Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

lundi, 29 juillet 2013

5ème Rapport sur les Droits de l'Homme

Droits de l’Homme
Le mardi 2 juillet dernier s’est tenue dans locaux de la Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés (CNDHL), une journée de consultation des Organisations de la Société Civile (OSC) dans le cadre de l’élaboration du 5è Rapport périodique du Cameroun au Comité des Droits de l’Homme des Nations Unies. L’objectif principal de cette activité qui a reçu l’appui du Ministère de la Justice était de :
Susciter la contribution des OSC à l’élaboration du 5è Rapport périodique du Cameroun au Comité des Droits de l’Homme des Nations Unies devant le CHD en 2013 ;
Faire une large diffusion des informations que le Gouvernement va porter devant la CDH au titre de son cinquième Rapport périodique
Loveline & Eva.jpgContinuer à entretenir le dialogue et le partenariat entre le Gouvernement, les SC et la CNDHL.
Les travaux qui ont vu la participation de 28 Organisations venant de l’ensemble du territoire national et un Observateur de marque à savoir ; le Centre des Nations Unies pour les Droits de l’Homme et de la Démocratie en Afrique Centrale, étaient modérés par Mme EVA ETONGUE MAYER, ci devant Chef de Division à la CNDHL. Le Réseau des Journalistes Amis des Droits de l’Homme (REJADHL) a eu l’insigne honneur à travers Mme Loveline ENJEH sa Vice- Coordonnatrice de prononcer le mot de bienvenue de la Société Civile.
Après les civilités d’usage et la présentation du document de travail par le Coordonnateur du Réseau Camerounais des Organisations des Droits de l’Homme, l’on a constitué trois groupes de travail thématiques. C’est après plus de cinq heures de débats francs, sincères et cordiaux que les participants se sont séparés.
Nous reviendrons sur les recommandations de ce rapport.
Didier ONANA©
Atelier de validation du 5è Rapport périodique du Cameroun au Comité des Droits de l’Homme des Nations Unies du 23 juillet 2013 à Yaoundé.
Un atelier de validation du 5è Rapport périodique du Cameroun au Comité des Droits de l’Homme des Nations Unies aura lieu le mardi 23 juillet 2013 9h dans la salle des conférences du Ministère de la Justice sis au 3è étage. Voici la liste des structures attendues.

A-Représentants des Ministères et structures administratives ;
1. Services du Premier Ministre ;
2. Ministère de l’Administration Territoriale et de la décentralisation ;
3. Ministère des Affaires Sociales ;
4. Ministèrede la Communication ;
5. Ministère de la Justice ;
6. Ministère de la Défense ;
7. Ministère de la Promotion de la Femme et de la Famille ;
8. Ministère des Relations Extérieures ;
9. Délégation Générale à La Sureté Nationale ;
10. Gendarmerie Nationale ;
11. Conseil National de la Communication ;
12. ElectionsCameroon ;
13. Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés ;
14.Ordre National des Avocats.

B. Représentants des Juridictions
15.Représentant du Premier Président de la Cour Suprême ;
16.Représentant du Procureur Général près de la Cour Suprême ;
17.Représentant duReprésentant du Premier Président de la Cour Suprême ;
18.Représentant du Procureur Général près du Tribunal criminel spécial ;

C. Organisations de la Société Civile
19. Association de Lutte contre les Violences faites aux Femmes (ALVF)
20. Nouveaux Droits de l’Homme (NDH-Camerun)
21. Réseau Camerounais des Organisations des Droits de l’Homme ( RECODH);
22.Réseau des Journalistes Amis des Droits de l’Homme et des Libertés (REJADHL) ;
23. Union Nationale des Associations de et pour Personnes Handicapées (UNAPHAC) ;
24. Catholic Relief Services;
25. Mbororo Social and Cultural Develppement Association (MBOSCUDA) ;
26. Nkumu FED FED

5è Rapport périodique du Cameroun au Comité des Droits de l’Homme des Nations Unies du 23 juillet 2013 à Yaoundé.

A l’issue de l’examen du 4è rapport périodiquede l’Etat du Cameroun au titre du Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques (PIDCP),les 16 et 20 juillet 2010, le Comité des Droits del’Homme (CDH), après avoir relevé les points de satisfaction et les sujets de préoccupation, a formulé des observations finales. La mise en œuvre de ces recommandations y contenues devait constituer la substance du 5è Rapport périodique à soumettre au plus tard le 30 juillet 2013.
Au cours de sa 103è session, conformément à la procédure facultative adaptée à sa 90è session, le Comité a adopté une liste de points à traiter, laquelle a été transmise à l’Etat camerounais qui a consenti à apporter des réponses aux questions y contenues. Ces réponses constituent son 5ème Rapport périodique.
L’articulation des réponses s’aligne sur celle de laliste qui sollicite, dans un premier temps, les renseignements d’ordre général sur la situation des Droits de l’Homme dans le pays , y comprissur les nouvelles mesures et les faits concernant la mise en œuvre du Pacte (1)et, dans un second temps, les renseignements concernant spécifiquement la mise œuvre des articles 1 à 27 du Pacte, y compris au regard des précédentes recommandations du Comité.
Etienne Didier ONANA ©22114587

13:55 Écrit par Bambino dans Droit & Liberté, EDUCATION / | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

jeudi, 28 février 2013

GERES Formations s’ouvre au grand public

GERES Formations s’ouvre au grand public

L’esplanade du Groupe d’Études et de Recherche en Économie sociale (GERES) au quartier nkol-éton à Yaoundé s’est avérée étroite le mardi 26 février dernier. C’était à l’occasion de la cérémonie solennelle d’ouverture que ses géniteurs ont organisé. Une activité très courue qui a vu la présence des diplomates, des partenaires, des parents, des étudiants et de nombreux chercheurs d’emploi. IMG0898A.jpg
Prenant la parole malgré le retard, monsieur Kamandeu Pouandeu Michel en sa qualité de Président du Conseil d’Administration a dit sa joie d’accueillir autant de personnes pour cette toute jeune institution. Nous avons beaucoup réfléchi pour mettre sur pied cette offre de formation de qualité. Pour terminer il a souhaité que s’établisse une franche et fructueuse collaboration entre tout ce public et son institution.
La présentation de l’équipe dirigeante a été faite. Elle est constituée de :IMG0897A.jpg


PCA : Kamandeu Pouandeu Michel ,
Administrateurs délégués : Dr KOUAYEP Bertin Léopold
Dr NZOMO TCHUENTA Joseph ;
Directeur de la formation : Louis Chamabe ;
Responsable des Affaires académiques : Armand Tagouemekong
Assistante administrative et financière, secrétaire permanente: NGO YETNA MOOG Adonia ;
Le webmaster : Ngouffo Vincent.
Sécurité : YAYA Kapila Harouna
Le public a eu ensuite droit à un cours inaugural sur le thème :
« Le management aujourd’hui » ce cours était dispensé conjointement par les Dr DrKOUAYEP Léopold et Dr NZOMO


Le Groupe d’Études et de Recherche en Économie sociale (GERES) dispense des formations dans plusieurs domaines comme : le management des projets, le management associatif, l’analyse des données statistiques, la gestion des ressources humaines, la fiscalité et l’expertise financière, l’audit et le contrôle de gestion, le marketing opérationnel, la programmation, l’infographie et multimédia, le webmaster….
Les formations sont de plusieurs types : classiques, à la carte et le renforcement des capacités.
Le groupe s’appuie sur des valeurs comme le professionnalisme,l’éthique, l’engagement, l’innovation, la pertinence et l’impact. Ses cibles sont : les dirigeants d’entreprises et des associations, les salariés, les bénévoles, les demandeurs d’emploi et les retraités.


IMG0901A.jpgA la fin de cette cérémonie, le Dr NZOMO TCHUENTA Joseph a eu quelques mots pour la presse « le Géres apporte une plus-value dans la formation professionnelle au Cameroun. Cette plus-value,nous la situons au niveau des certifications que l’on dit composer dans le site du Geres, mais avec un diplôme étranger. Nous avons des partenaires étrangers notamment canadiens et français. En plus, il y a des cours de formation soit à la carte,soit en groupes,soit spécifique par rapport à quelle spécialisation ou quel perfectionnement qu’on veut avoir. Cette plus-value sera aussi axée particulièrement dans le management associatif. Le management associatif étant voudrait que touteformation se concrétise par un projet, une sorte de start-up à l’américaine ».
C’est par une visite guidée des lieux que la cérémonie a pris fin.
Didier ONANA©mboloC@meroon.cm :22114587/94788688/70311128

15:50 Écrit par Bambino dans EDUCATION / | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : promotion, éducation, publicité | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

mardi, 19 février 2013

Personne handicapée du cameroun: Va t'inscrire sur les listes électorales

SENSIBILISATION DES PERSONNES HANDICAPEES A S’INSCRIRE MASSIVEMENT SUR LES LISTES ELECTORALES.
Personne Handicapée du Cameroun voici les raisons pour lesquelles tu dois t’inscrire sur les listes électorales.
Depuis des années, on t’a dit que tu es une personne à part entière au Cameroun et non entièrement à part,
C’est quand il faut montrer aux yeux des bailleurs de fonds que la démocratie existe dans notre pays qu’on t’évoque de temps en temps dans les discours, P1070106.JPG
Depuis combien de temps tu attends comme nous, que notre pays ratifie la convention des Nations unies relative aux Droits des personnes Handicapées ?
C’est pas vouloir noircir qui que ce soit, de dire que dans d’autres pays, la personne handicapée a une place dans les sphères des prises de décision, qu’elle a un collège électoral, qu’elle a des places au parlement, au Sénat, qu’elle est au gouvernement,…Mais chez toi au Cameroun, on te répond « que rien ne t’interdit de postuler à un poste électif ». C’est bien beau de le dire, mais avec quels moyens ? Comment toi que la famille, ta propre famille rejette, pourra être soutenu par les autres, combien as-tu pour subsister, à plus forte raison pour battre campagne ?
Il faut le reconnaitre, beaucoup d’efforts sont faits par les pouvoirs publics : les nombreuses circulaires interministérielles signées par la ministre actuelle des affaires sociales, concernant l’éducation de tes enfants, celle des personnes handicapées, l’exigence de prévoir des pentes douces dans les édifices publics ou privés, la loi du 13 avril 2010 portant protection et promotion des personnes handicapées…..
Depuis quelques années, la société civile, appuyée par quelques Organismes internationaux comme Sightsavers , le Centre des Nations Unies pour les Droits de l’Homme en Afrique Centrale , ou nationaux comme la Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés, le Réseau des Journalistes Amis des Droits de l’Homme et dans une certaine mesure Elécam, s’impliquent pour ton inclusion et ton implication dans la gestion des affaires publiques.
Que tu le saches ou pas, que tu le veuilles ou non, il faut comprendre que ton pays le Cameroun traverse actuellement une phase importante de son histoire. Tu dois par conséquent te secouer, te remuer et prendre le train de cette ouverture, le train du changement et du progrès pour que demain, tu aies un avenir meilleur. Ce n’est peut-être pour toi que tu le fais, c’est pour tes enfants et les générations à venir.
En 2011, L’action menée par Signtsavers et tous les autres a permis à plus de huit mille personnes handicapées se sont inscrites sur les listes électorales. Cette année, il faudrait bien que ce chiffre augmente véritablement. Ce n’est pas en restant sous ton lit que le changement se fera. Alors va t’inscrire sur les listes électorales biométriques, et le moment venu, vas voter. C’est ton droit le plus absolu.
Prends référence au préambule et aux articles 19 et 21 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Retiens-donc ce message :
En t’inscrivant sur une liste électorale, tu tiens l’occasion rêvée et idoine de choisir le ou les dirigeants qui vont te diriger ;P1070139.JPG
En t’inscrivant sur une liste électorale, tu as la possibilité d’adhérer à un parti politique de ton choix et de postuler un poste électif.
Saches-le bien, ce n’est pas l’affaire des autres, c’est ton affaire à toi.
C’est un message de :
Mbolo C@meroon;
Réseau des journalistes Amis des Droits de l’Homme ;
Sightsavers Cameroun ;
CNDHL
22 11 45 87 (c)mbolocameroon

mardi, 22 janvier 2013

Personnes Handicapées : Inscrivez-vous sur les listes électorales

Le réseau des Journalistes Amis des Droits de l’Homme et des Libertés (REJAHDL) invite toutes les personnes handicapées du Cameroun en âge de voter, à s’inscrire massivement sur les listes électorales en vue de faire faire entendre leur voix et de participer pleinement à la gestion des affaires de leur pays le Cameroun.
C’est leur droit et leur devoir.
Tous les programmes de sensibilisation et les comptes-rendus sont attendus à notre adresse électronique ou aux numéros suivants pour une large couverture médiatique : 22 11 45 87 / 94 78 86 88 / 70 31 11 28/

jeudi, 22 décembre 2011

UN MAGAZINE POUR SAINTE HELENE

Un proverbe africain dit que l’homme, c’est la parole. L’administration du groupe scolaire privé bilingue sainte Hélène de Mvog-Ada à Yaoundé avait promis lors de la cérémonie de départ en vacances scolaires en mai 2011, promis aux parents et élèves présents, qu’avant la fin de l’année en cours, l’école verrait la sortie d’un magazine scolaire intitulé : « Reflets d’Hélène ». La promesse a été tenue.
En effet, lors de la fête de l’arbre de noël 2011, les nombreux spectateurs se sont vus distribuer un exemplaire du premier numéro de ce magazine.
Paru il y a quelques semaines, cette initiative que devrait copier beaucoup d’institutions scolaires a suscité beaucoup d’intérêts. De couleur jaune et de quelques variétés de bleu des couleurs frappantes et vives qui illustrent la force, la vitalité et l’espérance. Sur la première page on voit une photo de la façade principale de l’institution avec des enfants qui jouent. Les thèmes développés vont de l’éducation à l’athsme en page santé en passant l’expression des délégués des classes.
P1060045.JPGToujours sur la première page et en 4è, on voit le dessin gagnant du concours lancé au sein de l’école sur le thème « Dessine moi ton école », œuvre de la jeune BISSA du cours moyen 1ère année que l’on voit sur cette photo recevant son prix.
L’éditorial naturellement est signé de Simon Pierre Adda, l’administrateur de l’institution scolaire. On retrouve aussi des articles sur la morale, la liberté, l’expression libre des élèves de la SIL au Cours moyen II, le divertissement, la culture … et un témoignage en anglais venu … de l’Angleterre ! Un article pathétique sur Hélène HABIBA Adda, la sainte patronne de l’école fait couler une larme aux cœurs les plus sensibles. Nous le reprendrons sur nos colonnes lors de la fête de l’école le 19 janvier 2012.
Un page réclame boucle ce magazine de 16 pages assez digeste et tiré à 300 exemplaires. Il est gratuit.
Signalons enfin que sur le plan marketing, le groupe scolaire bilingue privé Sainte Hélène a commis un calendrier de l’année 2012. C’est ce qu’on appelle : La communication à outrance.
Didier ONANA© 70311128 / 94788688




16:22 Écrit par Bambino dans BAMBINO, Culture, EDUCATION /, Evènements à venir, Médiascopie | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook