Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

mardi, 15 novembre 2011

Les agents de joueurs donnent leur sentiment


P1050275.JPGNYASSA SOLEIL « Notre football est sur la voie du professionnalisme et on ne aurait le faire sans les Agents de joueurs. Nous nous sommes rendus compte depuis notre arrivée dans ce corps qu’il y régnait une certaine inertie, un manque de communication et une grande méconnaissance du rôle de ces acteurs importants du football. Il fallait donc siffler la fin de la récréation et permettre au grand public et aux autres maillons de la chaine du football d’avoir une idée claire et précise sur le rôle et l’importance des Agents de joueurs dans le football. En résumé, l’agent de joueurs est assimilable à un notaire. Chaque joueur, chaque équipe de football voire chaque entraineur devrait avoir un Agent de joueur qui lui confère une protection vis-à-vis de la FIFAune fois qu’il a signé son contrat. Vous savez, on enregistre toujours des plaintes chaque fois qu’il y a eu transaction, transfert ou une quelconque signature de contrat.Ces contrats généralement sont mal ficelés à cause de la méconnaissance des textes et des rouages. Un bon contrat par exemple doit être igné en quatre exemplaires. Un pour le joueur, un pour la fédération, un autre pour la FIFA et enfin un pour l’Agent. Le rôle d’un agent de joueur c’est également de faire la promotion de ce dernier. Il a pour mission de lui trouver les meilleures conditions de travail et d’épanouissement pour sa carrière. Il doit lui trouver un bon club professionnel, lui faire signer des contrats juteux et s’assurer que ses droits sont respectés en le suivant partout où ce dernier peut se trouver ou être appelé à évoluer. En cas de non-respect des clauses du contrat, il n’y a que l’agent de joueur pour saisir la FIFA afin que le problème trouve une solution facile et rapide.
On a constaté dans notre pays que des personnes n’ayant pas qualité jouent ce rôle qui est sous-tendu par certaines règles et conditions. On retrouve de manière clandestine, des entraineurs, des présidents de clubs ou même des journalistes. Ce qui est anormal. Ces personnes font de l’usurpation et c’est dangereux pour notre football. Il faut qu’elles sachent que cette profession obéit à certaines règles. Il faut passer le concours dont la composition du dossier tourne autour de 500 000 francs CFA, il y a l’assurance qui va à quatre millions. Maintenant il y a des dépenses secondaires qui sont in quantifiables et enfin il y a le facteur risques qui est énorme.

Nous n’avons pas encore rencontré les autorités de notre football et nous ne saurions dire qu’elles nous ont oubliés. Nous allons le faire afin que chaque maillon de la chaine soit intégré et joue pleinement son rôle. C’est un travail collectif. Nous allons leur faire comprendre que le football professionnel a ses règles qu’il faut respecter. Aucun championnat professionnel ne se joue sans l’implication des Agents de joueurs, aucun joueur ne peut signer un contrat sans son agent. Nos rapports avec la ligue professionnelle et la fédération devraient être des rapports de collaboration. Nous sommes des Agents FIFA au même titre que la fédération. C’est pour cette raison justement que nous allons les approcher ».

Nous ne sommes pas un syndicat par ce que le métier d’agent de joueurs est libéral, mais il est normal que nous puissions nous réunir pour parler d’une voix et protéger cette profession. Moi par exemple, j’exerce en Angola et ailleurs ».
Didier ONANA© MboloC@meroon. 94788688 /70 31 11 28
NKUIMY Robert Honoré « Le message que nous voulions faire passer ce jour était destiné aux joueurs, à leurs parents et enfin aux clubs. Nous voulons leur dire de se rapprocher des Agents de joueurs. Ils ne pouvaient ne pas le faire quand régnait encore l’amateurisme, ça pouvait se comprendre. Maintenant avec l’avènement du professionnalisme, les données changent. On ne peut plus évoluer sans agent qui a pour rôle essentiel de voir plus clair dans la gestion de sa carrière, à mieux négocier et comprendre son contrat. Les parents doivent consulter la liste des Agents de joueurs sur Internet et choisir celui à qui ils peuvent confier la tâche. Quant aux présidents de clubs, ils devraient comprendre qu’ils ne doivent plus évoluer seuls comme il y a dix ans. Les choses ont évolué. Ils doivent se rapprocher des agents pour avoir ce qu’il faut ou ne pas faire. En résumé, que ces trois entités puissent s’associer à un agent. Les clubs travaillent et facilitent la tache aux agents en établissant par exemple à la fin de la saison, la liste des joueurs transférables qu’ils mettent à la disposition des agents afin que ces derniers puissent leur chercher des débouchés. Ces Agents qui ont une liste de joueurs transférables peuvent leur trouver aussi des joueurs ayant le profil qu’ils recherchent. Les Agents de joueurs, au-delà de la protection ou de la gestion, de la carrière des joueurs, peuvent aussi les aider dans le recouvrement des indemnités dont les centres de formation par exemple vivent. Je puis prendre du cas d’ABOUNA NDZANA que j’ai assisté lorsqu’il est passé au conseil de discipline de la fédération. J’étais à côté de lui pour l’aider dans sa défense.C’est un aspect purement juridique. En résumé donc, il y a le transfert (international ou local), le recouvrement et le conseil juridique»
P1050280.JPGLouis François MULENDE « Notre sensibilisation à l’endroit des joueurs, des dirigeants et des clubs, c’est pour se faire connaitre. Le métier d’Agent de joueurs est inconnu au Cameroun. C’est une profession qui existe sur l’échiquier mondial. Les textes qui régissent cette profession n’ont pas été faits par la fécafoot, mais par la FIFA. L’Agent de joueur a une place prépondérante dans le football camerounais. Nous allons continuer à nous battre pour que cette place soit reconnue en organisant des séminaires et en nous rapprochant de toutes les composantes du football national et même international. Il faudrait que nous trouvions des facilités au niveau des clubs et même des ligues régionales pour que nos clubs et joueurs soient bien encadrés et mieux conseillés. Bien qu’une association existe, nous allons créer un ordre des Agents de joueurs FIFA. »
P1050282.JPGFernand TANINCHE « Le cas OTTO PFISTER dure depuis novembre 2007. J’ai fait de lui l’entraineur sélectionneur de l’équipe du Cameroun grâce aux relations que j’avais avec l’ancien ministre des sports, Augustin EDZOA et lui-même. Tout allait bien jusqu’au jour où le ministre a commencé à suivre les conseils de GWEHA IKOUAM (adjointdeOttoPfisterdans l’encadrement technique). Qui avait demandé au ministre EDZOA de m’écarter de la sauce. Je n’ai pas touché mes commissions à savoir : 20% des gains du technicien allemand au Cameroun. Le ministre et son ami GWEHA ont demandé à Otto Pfister de ne rien me donner mais plutôt de les leur verser. J’ai porté plainte à la police judiciaire. L’entraineur et le ministre ont été entendus en mars 2008. Le ministre s’est arrangé à faire fuir Otto Pfister Bruxelles. Quelques temps après, le ministre lui-même a été débarqué du gouvernement. Je ne dis pas que c’est le motif principal de sa sortie du gouvernement, mais ça pourrait bien être l’une des causes. Un ministre n’a pas le droit de prendre des commissions ou des prébendes de la nomination d’un entraineur. La leçon que je tire de ce problème, c’est que je vais d’abord passer ma licence d’Agent de joueur et comme le disait Wole Soyinka » « Le tigre ne proclame pas sa tigritude, il attrape sa proie et le dévore. Que le ministre EDZOA et Otto Pfister mangent bien….Le meilleur est à venir… »
Didier ONANA© MboloC@meroon. 94788688 /70 31 11 28

A coeur ouvert avec les Agents de joueurs se football camerounais



Sensibiliser les joueurs, les clubs, les dirigeants et même les journalistes sur le rôle des Agents de joueurs de football, se positionner par rapport à la ligue professionnelle,attirer l’attention des acteurs du football sur l’importance du rôle que doivent jouer les Agents de joueurs dans notre football afin d’éviter les dérapages constatés par le passé et mêmeactuellement,attirer l’attention des autorités fédérales et celles de la ligue professionnelle sur la prise en compte de ce corps de métier, lancer une réflexion profonde sur le métier d’Agent de joueur,informer tous les acteurs du football sur la réglementation de cette profession afin que cessent l’amateurisme, l’improvisation, l’usurpation et entre autres l’imposture et les interférences diverses.Voilàen gros, les raisons qui ont poussé messieurs NYASSA Soleil, NKUIMY Robert Honoré et Louis François MULENDE, trois agents de joueurs et deux scouts parmi lesquels, le célèbre Fernand TANINCHE à rencontrer la presse sportive lundi dernier au cours d’un déjeuner de presse. C’était dans un café huppé de Yaoundé.
Ces professionnels ont défini le rôle de l’Agent de joueur, de scout, parlé de ses prérogatives, de la perception de cet acteur par le public, la place de l’agent de joueur sur l’échiquiernational et mondial.
D’abord, ce qu’il faut retenir, c’est que le vocable « Agent de joueur » est globalisant. Il concerne aussi bien le joueur de football, l’entraineur que le club.
L’Agent de joueurs est l’avocat, le conseil et l’accompagnateur du joueur de football. Il s’occupe de son image, gère sa carrière, prévient et règle les conflits qui pourraient survenir avec un autre acteur du football.
Peut êtreconsidéré comme agent de joueur, toute personne ayant présenté avec succès le concours d’Agent de joueur FIFA. Dès son admission, ce dernier doit payer la somme de quatre millions de francs CFA et être à mesure de supporter les autres charges secondaires liées à sa profession.
Dans l’entendement public, l’Agent de joueurs est qualifié de « négrier des temps modernes », d’escroc, de vendeur de joueurs, de personne singulière …. Pourtant, il n’est qu’un facilitateur, un agent conseil, un protecteur….



Un joueur peut avoir plus d’un agent, mais ce n’est pas trop conseillé.
Un club peut signer un contrat pour lui mais pas pour les joueurs qui sont libres chacun de s’attacher les services de qui ils veulent. Un parent ou un autre membre de la famille peut s’occuper de la gestion de la carrière d’un joueur mineur, mais en cas de litige, il aura des difficultés à s’en sortir si ce tiers n’est pas de la famille d’Agent de joueurs FIFA.
Didier ONANA© MboloC@meroon. 94788688 /70 31 11 28