Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

vendredi, 23 août 2013

Atteinte aux droits de l'homme


FEDERATION INTERNATIONALE DES JOURNALISTES
19 AOÛT 2013
COMMUNIQUE DE PRESSE

La FIJ condamne le saccage d’une radio privée et appelle à une meilleure protection des journalistes en Guinée Conakry


La Fédération Internationale des Journalistes (FIJ) a aujourd’hui fermement condamné le saccage d’une radio privée et appelé à une meilleure protection des journalistes en Guinée Conakry. Selon l’Union des Journalistes d’Afrique de l’Ouest (UJAO) et l’Association des Journalistes de Guinée (AJG), affiliées à la FIJ, la radio privée Baté Fm basée à Kankan, près de 600 Km à l’Est de la capitale, a été saccagée le lundi 19 août 2013, son directeur Moussa Diawara, obligé de s’enfuir du pays.

Le saccage de la radio est attribuée à des partisans du président Alpha Condé, au pouvoir depuis 2010. Ils reprocheraient à la radio Baté Fm d’avoir rendu compte des manifestations de jeunes hostiles au président Condé qui était en visite à Kankan le jeudi 15 août dernier.

« Nous condamnons fermement le saccage de cette radio privée. C’est une grave violation de la liberté de presse et du droit à l’information. Les auteurs doivent être arrêtés et punis car la radio n’a fait que son travail en informant les populations sur la base de faits précis », a déclaré Gabriel Baglo, directeur Afrique de la FIJ.

Le président Condé a été hué par des jeunes en colère alors qu’il était en visite officielle à Kankan, sa région d’origine, le jeudi 15 août. Ils lui reprochaient de n'avoir rien fait pour le développement de cette partie du pays. La radio privée Baté FM avait largement rendu compte de cette visite et des manifestations de jeunes.
Un journaliste Abdouramane Seinkou Kaba a également été agressé. Un de ses confrères, Mamadi Cissé a été brièvement arrêté vendredi dernier. Cité par l’Agence France Presse (AFP), le journaliste Kaba a déclaré que les assaillants de la radio ont détruit « une grande partie du matériel dont des chaises, des câbles, des micros et emporté le reste, notamment le groupe électrogène, l'antenne, les amplis, etc. ». Une nouvelle dépêche de l’AFP datée du 20 août a cependant confirmé qu’une partie du matériel volé, dont l’émetteur, a été ramenée à la radio le lundi 19 août.

L’UJAO a confirmé la présence du directeur de Baté Fm Moussa Diawara à Bamako au Mali. Il a été obligé de s’enfuir pour assurer sa propre sécurité. Depuis l’arrivée au pouvoir du président Alpha Condé, c’est la première fois que la FIJ documente un cas de journaliste obligé de s’enfuir de la Guinée pour des questions de sécurité. « Nous sommes très préoccupés par la sécurité physique de Moussa Diawara, mais aussi de celle de l’ensemble des journalistes de Guinée, obligés de prendre des risques pour informer de manière équitable les populations. Leur protection est un devoir des autorités », a commenté Baglo.

La FIJ a documenté depuis le mois d’août 2012, plusieurs attaques impunies contre les médias en Guinée. La station de radio « Liberté FM », située à N'Zérékoré, dans le sud-est du pays a été fermée en août 2012 par le préfet par intérim de la ville. Les vendredi 1er et dimanche 3 mars 2013, les radios privées « Planète FM » et « Renaissance FM » avaient été respectivement attaquées. Une partie du studio de « Planet Fm » avait été attaquée par balles au moment où un dirigeant de l’opposition y était interviewé. Les locaux de « Renaissance Fm » avaient été violemment attaqués la nuit.

Au début du mois de juin 2013, Le Conseil National de la Communication (CNC) avait décidé de suspendre la radio « Planète FM » et le journaliste Mandjan Sidibé pour un mois. Le 19 juin dernier, Mamadou Siré Diallo, reporter du journal privé satirique « Le Lynx », avait été gravement battu par un groupe de policiers à Conakry alors qu’il était dans l’exercice de ses fonctions.

La FIJ considère ces attaques comme une atteinte grave à la liberté de la presse et à la liberté d'expression, et s’inquiète qu’elles soient toutes restées impunies. Des élections législatives sont prévues le mois prochain en Guinée. La FIJ demande aux journalistes de mettre en place un protocole de sécurité efficace pour mieux couvrir ce processus électoral.

Pour plus d'information, veuillez contacter la FIJ au : + 221 33 867 95 86
La FIJ représente plus de 600.000 journalistes dans 134 pays du monde

19:21 Écrit par Bambino dans Droit & Liberté, Médiascopie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : droits de l'homme | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

lundi, 08 avril 2013

Le journaliste GM Youmeni casse sa plume


Hommage à Guy Martial YOUMENI
La nouvelle est tombée comme une foudre vendredi dernier. Nous venions de boucler une partie d’une ONG quand un message est arrivée sur notre téléphone portable : Bonsoir Didier, je t‘annonce ce jour, le décès de Guy Martial Youmeni des suites de brûlure. No 95174539. Il était 14h 08.
Nous quittons avec peine, le marché de Mvog-atangana Mballa. Nous continuons notre programme de travail du jour. Quelques dizaines de minutes après, c’est Loveline ENDJEH de Vision 4, qui nous appelle pour nous dire : Le ciel vient de tomber sur notre tête… »
Quelques minutes après, c’est Paul Tezanou le président de l’Association Nationale des Aveugles du Cameroun qui nous appelle pour nous demander le contact de …Guy Martial Youmeni. « Président, Guy Martial dont vous demandez le numéro vient de décéder…. ». De fil en aiguille, la nouvelle se répand. Serge EDJOU de Magic FM nous retrouve à Mvog-Ada pour une séance de travail avec monsieur OYONOZAMBO, le Secrétaire Exécutif de la Plate-forme, « Inclusive Society for PersonswithDisability » dont il était membre en tant que Coordonnateurdu Réseau des Journalistes Amis des Droits de l’Homme.
Non, difficile de croire à une pareille information. Nous sommes convaincus quand dans la soirée de vendredi, le frère de Guy Martial nous appelle pour nous rassurer que nous sommes au courant de la triste nouvelle… Dans la presse sportive la pilule ne passe pas. « Guy Martial, tu ne peux pas nous faire ça ! ».
GUY Martial Youmeni, tel que nous l’avons connu

Guy Martial Youmeni.jpg

Ma rencontre avec Guy Martial remonte à l’année 2012.Très proche des personnes handicapées comme moi et particulièrement des handicapés de la lèpre dont il était le communicateur national, nous nous rencontrions régulièrement et échangions les invités. Il présentait à radio Bonne Nouvelle, une émission à caractère social, comme moi à Siantoupour les personnes handicapées et les enfants. Guy Martial, était une sorte d’adepte de l’Abbé Pierre. Il avait choisi son couloir, celui de la défense et de la valorisation des couches défavorisées. Il avait aussi choisi le sport où il était membre du bureau régional de coordination des journalistes sportifs du Centre. Il était le communicateur de l’ancien bureau de la fédération camerounaise de gymnastique, membre avant son implosion, de l’association des médias pour la promotion de la santé et Coordonnateurdu Réseau des Journalistes Amis des Droits de l’Homme et des libertés (REJADHL). C’est à son initiative que le Rejadhl s’est affilié la Commission nationale des droits de l’homme. A son actif, beaucoup de projets montés, déposés, des séminaires organisés… Outre la radio Bonne Nouvelle, il avait comme nous aussi, un site Internet pour joindre les deux bouts. Guy Martial Youmenise battait pour la vie avec ses armes. Il est mort des suites de brulures dues à une explosion survenue dans son domicile. Sa jeune épouse a échappé à cet incident. La famille du sport, de la communication et des personnes handicapées perdent un serviteur de poids.
Guy Martial Youmeni, Que la terre de nos aïeux te soit légère et que Dieu tout puissant veille sur tes enfants en bas âge et ton épouse qui elle, a échappé.
Didier ONANA, ton compagnon de lutte.
Il se pourrait que la levée des corps ait lieu vendredi prochain.

Contact pour informations complémentaires :

Guy Martial Youmeni.jpg


Coordonnateur du Réseau des Journalistes Amis des Droits de l’Homme et des Libertés (REJADHL)
Décès survenu vendredi le 05 avril 2013 de suite de brulures

Pour information et participation
Contacts : 77 91 37 99 / 99 89 28 47/ 22 71 87 39
AVIS DE DECES.doc

18:54 Écrit par Bambino dans Communiqués, HANDICAP-CAMEROON, Médiascopie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

mercredi, 14 mars 2012

Mbolo C@meroon passe bientot des blogs au site !!!



Vous avez été nombreux à vous plaindre de notre disparition sur la toile. Vous avez parfaitement raison. Nous nous en excusons. Nous vous informons que nous changerons bientôt de statut. vous pourrez d'ici la fin du mois lire sur www.mbolocameroon.com

A plus.

jeudi, 22 décembre 2011

LA FEDERATION MONTE AU FILET

LA FEDERATION MONTE AU FILET.
La fédération camerounaise de volley-ball est au Cameroun, l’une des meilleures sinon la meilleure fédération sportive. Chaque année, elle s’illustre par la régularité dans les compétitions qui vont du championnat national sous la formule des regroupements à la coupe du Cameroun en passant par les play-off et les compétitions nationales où les résultats ne sont pas des plus mauvaises. Cette fédération qui est la première à ouvrir sa saison et la première à la boucler, a respecté sa tradition cette année. Hier mercredi, son président, Louis Majorée TIMBA, a donné une conférence de presse au palais polyvalent des sports. Une rencontre très courue par la presse qui a pu avoir une preuve du dynamisme de cette association sportive.

P1060074.JPGPour excuser le retard du démarrage de cet échange avec la presse, la commission de communication chapeautée par le Lieutenant Colonel BADJECK Didier a entretenu les hommes et femmes de média sur les activités menées en 2011, les derniers actes signés par le président fédéral notamment, les nominations dans les commissions nationales de marketing et de sponsoring et celle de la communication entre autres et aussi sur les promotions de certains cadres de cette structure sur le plan international.


P1060068.JPGL’objectif principal de cette conférence de presse était de présenter les grandes lignes du programme de l’année 2012, mais aussi de solliciter l’accompagnement des médias. Les orateurs l‘ont fait avec des mots simples, dans une ambiance faite de franchise et de cordialité.
Pour le lieutenant-colonel BADJECK Didier président de la commission nationale de la Communication, il s’agit pour eux de mettre sur pied une plate-forme sportive, un plan de communication dans la discipline, de rester unis et de travailler afin que le spectacle soit beau et les résultats satisfaisants. Les deux parties ont donné l’impression de s’être compris et c’est ça l‘essentiel.
Sur le plan local, la fédération camerounaise de volley-ball tient à poursuivre son œuvre de renouvellement des effectifs engagé depuis 2006 avec le projet : Volley-ball à l‘école qui a commencé par la convention signée avec le ministère de l’éducation de base dans le cadre de l’enseignement sportif des enfants âgés de 8 à 10 ans. Chaque chef-lieu de région sera dotée de deux écoles pilotes de quarante enfants chacune soit quatre-vingt par région pour un total de huit cents sur l’ensemble du territoire. Un dispositif efficace pour le suivi de ces enfants sera mis sur pied pour qu’au bout de dix ans, ceux-ci puissent atteindre le pic et constituer une équipe nationale outillée et à même de répondre aux attentes de la fédération et du pays. Pour cela, le Cameroun a reçu un appui de huit cents ballons destinés aux enfants afin qu’ils puissent se familiariser avec. Un spécimen a été présenté à la presse qui a apprécié et constaté la différence qu’il y a avec ceux utilisés par les catégories supérieures. La fédération dispose aussi de 120 filets. Tout ce matériel, aux dires de Louis Majoré TIMBA le président, sera distribué judicieusement aux régions. Les huit cents enfants qui prendront part à ce projet seront assurés par la fédération.
Parmi les stratégies de suivi, il y a désormais la participation aux différentes compétitions internationales dans toutes les catégories et l’organisation régulière des compétitions internationales au Cameroun.
P1060070.JPGLa fédération entend faire la promotion de masse en promouvant cette discipline dans les entreprises. Beaucoup d’autres sujets ont été abordés comme celui de l’assurance des clubs, l’importance de la signature des contrats de performance avec le ministère de tutelle et la présence des camerounais dans les instances internationales. Sur ce point, Louis Majoré TIMBA le président a été élu membre du Conseil d’administration de la fédération internationale de volley-ball et Lavoisier YENDE le secrétaire général, nommé directeur technique de la zone IV. Notre pays compte actuellement sept arbitres internationaux au lieu de six. Ce nombre pourrait passer à dix dans les prochaines semaines.
Les hommes de média ont appris que le Cameroun est classé 13è mondial et que le palais polyvalent des sports de Yaoundé abritera du 12 au 22 janvier prochain, les éliminatoires zone Afrique qualificatives pour les jeux olympiques de Londres en messieurs, et les filles iront du côté de l‘Algérie chercher la leur à la fin du mois de janvier. Pour ce faire, les messieurs dont l’entraîneur de nationalité allemande Peter NONENBROICH était autour de la table, quitteront le Cameroun le 26 décembre pour la Slovénie afin de livrer quelques matches de préparation tandis que les filles pourraient se retrouver en France.
Comme toujours, la fédération camerounaise de volley-ball a sorti et distribué un numéro de son tabloïde, le 12è de l’histoire qui contient un nombre considérable d’informations sur les compétitions locales de la saison en cours, les performances des sélections nationales depuis 1964 pour les messieurs et 1979 pour les dames. Le problème majeur de cette association sportive réside dans le manque des sponsors.
Didier ONANA© 94788688/ 7031112/

16:26 Écrit par Bambino dans Médiascopie, Sport, Volley-ball | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

UN MAGAZINE POUR SAINTE HELENE

Un proverbe africain dit que l’homme, c’est la parole. L’administration du groupe scolaire privé bilingue sainte Hélène de Mvog-Ada à Yaoundé avait promis lors de la cérémonie de départ en vacances scolaires en mai 2011, promis aux parents et élèves présents, qu’avant la fin de l’année en cours, l’école verrait la sortie d’un magazine scolaire intitulé : « Reflets d’Hélène ». La promesse a été tenue.
En effet, lors de la fête de l’arbre de noël 2011, les nombreux spectateurs se sont vus distribuer un exemplaire du premier numéro de ce magazine.
Paru il y a quelques semaines, cette initiative que devrait copier beaucoup d’institutions scolaires a suscité beaucoup d’intérêts. De couleur jaune et de quelques variétés de bleu des couleurs frappantes et vives qui illustrent la force, la vitalité et l’espérance. Sur la première page on voit une photo de la façade principale de l’institution avec des enfants qui jouent. Les thèmes développés vont de l’éducation à l’athsme en page santé en passant l’expression des délégués des classes.
P1060045.JPGToujours sur la première page et en 4è, on voit le dessin gagnant du concours lancé au sein de l’école sur le thème « Dessine moi ton école », œuvre de la jeune BISSA du cours moyen 1ère année que l’on voit sur cette photo recevant son prix.
L’éditorial naturellement est signé de Simon Pierre Adda, l’administrateur de l’institution scolaire. On retrouve aussi des articles sur la morale, la liberté, l’expression libre des élèves de la SIL au Cours moyen II, le divertissement, la culture … et un témoignage en anglais venu … de l’Angleterre ! Un article pathétique sur Hélène HABIBA Adda, la sainte patronne de l’école fait couler une larme aux cœurs les plus sensibles. Nous le reprendrons sur nos colonnes lors de la fête de l’école le 19 janvier 2012.
Un page réclame boucle ce magazine de 16 pages assez digeste et tiré à 300 exemplaires. Il est gratuit.
Signalons enfin que sur le plan marketing, le groupe scolaire bilingue privé Sainte Hélène a commis un calendrier de l’année 2012. C’est ce qu’on appelle : La communication à outrance.
Didier ONANA© 70311128 / 94788688




16:22 Écrit par Bambino dans BAMBINO, Culture, EDUCATION /, Evènements à venir, Médiascopie | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook