Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Dans les coulisses de :

  • PRÉSIDENTIELLES 2011 : LES PERSONNES HANDICAPEES CONCLUENT L’ESSAI.


    PRÉSIDENTIELLES 2011 : LES PERSONNES HANDICAPEES
    CONCLUENT L’ESSAI.
    Access 069.jpg
    Il y a 24h que la 6è élection présidentielle de l’ère Paul BIYA a eu lieu. Pendant deux semaines, les états majors des 23 candidats ont chacun à sa manière et avec ses moyens de bord convaincu les près de cinq millions d’électeurs à leur accorder leurs suffrages. Pour l’observateur averti, la campagne électorale de cette élection n’a pas échappé à la règle. Des invectives de l’opposition à l’endroit du parti au pouvoir, les gué- guerres entre partis politiques de l’opposition, cas du SDF et l’AFP, le SDF et le Kah Wallah, elle aussi transfuge du parti du Chairman, Ni John Fru NDI… Toute tentative de rapprochement des partis de l’opposition de trouver un candidat unique pour affronter Paul BIYA s’et avérée vaine. La véritable nouvelle croustillante qui est venue donner du piment à cette élection, c’est le coup de pied donné à Madame Pauline BIYONG, par ceux qui étaient encore ses collègues d’Elécam pour « faute lourde ». En effet, cette figure marquante de la société civile camerounaise est accusée implicitement d’avoir gagné le marché des affiches de l’un de candidats, celui du RDPC, alors qu’elle était sensée être neutre en tant que membre de la structure qui organise et gère cette élection. Pauline, la brave Pauline BIYONG a voulu donc faire ce qu’elle reprochait au pouvoir. Elle s’est brûlée la langue en voulant avaler vite ce repas chaud. Bravo à la presse privée camerounaise qui a dénoncé cette bévue avec l’apport du SDF, le parti de John FRU NDI.
    Le succès déjà de cette élection, c’est la campagne de sensibilisation de la population à s’inscrire sur les listes électorales. Même si l’on n’aura pas eu tous les camerounais en age de voter, des records ont certainement été battus à ce niveau. Si on ajoute l’ouverture (légitime ?) aux camerounais de la diaspora, on peut conclure que la coupe est pleine. Mais la cerise sur le gâteau, c’est certainement la pleine participation des personnes handicapées. S’il nous est impossible de donner des chiffres exacts sur leur taux d’inscription ou de vote effectif, nous devons saluer leur engouement. C’est une grosse avancée. On n’avait jamais vu ça auparavant. Un non voyant a même été désigné par l’un des candidats comme coordonnateur de la région du Sud ! Cette forte mobilisation des personnes handicapées à s‘inscrire sur les listes électorales est l’œuvre de SightSavers, une ONG internationale d’assistance et d’aide aux personnes handicapées qui, avec les organisations de la société civile, des organismes de défense des Droits de l’Homme et des libertés, d’ Elécam, se sont réunies auprès d’une plateforme dénommée « Accessible Elections for Persons with Disabilities». Des journalistes ont été mis à contribution et les résultats sont là. Les personnes handicapées du Cameroun ont donc massivement voté hier dimanche. Elles n’ont pas manqué ce rendez-vous avec l’histoire.
    Didier ONANA© 70311128/94788688

  • Présidentielles 2011: Les messages des personnes handicapées

    MESSAGES

    Person with disability, do not abandon your electoral card because it gives you the right to vote.
    This is message of the network: « Accessible election for persons with disabilities »javascript:;
    plateforme.aepwd@gmail.com phone : 22 72 20 19

    Personne handicapée, n’abandonne pas ta carte d’électeur, car elle te donne le droit de voter.
    Ceci est un message de la plate forme :« Accessible Elections for persons with disabilities ».
    plateforme.aepwd@gmail.com phone : 22 72 20 19

    Persons with disability are citizens with equal rights. Let us respect their rights to participate and vote with dignity.
    This is message of the network: « Accessible election for persons with disabilities »
    plateforme.aepwd@gmail.com phone : 22 72 20 19

    Les personnes handicapées sont des citoyens à part entière. Respectons leur droit de participer au vote avec dignité.
    Ceci est un message de la plate forme :« Accessible Elections for persons with disabilities ».
    plateforme.aepwd@gmail.com phone : 22 72 2019

    Person with disability, go and vote because your vote counts.
    This is message of the network: « Accessible election for persons with disabilities »
    plateforme.aepwd@gmail.com phone : 22 72 2019


    Personne handicapée, va voter car ta voix compte.
    Ceci est un message de la plate forme : « Accessible Elections for persons with diabilities ».
    plateforme.aepwd@gmail.com phone : 22 72 2019


    Presidential candidates, three millions Cameroonians are disabled. Please make your communication and political programs, disability inclusive.
    This is message of the network: « Accessible election for persons disabilities »
    plateforme.aepwd@gmail.com phone : 22 72 2019


    Candidat à la présidence, 3 millions de camerounais sont handicapés. Tenez en compte dans vos communications et programmes politiques.
    Ceci est un message de la plate forme : « Accessible Elections for persons with diabilities
    plateforme.aepwd@gmail.com phone : 22 72 2019

    (c)mboloc@meroon :accessible elections

  • UNE CHARTE POUR SENSIBILISER LES CANDIDATS A LA PRESIDENTIELLE 2011.

    UNE CHARTE POUR SENSIBILISER LES CANDIDATS A LA PRESIDENTIELLE 2011.
    A quoi ça sert d’abattre un travail colossal et efficient si les partis politiques et leurs leaders ne sont pas impliqués et sensibilisés sur l’approche handicap? Pour ce faire, la plate forme « Accessible Elections for Persons with Disabilities » a commis une charte dans la quelle elle invite les 23 candidats à prendre l’engagement à poser un certain nombre d’actions en faveur des personnes handicapées au cas où ils sont élus. Celle-ci malgré le retard leur sera distribuée dans les meilleurs délais. Un document d’une certaine consistance rédigé dans les deux langues officielles du Cameroun.

    L’APPORT DES MEDIAS.
    La plate forme « Accessible Elections for Persons with Disabilities» a travaillé jusqu’à présent avec un certain nombre de médias de la place. Des émissions spécialisées comme « Au cœur de l’espoir ou la voix des personnes handicapées » diffusée sur Radio Siantou à Yaoundé tous les dimanches de 20 à 21h GMT (21h-22h en heure locale sur la fréquence 90.5 fm, ou des tranches ponctuelles sur la même chaîne, sur Radio Campus ou Radio Bonne Nouvelle et présentées par des personnes engagées et dévouées à la cause de la personne handicapée ont accompagné cette première phase. Des spots avec des messages forts et ciblés ont été diffusés sur ces mêmes chaînes. Des papiers ont été publiés dans les colonnes de certains journaux autant que des comptes rendus par la chaîne TV Vision4. Pour cette seconde phase, d’autres organes de communication sont venus renforcer cette équipe. Tout ce travail a été fait de manière ordonnée grâce au plan média conçu et respecté par ces professionnels de la communication.

    UN ATELIER POUR CLOTURER.
    Pour clôturer cette journée marathon, le principal bailleur de fonds (Sightsavers) a fait une communication portant sur la présentation d’un rapport d’activités. C’est par des recommandations que les membres de la plate forme se sont séparés.
    A la fin de ces travaux, nous avons recueillis les impressions du modérateur de cette journée.
    Gabriel ONDOUA ABAH (le directeur exécutif de l’UNAPHAC)
    « Je suis satisfait de voir que le combat que nous menons depuis plus d’une dizaine d’années a embrasé aujourd’hui toute la république. C’est un motif d’encouragement de voir que ce n’est pas une affaire de personnes handicapées seulement. Vous avez vu les nombreux partenaires parmi les quels vous-mêmes les journalistes. Comme le diable est toujours à coté, il faut être vigilant pour qu’on ne vienne pas nous distraire pour détruire tout ce que nous avons fait. Nos objectifs sont à ce stade largement atteints. L’un de ces objectifs c’est la sensibilisation des personnes handicapées elles mêmes, la sensibilisation de la communauté nationale sur la nécessité d’inclure les personnes handicapées dans les affaires de la nation et celles des autorités en charge de la gestion des élections au Cameroun, enfin la sensibilisation des partis politiques. Après les présidentielles viendront les élections municipales, législatives et sénatoriales. Il faudrait que les personnes handicapées soient fortement impliquées. Les personnes handicapées doivent être partout où se prennent les grandes décisions de ce pays pour que nos besoins spécifiques soient pris en compte. Nous pensons que nous sommes sur la bonne voie».
    (c) Etienne ONANA &Valérie ANDJAMA 9478 86 88 / 70 31 1128




  • Dans les coulisses du 08 mars

    DANS LES COULISSES ….

     

    Voici en vrac, les coulisses de cet évènement qui a fait couler encre et salive 

     

    Les femmes absentes des activités …

     

    Incroyable mais vrai, beaucoup de femmes ont brillé par leur absence à certaines activités organisées à l’occasion de la célébration de la 26è édition de la journée qui leur est réservée. Elles l’ont été surtout quand il s’agissait des activités scientifiques (débats, tables rondes et parfois investissement humain). La présidente de l’association des femmes d’une grosse structure nous a demandé de ne pas regarder cet aspect. « Mes femmes comme ça ». Mais cette absence se muait rapidement en présence absolue quand il s’agissait de … manger et de boire… Qui a dit que la fête de la femme n’était pas aussi l’occasion de lever le coude ?

     

    Où est la sono du ministère ?

     

    Ah oui, un fait ne nous a pas échappé au  vernissage  de la foire exposition du savoir faire des femmes au boulevard du 20 mai de Yaoundé. En effet, à l’arrivée de Madame Marie Thérèse ABENA ONDOUA, Ministre de la promotion de la Femme et de la Famille, le chef de protocole a dû user de ses cordes vocales pour dérouler le programme préalablement conçu. La sonorisation était bien absente si bien que Madame la Ministre n’a  pas pu délivrer un message. Nous avons bien senti sa gêne face à cette situation (délibéree ou non ?). C’est longtemps après qu’elle ait entamé la visite des stands que … la fameuse sonorisation est venue, « pourquoi faire » ? Se sont interrogés quelques observateurs.

     

    Les hommes qui boivent pendant que les femmes défilent !

     

    Qui a dit que les hommes resteraient faire la cuisine à la maison pendant que les femmes seraient au défilé ? Ah non ! A Yaoundé, pendant que les femmes s’échinaient à démontrer toutes sortes de coupes et modèles de couture sous le soleil, les hommes, bien intentionnés, ne chômaient pas. Non !  Tranquillement assis dans les stands aux alentours du site, ils ingurgitaient des quantités inconsidérables d’éthanol sous le regard amusé des forces de l’ordre et envieux des femmes qui ployaient sous le poids des chaussures neuves pour la plus part. Vous avez dit que le 08 mars les hommes restent au foyer ?

     

    Un accident de grosses voitures à la fin du défilé …sans constat !!!

     

    Bienfait ! à la fin du défilé au boulevard du 20 mai à Yaoundé, il fallait bien que les invités spéciaux de madame la ministre de la promotion de la femme et de la famille aillent se rafraîchir dans un hôtel situé à côté du théâtre de l’évènement. Pendant les manœuvres des véhicules de ces V.I.P, l’un des chauffeurs, certainement « déshydraté » et pressé de se « réhydrater » a cogné une autre voiture qui faisait la même chose. Les spectateurs présents n’ont pas manqué de crier «  Attendez la police pour le constat ». Malheureusement, la police n’a pas fait le constat et après une bonne quinzaine de minutes d’éclats de voix, un Commissaire de police très reputé dans la circulation routière à Yaoundé a réglé le problème …. A l’amiable. Vous avez dit  «deux  poids deux mesures ? »  Les gens se dépassent à Yaoundé ? »

     

    Ministère de la communication : Beaucoup de nourriture mais …. pas  de journalistes !

     

    Comme lors des grands évènements, les journalistes camerounais exerçant à Yaoundé sont toujours présents  dans l’espoir de faire circuler la fameuse liste. Mardi dernier, ils étaient partout sauf … au ministère de la communication. Pourtant «  il y avait les choses ». La nourriture et la boisson à bouche en veux – tu ? Les « amis journalistes » comme les appellent leur ministre, ont boudé les femmes à qui ils vont demander les informations chaque fois.  Certainement qu’ils  se sont dits qu’il n’ y aurait pas moyen «  de faire la liste » surtout que «  le ministère leur doit des arriérés » notamment celui  de la libération des otages de Bakassi….

     

    Les Kaba Ngondos ont bien été soulevés …

     

    Malgré le vœu de Madame la ministre de la promotion de la femme et de la famille de ne pas voir ses sœurs soulever  leurs robes un peu partout dans les villes et quartiers, certaines femmes,  non seulement n’ont pas passé la nuit du 8 au 9 mars dans leurs maisons, ont bien trouvé l’occasion de se moquer des propos et du souhait de leur ministre en soulevant leurs kabangondos. Pire, certaines ont été surprises comme au quartier Ekounou à Yaoundé en pleins ébats … dans les toilettes d’un bar. A Nkoabang dans la banlieue de la capitale, nous avons rencontré autour de 6h 45mn le mercredi 9, une dame et sa fille unique (mère de deux enfants) revenant de « la fête » ivres comme des abeilles et naturellement soulevant … leurs robes, laissant entrevoir leurs sous vêtements de couleur blanche. Au quartier Nsam, quelques femmes ont bloqué la circulation et l’accès à certaines boutiques ! …

     Allez dire que la fête du 08 mars ne connaîtra jamais d’abus … Dans beaucoup de foyers, des femmes ont été soit tabassées par leurs époux, soit simplement chassées comme des vulgaires serpents.   C’est à se demander si ce natif  du département du Mfoundi qui a voulu nous empêcher d’aller couvrir le défilé de Yaoundé sous prétexte que cette fête « est une disgrâce pour le Cameroun » n’avait pas raison….

     

    Deux pagnes du 8 mars pour son épouse…

     

    Le propriétaire d’une carrière à Nkoabang dans la périphérie de Yaoundé nous a avoué avoir acheté comme par enchantement deux pagnes de la journée internationale de la femme à son épouse.

    «  L’année prochaine, je ne me ferai plus prendre ». Vous avez dit « avoir le gros cœur ? »

     

    Le pagne de 6000 à 10 000 puis …à 5000 francs.

     

    Ouf ! Au fait combien coûtait le pagne du 8 mars 2011 ? Au départ il était vendu à 6000 francs. Au fur et à mesure que l’on approchait de la fête le prix augmentait pour atteindre 10.000 francs. Le matin du grand jour, il était vendu à …5000 francs. Une situation qui a bien fait dire à une femme «  vous allez même le vendre à 3000 francs », et une autre d’ajouter «  vous allez nous supplier de les prendre pour rien » Vous avez dit le pagne de toutes les folies ?

     

    Environ 300 accréditations pour la presse !!!

     

    La célébration de la journée internationale de la femme attire aussi beaucoup d’hommes et de femmes de média à la recherche de l’information mais aussi du « gombo ». Les responsables du ministère de la promotion de la femme ont trouvé une parade. Face à  la meute des journalistes et techniciens ayant souhaité une accréditation,, ils ont décidé de délivrer des badges à tous ce qui en voulaient. Quant à l’appui escompté par la grande majorité, il n’y en pas eu. «  Il n’ y a rien » leur a répondu le chargé de la communication, Et une consoeur  habillée en pagne de la fête de dire «  Mais vous ces hommes, soyez quand même gentils et galants. Laissez nous pointer au moins aujourd’hui »

     

    La fête vue par une société de téléphonie mobile !!!

     

    Une  société de téléphonie mobile de la place avait demandé à ses abonnés qui souhaitaient communiquer sans discontinuer de manifester le désir en effectuant une opération indiquée. Celle-ci devait leur coûter 500 francs. Ceux-ci auraient à appeler toute la journée  de ce 8 mars gratuitement autant de fois qu’ils souhaiteraient. Au début l’affaire a marché. Certains adeptes de ce jeu nous ont avoué avoir communiqué juste pendant huit minutes puis, la communication s’est coupée pour …toujours. Toute la journée, les appels en provenance ou à destination de cet opérateur   n’ont pas été possibles. …. Vous avez dit frappe ou escroquerie ?

    Etienne Didier ONANA©mbolocameroon 22114587/70311128/94788688

  • Dans les coulisses,....

                              

         DANS LES COULISSES ….

     

    QUE DE BILLETS DE BANQUE !!!

    Même si on était aveugle à la cérémonie de présentation de vœux au président Bello Bouba, l’on devait se rendre compte de la présence et de la distribution  massive des billets de banque. L’aumône  et le partage  faisant partie du quotidien du grand nord camerounais, il y avait une présence significative de griots et autres artistes (toutes obédiences) à cet évènement qui a ressemblé à un moment donné à un meeting politique. Naturellement certains cadres du parti n’ont pas hésité à distribuer  cet argent au point où, certaines idées ont failli germer dans la tête de certaines personnes qui passaient et repassaient à volonté ’s’exhiber  et recevoir sur la tête ces billets craquant neufs! Le plus intéressant c’est que, à une exception près, tous ces billets étaient de la plus petite coupure, c'est-à-dire 500 francs CFA. On dirait que ces hauts cadres de l’UNDP s’étaient concertés sur ce sujet. En tout cas, ils ont bien joué leur jeu !!!

     

    Les journalistes aussi !!!

    Il n’ y avait pas que les griots et autres artistes qui sont tombés sous le charme des billets craquant neufs de 500 francs que distribuaient les cadres de l’ UNDP samedi dernier. Il y avait aussi les …. Journalistes ! Eh oui, comment pouvaient-ils rester insensibles devant tant de générosité ? Non il fallait avoir la pierre sur le cœur pour résister à la tentation. A défaut de se muer en danseur ou griot du Nord, certains journalistes ont utilisé leur arme « fatale ? » : les caméras et ou les dictaphones. Chacun est parti de son inspiration et de son carnet d’adresse et de son intuition pour « réaliser une interview». C’est à peine s’ils n’amenaient pas « leur gibier » dans les toilettes question d’éviter les regards inquisiteurs  et la présence de leurs autres confrères. L’ombre des arbres, les coins  et endroits isolés de la vaste enceinte du siège du parti de Bello Bouba. Les personnalités les plus sollicitées étaient celles qui, pendant le passage des artistes avaient « montré de bonnes dispositions, ou leur aptitude à distribuer les billets de banque » Pour la petite histoire, ça a bien marché puisque beaucoup s’en sont sortis avec des sommes avoisinant la dizaine voire la vingtaine de mille. « Journalistes et  Grattage » !!!

     

                    MOTO VOLEE !!!!

    La sécurité de l’ UNDP a failli à sa mission samedi dernier. Tout se serait bien passé s’il n’ y avait pas eu le vol spectaculaire d’une moto de marque sanili. Le plus cocasse c’est que cette moto avait été enchaînée par son propriétaire qui pressentait certainement quelque chose. Malheureusement, pendant que tout le monde était concentré et emporté par la bière à pression, la bière en bouteille, les cuisses de poulet et  les sandwiches, certaines personnes (pas forcement des militants) avaient d’autres préoccupations. Cet incident a fait dire à certaines langues que la milice du parti ne serait pas efficace et que le président pas en sécurité ? Voler une moto verrouillée au milieu de près de six centaines de personnes. Ces cambrioleurs avaient du culot !!!

    Etienne Didier ONANA ©mbolocameroon 94788688/70311128/22114587

     

     

                                          Communiqué :

    Tous les membres de la MUPECI sont informés qu’une session ordinaire  de leur assemblée générale aura lieu le jeudi 10 mars 2011 dans les locaux de l’Hôtel les Princes à Douala dès 10 heures. La présence de tous est vivement souhaitée.