bien malin qui pourrait répondre à cette question. Du coup les informations folles se sont mises à circuler, faisant état du fait que l' auteur de " force de frappe" aurait été ratrappé par son passé fait justement de ... frappes, entendez:  escroqueries. Il se dit que le grand mopao lors de ses précédentes visites au Cameroun aurait chaque fois abusé des organisateurs de spectacles, d'où le courroux de ceux-ci décidés d'en découdre avec lui. Certaines informations font état du fait que Koffi OLOMIDE aurait été interpellé la semaine passée par les forces de sécurité camerounaises .  Qui dit vrai, où se trouve la vérité ? Nous finirons par la connaitre un jour. Pour le moment,les auteurs de la venue de Mopao au Cameroun gagneraient à communiquer franchement et à lever toutes les équivoques pour le grand bien de l'image de marque du chanteur qui aurait été payé à coups de millions.

Didier ONANA (c)mbolocameroon 22 11 45  87.

17:16 Écrit par Bambino dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : koffi olomidé, conférence de presse, concert, spectacle, annulé, showbiz | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

mardi, 03 novembre 2009

N'aimez pas le sommeil de peur de devenir pauvre !

Pphotos mbolocameroon(c) 079.jpghoto:Didier ONANA(c)           Madame Cathérine OLINGA,Délégué du gic -FEPJEF

C'est sous la devise "N'aimes pas le sommeil de peur que tu ne deviennes pauvre" que le groupe d'initiative commune pour l'emploi de jeunes filles exerce ses activités depuis quelques années au quartier  Nkolbisson,une banlieue de la capitale Camerounaise.

La lutte contre la pauvreté,le chomage et le sous-emploi des femmes et des jeunes. La sérigraphie,la couture,la coiffure  et la teinture vestimentaires sans oublier la transformation de certains produits sont les activités principales.

Madame cathérine OLINGA :" Nous avons une vingtaine de membres permanents,nous faisons dans la teinture des draps,des tissus,des pagnes,des banderolles et la sérigraphie.Nous nous réunissons en moyenne trois fois par semaine en période d'activités réduites, et tous les jours quand elle est abondante.Nous avons des jeunes qui viennent se former pendant les vacances scolaires.Nos membres sont constitués de jeunes et de femmes.Les hommes sont plus attirés par la sérigraphie. Ils ne font pas trop la teinture.

Quand nous avons un tissu blanc, nous le transformons  suivant ce que nous voulons représenter ou lui donner comme forme.Nous nuançons les couleurs en fonction de nos désirs.C'est depuis 2003 que notre GIC existe et à ce jour, nous avons formé plus d'une cinquantaine de personnes dont la plus part est installée à son compte personnel.Quand nous nous retrouvons dans des foires ou des salons, nous recevons des marques de reconnaissance verbale de la part de nos anciens pensionnaires

Pour faire un bonne teinture, il faut vraiment saigner car les produits y compris les tissus coûtent chers.Il faut signaler aussi la concurrence déloyale de la friperie qui n'arrange pas le marhé de la teinture vestimentaire. Notre gros problème réside dans l'écoulement et la commercialisation de nos productions. Nous aimerions pouvoir les exporter.Nous pouvons faire des productions industrielles . "

Didier ONANA(c)mbolocameroon 22114587/94788688

Rencontres Théâtrales Internationales du cameroun: 17 -24 Novembre 2009

                                             DU THEATRE A GOGO A YAOUNDE

                    C'est sous le thème "LA FEMME ARTISTE DE THEATRE" qu'aura lieu du 17 au 24 Novembre prochain, la 17 è édition des Rencontres Théâtrales Internationales du Cameroun (Retic).

Quatre villes (Yaoundé,Douala, Buéa et Dschang),

09 spectacles,un atelier  de mise en scène dirigé par Madame WERE WERE Liking du 18 au 22 novembre,

Une table ronde sur le thème:"L'art théâtral au féminin, animée par La Princesse Rabiatou NDJOYA au cc français de Yaoundé le 20 Novembre à 15h,

Une réunion de l'Association des régisseurs d'Afrique Centrale le 19 novembre à 15h,

des rencontres autour des oeuvres littéraires,

Un séminaire sur "Les droits d'auteurs et voisins du 21 au 22 novembre ,

 Une réunion de l'Association des femmes artistes d'Afrique Centrale.

Une cérémonie d'Hommage à sept doyennes du théâtre.

09 lieux réservés pour les évènements,16 personnalités invitées pour cette édition et enfin 5 pays participants. Voilà en résumé ce que le comité d'organisation de cet évènement dirigé par Monsieur Ambroise EBENE MBIA qui sera invité sur cette tribune prochainement prévoit.

La cérémonie officielle d'ouverture sera présidée par La Ministre de la Culture, Madame AMA TUTU MUNA le 17 à 10h au djeuga palace. 

Etienne-Didier ONANA(c)mbolocameroon22114587/94788688.