Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Droit & Liberté - Page 5

  • Présidentielles 2011 : Les personnes handicapées veulent faire entendre leur voix dans la dignité.

    Présidentielles 2011 : Les personnes handicapées veulent faire entendre leur voix dans la dignité.

    Plus de cinq heures, c’est le temps qu’il a fallu à la quarantaine de membres de la plate forme « Accessible Elections for Persons with Disability » pour faire le bilan de leurs activités. C’était vendredi dernier dans les locaux du Centre National de Réhabilitation des Personnes Handicapées Cardinal Paul Emile Léger à Etoug-Ebé. Au sortir , des résolutions fortes en vue d’une participation effective et massive de cette catégorie sociale souvent abandonnée, marginalisée et oubliée.
    Dans son propos liminaire, le Dr OYIE, Directeur général de L’ONG Sightsavers a adressé ses remerciements à monsieur Traoré Abdoulaye du Centre des Nations Unies pour les Droits de l’Homme, et à tous les partenaires que sont les organisations de la société civile, les associations de personnes handicapées et les médias pour le travail abattu depuis la mise sur pied de cette plate forme. « Accessible Elections for Persons with Disability » vise la participation massive et digne des personnes handicapées à la vie politique en général, et particulier aux élections présidentielles du 9 octobre prochain. « C’est un moment décisif pour la plate forme car comme le disent les pratiquants du rugby, il faut transformer l’essai. Nous devons conclure en beauté notre travail ce jour là par un vote massif des personnes handicapées dans la dignité ». Puis il a fait le bilan des activités menées par la plate forme qu’appuie l’organisation qu’il dirige. «Au début de cette action il y a quelques mois, nous avons pris contact avec ELECAM qui nous a réservé un accueil très favorable. ELECAM avait déjà pris l’option d’inclure les personnes handicapées dans ses actions. Regardez un peu les affiches produites par ELECAM. Les personnes handicapées y figurent, il y a des brochures qui sont traduites en braille. Des instructions ont été données à ses démembrements pour pouvoir faire ressortir la composante handicapée. Dans le déroulement même de ces élections, des mesures sont prises pour apporter des facilités aux personnes handicapées. La Commission des Droits de l’Homme et des Libertés qui est aussi un de nos partenaires a mené des actions louables en faveur des personnes handicapées. Nous avons fait des avancées et nous nous trouvons à un moment crucial du processus. Tout le monde est en phase. ELECAM, les associations des personnes handicapées, les Nations Unies qui travaillent avec nous dont le Centre Régional des Droits de l’Homme et la Démocratie en Afrique Centrale, le projet ELECTION du PNUD, la Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés et toutes les associations de gouvernance qui sont dans le réseau ». Dr OYIE conclut en disant que beaucoup a été fait et que les différentes parties prenantes ont fait ce qu’elles devaient faire et qu’il revient maintenant aux personnes handicapées d’aller chercher chacune sa carte d’électeur et d’aller effectivement voter. Aucune consigne de vote ne leur est donnée car Sightsavers la structure qu’il dirige est apolitique et ne saurait le faire. Il revient à chaque personne handicapée en son âme et conscience, et en toute dignité de voter le candidat de son choix.
    Notons que les statistiques nationales relatives aux personnes handicapées révèlent que : 107,890 aveugles et non voyants sur l’ensemble du territoire national sont en age de voter, 340336 sourds malentendants sont en age de voter et 189.466 personnes handicapées moteurs sont en age de voter. 239.464 représentant les autres types de handicap sont age de voter.
    Etienne ONANA & Martine MENGUE © 94 78 86 88/ 70 31 11 28



  • Affaire de détournement: La part de vérité de Thierry ATANGANA

    Affaire de détournement : Titus EDZOA, Thierry ATANGANA et les autres….

    La part de vérité de Michel Thierry ATANGANA.

    Les personnes qui ont assisté à l’audience du 15 juin 2011 ont certainement eu la chair de poule lors de la défense de l’accusé ATANGANA. Les révélations et surtout les chiffres astronomiques qui laissent songeur et rêveur.

    Lors des des deux précédentes audiences, l’on avait renvoyé à cause de la mise en forme des pièces qui n’avait pas permis la fluidité de sa défense. Ce jour là, ça avait été fait et le public en avait eu pour son compte.

    Dans l’examination in chief, l’on a demandé à Thierry ATANGANA de dire au tribunal le contexte politique qui a présidé la création du COPRISUPR ( Comité de pilotage du projet de fonds routier) des axes AYOS –BONIS et Yaoundé –Kribi. La réponse est simplement édifiante. En résumé,il en ressort que le Président de la République S.E Paul BIYA, lors de l’élection présidentielle de 1992, avait fait aux populations du Centre, Sud et Est, la promesse de réaliser en cas de réélection , la construction de ces axes routiers a l’effet de désenclaver les localités desservies. La construction de ces axes routiers se posait à bien d’égards… Malheureusement, la situation économique du pays marquée par la chute brutale des prix des matières premières entre autres ne se prêtait pas. Et Thierry ATANAGANA de produire des documents comprenant des notes de preuves telles que celle du 09.05.2008 de M. AMBASSA ZANG Dieudonné Télesphore au Procureur de la République et au Magistrat Instructeur…

    Il fallait donc trouver des solutions et lui Thierry ATANGANA, en avait. Il fallait mettre à contribution des partenaires basés à l’extérieur. C’est ainsi et à la surprise de ceux qui suivaient le projet, les sociétés et entreprises telles que : JEAN LEFEBVRE, ETPC, TRT, SHELL, TOTAL, EXXON MOBIL, TEXACO, ANDRADE GUTTIEREZ, NESTLE ,PECTEN,GTM entre autres. Dans le document produit au tribunal, Michel Thierry ATANGANA fait une description de toutes ces structures partenaires.

    A la 14è question, il lui est demandé si pour l’accomplissement de sa mission,le Copisupr avait fait appel à ces partenaires ? Thierry ATANGANA répond par l’affirmative. Et ajoute certains précisés par l’arrêté présidentiel. Il cite celui-ci. Il ajoute que chacune de ces sociétés avait signé une convention avec le copisupr.

    Au cours de l’audience, et comme pour mieux éclairer la lanterne du tribunal sur le contexte politique et économique du Cameroun, il donne les définitions des termes économiques tels que : économie, dégradation des termes de l’échange,récession économique,ralentissement de l’économie, plan d’ajustement structurel,PIB,politique monétaire et parle de leurs effets sur le pays. Il ne pose la question de savoir pourquoi ceux certaines personnes qui sont impliquées dans cette affaire sont absents à l’instar de Dieudonné AMBASSA ZANG ( qui est en fuite) alors que lui est en prison ?

    L’audience de ce jour nous permettra d’en savoir plus.

    Didier ONANA©Mbolo C@meroon. 94 78 86 88 / 70 31 11 28

  • Jack LANG écrit à Alain Juppe

    Affaire de détournement de fonds: Jack LANG écrit à Alain JUPPE

    Affaire de détournement des fonds du projet routier, le ministre français des relations extérieures a été récemment saisi par Monsieur JACK LANG.
    En effet, l’ancien Ministre de la Culture de feu François MITTERAND lui a adressé en date du 15 juin 2011, une correspondance dans la quelle il demande une implication active de son pays en faveur de "Thierry Michel ATANGANA, citoyen français emprisonné depuis quatorze ans et qui risque de voir sa peine prolongée". Dans un extrait de cette correspondance, Jack LANG écrit "Arrêté le 12 mai 1997 pour motif de grand banditisme et détournement de fonds, "il lui est réalité reproché d'avoir été en contact avec un candidat opposant à Monsieur Paul BIYA lors des élections présidentielles de 1997.
    Détenu en dehors de tout cadre légal,Monsieur ATANGANA risque d'être condamné à 15 ans de détention supplémentaire.
    Seul un geste fort des autorités françaises permettrait de mettre fin à ce cauchemar inacceptable au regard des droits de l'Homme.
    Eu égard à l'urgence de la situation,pourriez-vous entreprendre des démarches pour permettre à Monsieur ATANGANA de recouvrer la liberté? "..
    ..
    Jack LANG est un homme politique français. C'est à lui qu'on doit le concept de journée internationale de la musique en 1991.
    MboloC@meroon(c)