Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

coupe

  • ILS ONT DIT ....


    IMPRESSIONS.
    TITA NJIE «alias Bamenda »coupe, ambassadeur, chine, amitié, stage, formation, compétition, niveau, tennis de table, ping-pong, (malheureux finaliste vétérans) : « oui, je devais battre le président pour arriver en finale. Je devais le faire par ce que je suis meilleur par rapport à lui. Je l’ai toujours battu. En finale, je suis tombé face à NGAMALEU est plus jeune que moi (55 ans / 61). Il y a une grande différence. Je me félicite pour mes efforts. Le niveau de la compétition était élevé et la finale belle. Le niveau du tennis de table est élevé dans la région du Sud-ouest, raison pour la quelle je la représente toujours au niveau national ».

    coupe, ambassadeur, chine, amitié, stage, formation, compétition, niveau, tennis de table, ping-pong,TAYIM Mercy (vainqueur senior dames) « C’est le travail permanent qui m’amène à battre toujours mes adversaires. Ma victoire facile en finale est due au fait que c’est moi qui l’entraîne et je la connais bien. Le gouvernement doit toujours nous encourager en nous donnant les opportunités de rencontrer les joueuses de l’extérieur ».

    coupe, ambassadeur, chine, amitié, stage, formation, compétition, niveau, tennis de table, ping-pong,NGWE Emmanuel (1/2 finaliste messieurs, champion des jeux universitaires et international) « Je suis satisfait de ma prestation malgré mon élimination aux ½ finales face au no 1 actuel qui a un bon niveau. Je lui ai opposé une bonne résistance. Il a mis sur pied une stratégie qui consistait à m’empêcher de m’exprimer. Il mérite sa victoire. Le niveau se la compétition était très relevé par ce qu’elle est très attendue chaque année. Tout le monde travaille en conséquence pour ça. Cette année, elle vient après beaucoup de compétitions internationales comme les jeux africains et les championnats d’Afrique.

    coupe, ambassadeur, chine, amitié, stage, formation, compétition, niveau, tennis de table, ping-pong,NGAMALEU Léopold (vainqueur vétérans). « Ma victoire doit être considérée comme un retour aux affaires. J’ai été plusieurs fois champion du Cameroun et remporté de nombreux tournois et trophées. Il faut toujours avoir peur d’un vieux de la vieille comme mon adversaire de la finale TITA NJIE qui a toujours une touche ou un revers dont il a seul le secret. Je l’ai eu à la fraîcheur physique, à l’intelligence et à la jeunesse.

    coupe, ambassadeur, chine, amitié, stage, formation, compétition, niveau, tennis de table, ping-pong,HALIMATOU (malheureuse finaliste senior dames) » « Je ne suis pas très déçue par ma défaite en finale. Mon adversaire était plus forte que moi. J’ai beaucoup appris d’elle et je vais me remettre au travail dès demain ».

    coupe,ambassadeur,chine,amitié,stage,formation,compétition,niveau,tennis de table,ping-pongNGO BAYE Larissa (vainqueur junior dames) « J’ai eu un adversaire coria
    ce en finale. Malgré l’avance qu’elle a prise au départ en menant part deux sets à zéro, j’ai trouvé des ressources nécessaires pour revenir et finalement l’emporter. J’ai été motivée par les voix et les encouragements de mes frères qui étaient nombreux dans le public. Je n’ai pas perdu confiance par ce que je ne m’avoue jamais vaincue. La compétition se jouait en trois sets gagnants ».

    coupe, ambassadeur, chine, amitié, stage, formation, compétition, niveau, tennis de table, ping-pong,NIKWANGO Davy (malheureux finaliste junior messieurs et double détenteur du titre) : « Je ne parviens pas à expliquer ce qui m’est arrivé. Je sortais d’une demi finale héroïque au cours de laquelle j’ai eu à remonter un lourd handicap pour tomber face à un adversaire qui réussi tout ce qu’il a entrepris. Je n’ai pas reconnu mon jeu. Bon c’est le sport, ça arrive Je félicite mon adversaire qui mérite victoire ».

    coupe, ambassadeur, chine, amitié, stage, formation, compétition, niveau, tennis de table, ping-pong,S.E XUE TIN WAY (Ambassadeur de la Chine) : « La finale était bien organisée. J’ai aussi remarqué que le niveau du ping-pong camerounais a augmenté. Je voudrais souligner que mon pays va travailler à augmenter le niveau de cette discipline au Cameroun. C’est pourquoi dès le mois prochain, un entraîneur et un joueur camerounais viendront en formation en Chine. Je pense que ce sera utile pour le Cameroun. Ce tournoi est un signe d’amitié entre nos deux pays ».
    Didier ONANA©MboloC@meroon 70311128 / 84 78 86 88

    La vraie image de Halimatou: (toutes nos excuses pour le raté:coupe,ambassadeur,chine,amitié,stage,formation,compétition,niveau,tennis de table,ping-pong

  • Tennis de table : La coupe de l’Ambassadeur s’est remplie.


     coupe, ambassadeur, chine, amitié, stage, formation, compétition, niveau, tennis de table, ping-pong, La 4è édition de la coupe de l’Ambassadeur de Chine s’est disputée récemment à Yaoundé. Des rencontres aux dires de Guillaume MUTLEN le directeur technique national d’un niveau moyen qui a vu le respect de la hiérarchie chez les dames où en l’absence de NANA HANFFOU, TAYIM Mercy règne en maîtresse absolue. Idem chez les messieurs où OLASODJI le no1 a fait une bouchée du no 2 EBODE Simon battu (4-0) Chez les cadets, la chute du baobab Davy NICKWANGO no 2 battu par le no 4 NGUEPI Dimitri. Chez les cadettes, EYINGA le no 2, après avoir mené le no1 NGO BAYE par deux sets à zéro s’est vu coiffée au poteau par cette dernière toute en larmes. Chez les vétérans, NGAMALEU le 5è national après avoir éliminé aux ½ finales le no 1 ANGAHO s’est imposé sur le vétéran TITA NJIE par 3sà 1.
    Il est à noter un fort taux d’abstention dû certainement au report provoqué par les obsèques de l’ancien président de la fédération camerounaise de Hand-ball, MOUDIME NJALLA Jules Bertille Emmanuel Paul Christian inhumé la veille à Muyuka dans la région du Littoral. Une 4è édition présidée par le ministre des Sports Michel ZOAH qui avait à ses cotés S.E XUE TIN WAY,l’Ambassadeur de la Chine qui a offert à la fédération que dirige Alfred BAGUEKA ASSOBO, une table de tennis. L’ôte du jour a annoncé que deux camerounais en l’occurrence EBODE Simon et un entraîneur (Emile MONONO) iront dans les prochains jours suivre une formation de 21 jours dans leurs disciplines respectives.

    RESULTATS DES FINALES

    Juniors dames
    NGO BAYÉ Danielle no 1 bat EYINGA Danielle no 2 (4 sets à 2) (06-11) (13-11)(12-10)(11-06)(11-09)

    Juniors messieurs
    NGUEPI DIMITRI (no 4) bat NIKWANGO Davy (no2) 3sets à 1. (11-06),(11-08),(08-11),(12-10)
    VETERANS
    NGAMALEU Léopold (no 5) bat TITA NJIE (no 11) sets à 1. (06-11),(11-07),(11-08),(11-05)

    Seniors dames
    TAYIM Mercy (NO 1) bat HALIMATOU (NO 6) 3sets À 0
    (11-04),(14-12),(11-09)

    Seniors Messieurs
    OLASODJI YINKA (no 1) bat EBODE Simon (no 2) 4 sets à 0.
    (11-04)(11-03)(11-07)(12-10)
    Didier ONANA©MboloC@meroon 70311128 / 84 7
    8 86 88

  • Coupe du Cameroun de Pétanque

    Le Secrétaire Général de la Fédération Camerounaise de Pétanque et Disciplines Assimilées ; FECAPEDA, a l’honneur de porter à la connaissance des Présidents des Ligues, des Présidents des Clubs et du Public Sportif que la 11e édition de la Coupe du Cameroun de Pétanque en Doublettes constituées simples et mixtes, aura lieu le samedi 23 juillet 2011 à l’A.M.T. de Yaoundé.

    Les équipes qualifiées des différentes Ligues Régionales sont appelées à annoncer le nombre de membre de leur délégation, au plus tard le mercredi 20 juillet 2011 à 15 heures.

  • Le champion Walid Raffi raconte sa victoire

    PETANQUE

    walid en action.JPGL’édition 2011 de la coupe de l’Ambassadeur de France de pétanque a eu une saveur particulière. Elle a vu la participation de l’homme du jour à toutes les différentes étapes, a été financée par une personnalité très active et qui abat un travail de fourmi, pas toujours reconnu mais très apprécié. Cette personnalité de l’ombre finançait certainement l’une des toutes dernières compétitions de sa présence au Cameroun. Walid RAFFI, pour ne pas le nommer est arrivé en fin de séjour chez nous. Ironie du sort, nous dirons belle récompense de la nature et de la providence, il a remporté avec brio et manière cette édition. A la fin de cette finale âprement disputée, nous avons recueilli ses impressions.

    WALID RAFFI: (vainqueur de la coupe de l’Ambassadeur de France 2011) :

    le trophée.JPG« Il faut d’abord remercier monsieur Bruno GAIN, l’Ambassadeur de France au Cameroun et son épouse qui ont participé à toutes les étapes de cette compétition. Il a lancé le bouchon, a déjeuné avec nous à midi et a assisté à la finale. C’est dire toute l’importance qu’il accorde à ce tournoi. Généralement, l’Ambassadeur ne vient qu’à la fin de la finale, mais son épouse et lui ont assisté à tout le déroulement de la finale.

    Question : Vous avez été au four et au moulin de cette bonne organisation. Où avez-vous trouvé les ressources pour jouer et remporter cette compétition ? Les mauvaises langues pourraient penser que vous avez organisé pour gagner

    Walid Raffi : Écoutez, on ne peut pas empêcher les gens de dire ce qu’ils pensent. Vous avez assisté de bout en bout à cette compétition. Vous pouvez témoigner que ça ne s’est pas passé comme ça. Autre élément de preuve, nous avons perdu une partie à six, puis nous avons infligé une fanny à une équipe, puis à une autre et à une autre encore. C’est une performance remarquable. Quelle est l’équipe qui peut accepter de se compromettre en se faisant humilier de cette façon ? Vous ne trouverez pas un joueur qui va accepter se plier par une fanny (défaite par 13-0). Il peut accepter à 10 ou à 11. L’équipe que nous avons rencontré en ¼ de finale a encaissé elle aussi une fanny. Pouvez-vous accepter à ce stade de la compétition perdre par cette marge alors que vous entrevoyez déjà la finale ? Il est à un certain moment question d’honneur, et l’honneur n’a pas de prix. Accepter se faire battre par 13 à 0, c’est humiliant. C’est difficile pour ne pas dire impossible. Pour votre gouverne, sachez que j’ai souvent gagné des compétitions organisées ici l’AMT (assistance militaire technique) avant que le tablier ne soit rendu. J’ai par exemple perdu le tournoi de la St Valentin  en jouant avec mon épouse. La suivante était la coupe de l’Ambassadeur que j’ai remportée. Moi je vais à la pétanque pour me faire plaisir, l’appétit venant en mangeant, on a vie de gagner toutes les rencontres pour arriver en finale. A ce stade, on se sent pousser les ailes pour la remporter. Rappelez vous aussi que notre adversaire de la finale n'avait pas perdu de rencontre avant. Nous avons les seuls à lui infliger une défaite.

    les finalistes.JPGQuestion : Parlez nous de cette finale face au Colonel malgache Rarivomanana et l’international camerounais Roger BIYOHO..

    Walid Raffi : Une belle finale. Nous étions menés par 7 à 2 face à la fougue  et la concentration qui caractérisent  les malgaches. Nous sommes revenus au score jusqu’à ce carreau qui nous a donné trois points et la victoire finale.

    Question : Justement, ses derniers instants étaient palpitants….Vos adversaires ont fait deux trous alors qu’ils avaient le vent en poupe. Votre Co équipier Mbenoun vous dit «  Je vais faire un carreau. » le public se lève et retient son souffle. Quelqu’un crie dans les gradins «  laisses-le tirer, ça sort de ses tripes. » Vous dites à Mbenoun «  Vas y petit, fais ce que tu ressens ». Il tire et un fait un carreau…..

    concertation.JPGWalid Raffi : Je ne sais pas si vous avez compris la stratégie que le Colonel RARIVOMANANA a mise en place. Nous le connaissons bien. Il est très déterminé dans toutes ses parties et est à l’aise dans les six –sept mètres. Il tombe sur votre boule, la chasse et reste à la place de la votre. Nous avons bien compris ça et avons placé le bouchon très loin. Là, le Colonel perd en précision et en lucidité. Pour bien jouer avec lui, il faut le faire à neuf ou dix mètres. Nous l’avons étudié au moment où il terminait sa ½ finale. Mon partenaire et moi avons travaillé les automatismes. C’est aussi le manque d’esprit d’équipe et de complicité qui a tué nos adversaires de la finale. Roger le Co équipier du Colonel RARIVOMANANA ne rate jamais les  boules où il fait des carreaux. Notre stratégie était bien simple. A la pétanque, quand on arrive à huit, c’est dangereux. On peut s’arrêter là et perdre car l’adversaire a encore cinq ou six boules et peut renverser la vapeur car vous avez plus de pression que lui. Nous avons joué la carte de la méfiance. J’ai demandé à mon partenaire de pointer, il a accepté mais dans les tribunes, quelqu’un a crié « laisses-le tirer, ça sort de ses tripes. »  Alors je lui ai dit «  petit, fais ce que tu ressens. Si tu veux tirer, tu tires, si tu veux pointer tu pointes. Vous avez vu le miracle qu’il a fait. Il a fait un carreau sur la boule du milieu. Ca nous a fait 13 points puis que nous étions à 10. Je dois tout de même dire que notre remontée de deux à sept points a démoralisé et fait paniquer  nos adversaires au point où le Colonel qui est très adroit dans les 6,7 mètres a fait deux trous. La suite vous la connaissez. Nous avons su gérer notre stress et l’avantage des boules ».

    famille.JPGPropos recueillis par Didier ONANA ©Mbolo C@meroon 94788688/ 70311128

    La photo de famille générale.

  • Coupe de l'Ambassadeur de france: Sacrés Walid-Mbenoun

    Retour sur la 4è édition de la coupe de pétanque de l’Ambassadeur de France au Cameroun.

    De toutes les compétitions de pétanque organisées par la fédération camerounaise, la coupe de l’Ambassadeur de France est par ordre d’importance la troisième, après la coupe du Cameroun et le tournoi en individuel.

    SDC12340.JPGCette année comme par le passé, la tradition de fête populaire que revêt ce tournoi a été respectée. Une quarantaine de participants parmi les quels trois femmes, des médias, un public appréciable et qualitatif, un niveau de compétition élevé, des émotions, de la convivialité et une bonne ambiance. Cette compétition disputée en doublette, a vu les compétiteurs venir de Limbé, Douala, Bafoussam, Edéa, Foumbot, Buéa, Yaoundé, l’on a apprécié la présence des sociétaires de l’équipe nationale du Cameroun un nouveau venu qui a occupé un classement honorable. Il s’agit de monsieur BOBARD, un opérateur économique français faisant dans l’informatique. La coupe de la consolante a été remporté par la paire NYA-Meyewou . La paire AVOM- Mohaman venant de Limbé a occupé le dernier rang sans pourtant avoir démérité. Notons que ceux-ci découvraient la compétition. Il faut noter la grande disponibilité du couple GAIN, l’Ambassadeur de France qui , malgré la forte pluie qui s’est abattue sur la capitale camerounaise a vécu toutes les étapes importantes : Il a lancé le bouchon, déjeuné avec les joueurs et le public, enfin assisté à la finale.

    bobard & gain.JPGLa remise des récompenses a été émouvante à cause de l’annonce officielle du départ du maitre d’œuvre de cette organisation. Walid Raffi dont l’épouse a été affectée à Paris. Il a reçu un diplôme décerné par la fédération camerounaise de pétanque pour son immense œuvre. Une grosse perte pour les amoureux de cette discipline. Nous y reviendrons.

    (c)Mbolo C@meroon 94788688  /Didier ONANA