Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

mardi, 13 août 2013

Un préfet fait interpeller un journaliste pour ....

Le Préfet de la Vina menace un journaliste

Dans la journée du lundi 05 août 2013, entre 14heures et 19heures, Joël Mamman, journaliste et chef d’agence Sopecam dans la région de l’Adamaoua a été entendu par EricModassié, le commissaire spécial de la Vina et deux de ses collaborateurs, à la demande de Justin Mvondo, préfet de la Vina.
Le préfet accuse notre confrère de ne lui avoir pas déposé un exemplaire gratuit du quotidien gouvernemental Cameroon Tribune, édition du 02 août 2013.
Dans une colère sans précédent, le préfet de la Vina a d’abord tancé le journaliste de Cameroon Tribune au téléphone. Il a ensuite envoyé deux policiers interpeller le journaliste de la Sopecam pour être conduit au commissariat spécial de la Vina.
Le Syndicat national des journalistes du Cameroun (Snjc) dénonce les agissements du préfet de la Vina, en lui conseillant du reste un abonnement en bonne et due forme auprès de la Sopecam.
Le Snjc met en garde le préfet de la Vina contre toute tentative d’intimidation et d’atteinte à l’intégrité physique ou morale de Joël Mamman.
En tout état de cause, nous en appelons à la mobilisation de tous les journalistes pour la défense de leurs droits.
Fait à Douala, le 7 août 2013
Denis Nkwebo, Vice-président du Snjc
Lamissia Adolarc, Coordonnateur Snjc-Adamaoua


12:12 Écrit par Bambino dans Droit & Liberté, Faits divers | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

lundi, 24 octobre 2011

Handball: Jules MOUDIME quitte la scène !

Jules MOUDIME NDJALLA, le président de la fédération camerounaise de handball est mort hier matin à KADUNA au Nigeria où il représentait la structure qu’il dirige au championnat d’Afrique des clubs. Le président Moudimé venait d’achever son footing en compagnie d’autres personnes lorsqu’il a été atteint d’un malaise cardiaque. Le corps a été transporté dans une morgue en attendant le rapatriement de la dépouille. Jules MOUDIME n’achèvera pas son mandat à la tête de la structure qu’il dirigeait depuis un certain nombre d’années. Ce jumeau est mort dans les mêmes circonstances que son frère parti pour l’éternité en 2004. Nous y reviendrons. En attendant les obsèques officielles, le groupe multimédia Mbolo C@meroon adresse à sa famille et à celle du handball, toutes ses condoléances. MOUDIME NDJALLA Jules : sportif jusqu’à la dernière minute, meurt sur le champ de guerre. Que la terre de nos aïeux te soit légère Président.

12:27 Écrit par Bambino dans Faits divers, Hand-ball, Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : handball, décès, crise cardiaque, mort subite, cameroun, sportif | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

lundi, 06 juin 2011

Faits divers, pétanque,haltérophilie

La grande famille de l'haltérophilie est en deuil: Père WANDJI, l'un des précursseurs de cette discipline sportive au Cameroun est décédé en fin de semaine dernière à l'hopital central de Yaoundé. Les haltérophiles camerounais s'apprêtent à lui rendre un hommage digne de ce qu'il a abattu comme travail .


Le championnat et la coupe d' Afrique de pétanque ont pris fin hier dimanche à Yaoundé avec le sacre de Madagascar et la victoire du bouliste marocain au tir de précision. les malgaches sont mécontents du fait qu'il n ' y ait pas eu distribution de médailles.

Une fillette de treize ans engrossée par son camarade de classe du coté Nkoabang.

Le 17è championnat d'Afrique de boxe bat  son plein à Yaoundé malgré la faible affluence.

Nous reviendrons sur toutes ces informations plus tard.

mardi, 24 mai 2011

QUI A TUE " DROGBA" ?

Qui a tué "DROGBA" ?

La nouvelle nous est parvenue comme un couperet le dimanche 15 Mai dernier.: " DROGBA est mort, on a retrouvé son corps sur les rails"
En effet, NGA MBARGA Stéphane Brice dit "Drogba" était international de football pour déficients intellectuels ( mental) camerounais.Il était un admirateur du célèbre footballeur ivoirien Didier Drogba. Âgé de 19 ans, ce garçon était d'un talent fou et devait se rendre une fois de plus à l'étranger dans quelques semaines pour représenter son pays. Il venait de se faire rétablir un passe-port qu'il n'utilisera malheureusement pas.Il était talentueux,intelligent,dévoué,volontaire et battant.Dernier enfant d'une famille de sept, il avait surmonté son handicap au point où sa famille comptait déjà sur lui. Il se battait en "homme" pour gagner sa vie sans avoir recours à ses frères et sœurs valides.
"Drogba" était très attachant et avait attiré la sympathie de beaucoup de personnes. Parmi  elles se trouvent bien un général de l'armée camerounaise en fonction ou encore l' ex- président de la fédération camerounaise des sports pour personnes handicapées, le Lieutenant-Colonel Emile Abeng Mbozo'o. Il a reçu des hommages mérités de la part de ses amis, collègues des autres équipes nationales de sports pour personnes handicapées, les différents entraineurs nationaux et la presse sportive. C'était jeudi dernier au domicile de sa mère sis au quartier Efoulan à Yaoundé.
Sur les circonstances de la mort brutale et brusque de cet enfant plein de vie , et en attendant les résultats des enquêtes de la police,nous avons appris que  le corps de "Drogba" a été retrouvé inerte sur les rails du côté de Mbalgong ,une bourgade située à une dizaine de kilomètres de la capitale.Un œil complètement sorti de l'orbite, une entaille profonde au niveau de la hanche. On ne sait qui est parti déposer ce corps emballé dans un plastique mortuaire à l’hôpital central de Yaoundé. Le vigile de la réception n'ayant donné plus d'informations. A l'aide de la puce de son téléphone, l'on a appelé une de ses anciennes camarades de classe qui a aussitôt alerté la famille. C'est ainsi que celle-ci s'est  rendue sur les lieux rentrer en possession du corps en décomposition de leur fils. La dépouille de " Drogba" a aussitôt été conduite dans son village pour l’inhumation. Les funérailles et les rites auront lieu le 2 juin 2011.
Qui a tué "Drogba"? pourquoi?, qu'a t-il fait d'aussi grave pour qu'on lui réserve une fin aussi tragique et douloureuse ? Puisse les coupables être retrouvés et sévèrement punis.
NGA MBARGA Stéphane Brice dit "Drogba" QUE LA TERRE DE
NOS AÏEUX TE SOIT LEGERE. TU NOUS MANQUERAS
Didier ONANA (c) mboloCameroon 94 78 86 88/ 70 31 11 28

jeudi, 19 mai 2011

Un Non voyant décède après une compétition !

UN SPORTIF HANDICAPE, INTERNATIONAL CAMEROUNAIS MEURT QUELQUES MINUTES APRES AVOIR PARTICIPE A UN MARATHON.

Par cet article, nous voulons faire ressortir le degré d’appauvrissement de la personne handicapée en général et des sportifs handicapés en particulier qui sont capables de se suicider pour percevoir des pièces de nos francs CFA, quelque soit la somme. Ainsi, la clochardisation de la personne handicapée camerounaise va grandissant au quotidien. Poussés par la mendicité, ils sont prêts à tout pour gagner une modique somme de 500 FRANCS CFA : même s’il faut y laisser la vie. La scène se passe au Cameroun, dans la ville de Yaoundé, en présence du Ministre de la Jeunesse (Monsieur ADOUM Garoua), de Son Excellence Roger MILLA, du représentant du Préfet du Mfoundi, du représentant du Ministère des Affaires Sociales (MINAS) ainsi que des responsables de plusieurs organisations nationales et internationales. En effet, faisant suite aux activités sportives marquant la célébration de la 39ème édition de la fête de l’Etat Unitaire du Cameroun qui se célèbrera le 20 Mai 2011, un marathon a été organisé par le Ministère de la Jeunesse et des athlètes déficients visuels ont été convoqués (NDLR : Malheureusement, comme le Cameroun est suspendu au Comité International Paralympique, il ne participe à aucune compétition internationale parrainée par cette instance faîtière du handisport telle que les coupes du monde, les championnats mondiaux ou les jeux paralympiques. En plus, la fédération camerounaise des sports pour handicapés (FECASH) ayant été dissoute par l’actuel ministre des sports afin de réorganiser le mouvement paralympique depuis la base, c’est dire qu’officiellement, le handisport n’existe plus au Cameroun) sur un critère de sélection dont seuls détiennent ceux qui les ont invités à prendre part à l’évènement. Arrivés sur les lieux de la compétition aux environs de 07heures 30 minutes, les sportifs handicapés camerounais ont été réparties en deux catégories : les non voyants (B1) au nombre de 11 athlètes accompagnés de leurs guides et les mal voyants (B2 et B3) au nombre de 05 athlètes ainsi qu’une athlète féminine. La distance à parcourir leur ayant été communiqué sur place (6 kilomètres environ), le départ s’est déroulé sans encombre et, malgré les problèmes liés à l’effort physique, tout ce beau monde a franchi la ligne d’arrivée dans l’ordre suivant : Catégorie B1 (non voyants) 1er : AWA PATRICK 2ème : ATANGANA Charles 3ème : YOUMBI Luc 4ème : ATANGANA Ferdinand 5ème : BANECK Jacob (le sportif qui est décédé quelques minutes après) 6ème : MENGUE Dieudonné 7ème : AWONO Etc. Catégorie B2/B3 (mal voyants) 1er : MOHAMED Garba 2ème : NSANGOU Arouna 3ème : ATEBA Arno 4ème : NDO Patrick 5ème : BONFEU Grande fut la surprise lorsqu’après la course, tous les efforts du staff médical pour ranimer notre athlète ont été vains : il va tirer sa dernière révérence dans l’ambulance qui le transportera à l’hôpital. Après investigations, nous avons voulu connaître la prime qu’aurait perçue notre défunt athlète dans sa catégorie B1et avec son rang de 4ème. Consternés, nous avons appris que SA PRIME DE PARTICPATION ETAIT DE 500 FRANCS CFA (VOUS AVEZ BIEN LU, 500 FRANCS CFA !!!!). Les deux premiers de la course étaient primés à une modique somme dont nous ne pouvons révéler tandis que, du 3ème au dernier, ils touchaient une prime de participation de 500FRANCS CFA : somme qui ne pouvait même pas rembourser les frais de taxi de certains. C’est dans la soirée que le Ministre de Jeunesse adressera ses condoléances à la famille si durement éprouvée. Merci, BANECK Jacob, ta mort nous révèle les réalités sur la mendicité d’une couche quasi abandonnée et marginalisée, même en sport.

Sportivement, Raoul FOKAM" correspondance particulière

94788688/70311128

20:56 Écrit par Bambino dans Faits divers, HANDICAP-CAMEROON, Olympisme, SOCIETE, Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pauvreté, misère, exploitation, mort, handicap, sport | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook