Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

coupe du monde

  • LE SPORT EN BREF

    Sport

    Boxe : Le Cameroun à Baku.
    Cinq pugilistes camerounais prennent part à la coupe du monde qui se déroule à Baku en Azerbaïdjan. Il s’agit des nouveaux médaillés d’or des récents jeux africains de Maputo Essomba Thomas (49kg) et Joseph Muléma (69kg) puis Ngoula Romaric,Smaila Mahaman Yepmou Medouo Blaise.

    Football :
    Joseph Antoine BELL entre enfin en politique.
    L’ancien portier de l’équipe nationale du Cameroun de l’olympique de Marseille et de bordeaux Joseph Antoine BELL, a accepté le poste de consultant en sport au ministère des sports du cameroun. Il a signé son contrat la semaine dernière à Yaoundé. Michel ZOAH le chef de ce département a réalisé là une grosse pêche. L’ancien footballeur ne dira plus dans la rue ce qu’il pense qui doit être fait, mais à partir d’un bureau. Notons que Michel ZOAH a presque brisé un tabou en enrôlant ce personnage qui dit bien ce qu’il pense et en des termes clairs et précis. Jamais un ministre n’avait tenté ce challenge. Ses prédécesseurs ont souvent eu comme une certaine phobie de ce citoyen camerounais qui plait par son langage envoûtant. Mieux vaut tard que jamais pour « Jojo » qui a apporté sa contribution aux états généraux du football et du sport en 2010.

    La ligue professionnelle sur ses rails !
    Le premier championnat professionnel de football du Cameroun démarre les 12 et 13 Novembre 2010. C’est ce qui ressort du premier conseil d’administration qui s’est tenu la semaine dernière à Yaoundé. Ce dernier a vu la désignation du secrétaire général de la ligue. Cette ligue en rappel a pour président le général à la retraite pierre SEMENGUE et pour premier vice, Faustin DOMKEU. L’ancien président de l’Union sportive de Douala devra abandonner son poste pour s‘occuper pleinement de cette ligue qu’il a appelé de tous ses vœux.

    HANDIPORT
    La fédération camerounaise du sport pour déficients physiques : le bureau exécutif cogite.
    Une réunion du bureau directeur de la toute jeune fédération camerounaise du sport pour déficients physiques (fécasdep) s’est tenue la semaine passée à Yaoundé. Celle était élargie à quelques personnes jugées importantes et utiles à cette association qui a besoin de toutes les compétences possibles pour son décollage. Plusieurs ont été débattus notamment celui de la structuration de la fédération qui bat de l’aile au niveau du secrétariat général,la mise en place des commissions,les appels à candidature aux différents postes de l’encadrement technique des huit disciplines, les actions menées depuis la mise sur pied l’instance ,le séminaire en préparation ,le play- off de basket sur fauteuils roulants qualificatifs pour la finale de la coupe du Cameroun,les relations avec les instances internationales,le problème du financement et du siège entre autres. Enfin les jeux de Maputo
    Et la plainte d’un groupe d’athlètes de la région du centre.
    A chacun de ces points, les débats ont eu lieu et les informations subséquentes données. Comme grosse information, on peut retenir que la ville de Limbé dans la région du sud-ouest abritera le play off du 21 au 22 octobre, la finale aller le 5 novembre à Ngaoundéré et la finale retour le 19 à Douala. Le séminaire quant à lui et programmé pour les 24,25 et 26 novembre à Yaoundé sur trois modules. Ce séminaire s’adresse aux leaders régionaux et visera à les doter des connaissances en matière des activités physiques et sportives et des sports paralympiques.

    Basket-ball
    Le Cameroun prend part au championnat d’Afrique de basket-ball féminin à Bamako, capitale du Mali. S’il est déconseillé de fuir l’éléphant avant de l’avoir vu, force est de reconnaître qu’il ne faut pas rêver, notre équipe nationale cherchera à faire mieux qu’aux récents jeux africains de Maputo où elles ont occupé une place vers le bas du tableau. Une victoire laborieuse 45 à 42 face aux modestes rwandaises.

    Volley-ball
    Le championnat d’Afrique de volley-ball masculin se déroule actuellement à Tanger dans l’externe septentrion du Maroc. Le Cameroun auréolé de sa médaille d’or remportée aux derniers jeux africains de Maputo au Mozambique tentera d’arracher l’unique ticket qualificatif pour la coupe du monde prévue au Japon en novembre prochain. La tache sera très ardue comme le prouve la laborieuse victoire obtenue face à la Tunisie (3 sets à 2).Notre équipe a fait mieux face au Maroc pays organisateur qu’il a battu par 3sets à 1 et sur le Botswana au même tarif. La marche se poursuit. Il faut tout faire pour éviter de rencontrer l’Egypte aux1/2 finales elle-même qualifiée après sa troisième victoire.


    Les personnes handicapées attendent le bilan… des jeux africains de Maputo….
    La mauvaise prestation des athlètes handicapés aux derniers jeux africains de Maputo n’a pas laissé indifférent les sportifs qui sont restés au Cameroun. Ceux-ci ne cessent de nous demander les résultats sportifs. Personne ne communique à ce niveau. Ni les présidents des fédérations, ni les membres du bureau du comité paralympique, encore moins les athlètes et les encadreurs ayant effectué le déplacement de la capitale mozambicaine. Selon nos sources, en partant de Yaoundé, il se sursurait qu’il ne fallait pas attendre un quelconque miracle. Les athlètes sélectionnés n’étaient pas ceux qu’il fallait emmener. Ils ne répondaient pas tous aux critères de classification. En plus, chez les visuels, un guide aurait été sacrifié au profit d’un entraîneur. Aux dires de certaines langues c’est ce qui est à l’origine de la sortie de piste de l’athlète Mohamed à quelques mètres de la ligne d’arrivée alors qu’il était en seconde position. Voilà comment le Cameroun perd une chance de médaille. Toujours chez les visuels, un problème de classification et de coaching a privé l’athlète AWA Patrick d’une médaille. Chez les moteurs, on parle aussi d’un problème de classification avec la sélection de AVA jean Solange qui de l’avis de experts n’était pas bien placé. En attendant que les responsables des instances dirigeantes du sport pour personnes handicapées et du comité paralympique prennent leurs responsabilités en communiquant, nous nous limitons à ces bribes d’informations.

    Paralympisme : la suspension du Cameroun enfin levée.
    Depuis la mise sur pied du comité national paralympique camerounais et le payement des pénalités, la suspension qui pesait sur le Cameroun depuis quelques années a été levée. C’était le 14 septembre dernier. Désormais, les athlètes handicapés camerounais pourront bénéficier des avantages liés à ce sport. Pourvu que l’enthousiasme et l’engagement qui caractérisaient les uns et les autres ne disparaissent pas. A dire vrai il y a comme un malaise dans la maison du sport pour handicapés au cameroun. Aucune de ces fédérations encore moins le comité national paralympique n’a mis sur pied ou rendu public ses commissions spécialisées, aucune de ces structures n’a transmis à ce jour au ministère des sports son programme d’activités de l’année 2012. On a l’impression que certaines personnes voulaient accéder à certains postes pour entrer dans le maquis. Certaines aussi bien dans les bureaux exécutifs des fédérations que dans les ligues régionales sont portées disparues fragilisant et freinant le bon fonctionnement de ces structures. C’est le cas de Jean Philippe Bernard OBAMA le secrétaire général des sports pour déficients physiques, du président de la ligue du centre. Dans la ligue des déficients visuels du centre, certaines démissions sont annoncées….


    Didier ONANA©mboloc@meroon2011 94 78 86 88/ 70311128

    Lire la suite

  • Bruno GAIN (Ambassadeur de France au Cameroun

    Bruno GAIN (Ambassadeur de France au Cameroun) :  «Je suis toujours heureux d’être ici, par ce que je suis président d’honneur de cette fédération. Ma présence se justifie surtout par les excellents résultats de l’équipe du Cameroun lors des récents championnats d’Afrique qui se sont tenus au Club France. Vous vous souvenez que le Cameroun s’est classé 3è et ça ouvre beaucoup de perspectives notamment au prochain championnat du monde qui aura lieu à Marseille en 2012. Les équipes africaines ont par le passé remporté les épreuves du championnat du monde, je pense à Madagascar en particulier qui a toujours été très forte. Il ya aussi les équipes du Maghreb. Je suis persuadé qu’on se rapproche du moment où, le Cameroun sera à mesure d’obtenir le titre de champion du monde.

    Question : Excellence, dites –nous l’importance que revêt la pétanque dans les esprits des français ?

    Bruno GAIN (Ambassadeur de France au Cameroun) .La pétanque pour nous français est une discipline très importante. Elle compte entre 50 et 60 mille licenciés inscrits à la fédération. C’est assez énorme. C’est le 8è sport en France en termes de licenciés. Je ne parle pas des milliers de personnes qui jouent à titre de loisir. C’est ça le paradoxe de la pétanque qui est à la fois un sport de loisir et de compétition. Il exige à la fois de la précision de la concentration et de la coordination avec ses partenaires. C’est un sport d’équipe qui mélange à la fois performances individuelles et le sentiment d’appartenir à une équipe. On joue en doublette et en triplette.

    Question : Monsieur l’Ambassadeur, le fait que la pétanque ou le jeu de boule soit une création ou une invention française n’a-t-il pas quelque chose de particulier en vous ? La France est championne du monde en titre…

    Bruno GAIN (Ambassadeur de France au Cameroun) : C’est un grand honneur pour moi. Le jeu de boule s’est développé dans le nord de la France entre le 17è et le 18è siècle. Le premier club de boule était un club lyonnais. Aujourd’hui, il ya une discipline qu’on appelle « la boule lyonnaise ». Progressivement la pétanque s’est imposée. Pétanque vient de deux mots occitans (provençal)et signifie globalement jouer les pieds tangués, serrés pour jouer la boule. Il ya aujourd’hui 80 fédérations nationales qui la pratiquent. On la joue aussi bien en France qu’en Thaïlande ou au Cameroun. J’espère qu’un jour, la pétanque sera inscrite comme discipline olympique. »

    Propos recueillis par Didier ONANA

    ©Mbolo C@meroon 94788688

  • LES 30 de Paul Leguen

      Voici la liste des 30 présélectionnés de paul Le Guen d'où il tirera les 23 noms de l'expédition sud-africaine. Trois amateurs, quatre gardiens de buts et la vague d'Angola 2010.

    Goalkeepers

          Hamidou SOULEYMANOU (Kayserispor – Turkey)
          Idris Carlos KAMENI (RCD Espanyol Barcelona – Espagne)
          Guy Roland NDY ASSEMBE (FC Valenciennes – France)
          Amour Patrick TIGNYEMB (Bloemfontein Celtic FC - South Africa)


    Defenders

         Jean Patrick ABOUNA NDZANA (Les Astres FC de Douala – Cameroun)
         Benoit ASSOU-EKOTTO (Tottenham Hotspur FC – England)
        Sebastien BASSONG (Tottenham Hotspur FC – England)
         Gaetan BONG (Valenciennes FC – France)
         Aurelien CHEDJOU (Lille OSC – France)
         Geremi NJITAP (MKE Ankaragücü – Turkey)
         Stephane MBIA (Olympique de Marseille – France)
         MAKADJI BOUKAR (AL Nahdha Club – Oman)
         Nicolas NKOULOU (AS Monaco – France)
         Rigobert SONG (Trapzonspur – Turkey)

    Mid-fielders

        Marcel NDJENG (FC Augsburg – Allemagne)
         EYONG TAKANG ENOH (AFC Ajax Amsterdam – Pays-Bas)
         Jean II MAKOUN (Olympique Lyonnais – France)
         Georges MANDJECK (FC Kaiserslautern – Allemagne)
         Joel MATIP (FC Schalke 04 – Allemagne)
         Patrick MEVOUNGOU (Canon Sportif de Yaounde – Cameroun)
         Landry NGUEMO (Celtic Glasgow – Scotland)
         Alexandre SONG (FC Arsenal – England)

    Strikers

         Vincent ABOUBAKAR (Coton Sport FC de Garoua – Cameroun)
         Eric CHOUPO-MOTING (FC Nuremburg – Allemagne)
         Achille EMANA (Real Betis Sevilla  - Espagne)
         Samuel ETO’O (FC Internationale Milano – Italy)
        Mohamadou IDRISSOU (SC Freiburg – Allemagne)
         Rostard Dorge KOUEMAHA (FC Bruges – Belgique)
         Achille WEBO (RCD Mallorca – Espagne)
         Jacques ZOUA (FC Basel 1983 – Suisse)


    Source: site de la fécafoot.

  • PETANQUE : le tournoi de Yaoundé reporté !!!

    ECHOS DE LA PETANQUE

     phase de pétanque.JPG

    Le Tournoi International de Pétanque de la ville de Yaoundé (TIPY) n’aura plus lieu.

     

    Initialement prévu pour se dérouler du 22 au 25 avril 2010 à Yaoundé, le tournoi international de pétanque de Yaoundé n’aura plus lieu. Les raisons de ce manquement sont multiples mais  liées à des raisons d’intérêts, de prestige et économiques. Une défection tout de même gênante pour les organisateurs, les joueurs et pour les amoureux de cette discipline  en quête de vulgarisation  dans un pays où le football demeure toujours le « sport roi ».

    Pour en savoir plus, MBOLO CAMEROON a rencontré Monsieur NDJOCK Fils Parfait, le président de la fédération camerounaise de pétanque qui prend ça en toute sportivité et avec beaucoup de philosophie.

    Didier ONANA

     

    NDJOCK Fils Parfait : Ce tournoi international n’aura plus lieu. Nous avons invité plus d’une vingtaine de pays africains et européens. Son objectif était de permettre aux camerounais  boulistes de se frotter à ceux venus d’ailleurs afin de mieux préparer les échéances prochaines. Nous attendions les confirmations à la date butoir  du 10 Avril, nous avions reçu les réponses de certains pays qui disaient qu’ils ne viendraient plus malgré un premier report de calendrier pour le mois de mai. La raison principale, fondée et légitime est la participation de toutes ces nations à la prochaine coupe du monde prévue à Taiwan en 2010. A coté de celle –ci il y a surtout pour les pays africains, le problème de moyens financiers. Vous comprenez aisément qu’entre le tournoi amical de Yaoundé et la participation à la coupe du monde à Taiwan, le choix est vite fait. Je voudrais saisir cette occasion pour remercier le gouvernement camerounais qui avait déjà débloqué les fonds pour la tenue de cet évènement et surtout pour l’accord.

     

    MBOLO CAMEROON : Nous savons malgré votre âge que vous avez encore les nerfs assez solides. Comment avez-vous accueilli cette défection  quand on sait que notre pays avait là une bonne occasion de montrer son hospitalité et sa capacité à relever les grands défis notamment sur le plan organisationnel?

     

    NDJOCK Fils Parfait : Je l’ai prise sportivement. Je ne pouvais pas m’énerver encore moins condamner qui que ce soit. La préférence de la participation à une coupe du monde par rapport au tournoi international de la ville de Yaoundé est normale. Je l’ai prise  sportivement.

     

    MBOLO CAMEROON : Monsieur le président, y a-t-il espoir que ce tournoi qui ne figurait pas dans le calendrier des compétitions de la confédération africaine  ait lieu plus tard en dépit du fait que le Cameroun abritera l’année prochaine, la coupe d’Afrique des nations de pétanque ?

     

     

    NDJOCK Fils Parfait : Effectivement. Nous avons cette chance que le Cameroun ait obtenu l’organisation de la prochaine coupe d’Afrique des nations de pétanque en mars 2011. Ceci va nous permettre de continuer de nous préparer tant d’ailleurs au Cameroun qu’à l’extérieur en vue de la tenue de cette coupe d’Afrique des nations.

                                                                                                  face o médias.JPG

     

    MBOLO CAMEROON : Certaines sources disent que le président de la confédération Africaine de pétanque viendra au Cameroun dans un futur proche. Peut-on savoir pourquoi ?

     

    NDJOCK Fils Parfait :Oui, le président de la confédération africaine de pétanque qui est pour votre gouverne député à l’assemblée nationale de son pays le Bénin,  viendra ici rencontrer les autorités camerounaises  pour faire le point sur la préparation de cette coupe d’Afrique des nations de pétanque.

     

    MBOLO CAMEROON : Dites-nous monsieur le président, nous savons que notre pays souffre d’un manque criard d’infrastructures sportives notamment au niveau de la pétanque. Peut-on espérer que d’ici à Mars 2011 le Cameroun bénéficie de la construction d’un boulodrome ?

     

    NDJOCK Fils Parfait : Ce qui est sûr c’est que le ministère de tutelle a pris des engagements. Il nous a demandé de faire un plan de boulodrome. Vous savez qu’au Cameroun il n’y a qu’un seul, celui de Bertoua. Les autorités verront ce qu’il y a lieu de faire à ce niveau.

     

    MBOLO CAMEROON : En résumé …

     

    NDJOCK Fils Parfait : Je voudrais simplement remercier les autorités camerounaises pour la confiance en nous placée , pour tous les moyens et dispositions prises pour l’organisation de cet évènement qui n’aura plus lieu. La prochaine fois sera certainement la bonne. Ce n’est d’ailleurs que partie remise. Néanmoins nos athlètes continuent sereinement la préparation des prochaines échéances.

     

    Didier ONANA : 22 11 45 87

     

    ©mbolocameroon 22 11 45 87

    mbolocameroon@yahoo.fr

  • Coupe du monde 2010: Leguen cherche renfort chez les amateurs !!!

    DSCF6393.JPGCoupe du monde 2010 : Les lions amateurs en quête de place !

     

    Plus d’une vingtaine de joueurs évoluant dans le championnat camerounais de football et dans certains autres d’Afrique ont été regroupés cette semaine à Yaoundé pour un stage qui leur permettrait d’intégrer l’équipe nationale fanion ou encore celle où les professionnels règnent en maîtres, comme si il faut à tout prix être expatrié pour pouvoir y évoluer. La présélection de ces joueurs a été faite par l’entraîneur national adjoint et homme pressenti pour remplacer Paul le Guen après la coupe du monde 2010.

    Les joueurs ont été mis dans les mêmes conditions que les professionnels chaque fois qu’ils sont stage à Yaoundé. Tenez, ils étaient logés au Mont fébé, l’un des plus grands hôtels de la capitale, bénéficiaient du même encadrement médical et technique ainsi que les préparateurs psychologiques de cette équipe. Ils ont eu la confiance du sélectionneur national qui les entretenu et mis en confiance. Ils avaient donc tout pour s’exprimer. Malheureusement pour certains comme AMBANE Moudourou francis qui été défavorisé par le climat et le long voyage (Alger –Yaoundé), ou encore Fongang de As Vita de Kinshasa qui s’est blessé tout comme l’attaquant de Coton sport de Garoua. Pour les autres, rien à signaler. Ce stage quoi qu’on dise a permis de voir du bon, du meilleur et du moins bon. Parmi les satisfactions,nous pouvons citer Mevoungou Mekoulou du canon de Yaoundé, Abouna ndzana qui a éclaboussé de sa classe le match amical ,Vincent Aboubakar et malgré sa baisse de régime compréhensible, francis AMBANE Moudourou. Les autres étant dans le lot.   A la fin de ce stage ponctué par deux matches amicaux contre les  Astres FC de Douala, et Canon de Yaoundé Mercredi dernier à Yaoundé, nous avons approché certains joueurs qui nous ont donné leurs sentiments.

     

    EBANGAEbanga ONDOBO Alix Bertin (Milieu offensif  de Renaissance FC, présélectionné) : C’est avec beaucoup de joie que j’ai accueilli cette sélection. Ca fait toujours bien d’entrer en sélection. C’est génial et un rêve pur  tout joueur de venir en sélection chez les « A ». Cette sélection a crée en moi une joie supplémentaire, une motivation de plus. C’est le rêve de tout le monde. Parlant du stage, il s’est bien passé. Les entraîneurs nous ont pris comme leurs enfants, nous ont prodigué des conseils. Nous n’avons pas eu de pression. L’ambiance était géniale. Je n’avais pas peur de la sélection car elle fait partie du sport. L’équipe nationale est ouverte à tout le monde. Les entraîneurs ont fait leur choix, ils ont commencé par nous, les autres viendront peut être  après.

    Quand nous allons en sélection, c’est pour rester. Tout dépendra du choix des entraîneurs et de ce que nous aurons fourni durant ce stage. Il n’y aura pas de miracle. Seuls les meilleurs resteront. Mon vœu est de rester parmi les 29 ou 30 joueurs qui continueront la route puis pourquoi pas parmi les 23.

     

    Epee diboundje Jean-Marc (défenseur centra des Astres de Douala) : Je suis heureux d’avoir participé à une telle rencontre malgré le fait que nous ayons très mal géré la récupération. Dans l’ensemble, nous avons donné le meilleur de nous même si le résultat ne reflète  peut-être pas la physionomie  du match. Nous aurions du^l’emporter par un ou deux buts à zéro. Mais ça va. Je suis quand même satisfait de la prestation de la prestation.

     

    MBOLO CAMEROON : Qu’est ce que ça vous a fait d’apprendre que joueriez contre les présélectionnés de Paul le guen ?

     

    Epee diboundje Jean-Marc : Une nette surprise pratiquement. Par ce que nous sommes 2è du championnat dans la forme peut être mais. je pense  que sur le plan de la technique  et de la gestion des hommes, nous sommes peut être les meilleurs actuellement. C’est ce qui justifie certainement le choix des astres de Douala. Nous ne pouvons qu’être heureux.

     

    MBOLO CAMEROON : N’y avait-il pas de motivation supplémentaire à jouer contre l’équipe nationale ?

     

    Epee diboundje Jean-Marc : Si. Tout le monde à défaut de jouer avec l’équipe nationale rêve de jouer contre cette équipe nationale  du Cameroun surtout devant le sélectionneur. Aujourd’hui ça été les  Astres et  c’est tant mieux pour nous. Nous émus et satisfaits.

     

    MBOLO CAMEROON : En abordant cette rencontre, est ce que vous avez réalisé  que vous pouviez prendre la place de ceux qui étaient en face ?

     

     

     Epee diboundje Jean-Marc : Nous laissons le choix à l’encadrement technique. Ils nous ont vu jouer et c’est à eux de porter le choix sur EPEE ou sur un de ses coéquipiers. Qu’à ce la ne tienne, nous allons accepter le choix de l’entraîneur national et aller à l’unisson avec les appelés pour représenter les couleurs de la nation.

     

    MBOLO CAMEROON : Revenons maintenant sur les Astres. Vous jouez sur deux tableaux.

     

    Epee diboundje Jean-Marc : Oui. Mais c’est vraiment difficile pour nous. Déjà nous sortons d’un résultat peu déshonorant face à Coton sport de garoua. Nous jouons contre Lausanne de Yaoundé en coupe du Cameroun puis ce sera Fovu de Baham  et à nouveau Lausanne en 8è de finales retour à yaoundé. C’est vraiment difficile. Nous sommes sur un challenge mais je crois que nous avons des hommes  capables de relever ce défi et occuper un rang honorable en fin de saison notamment en championnat.

     

    Yves Colleu :(Entraîneur national adjoint de l’équipe nationale fanion de football) :

    Il y a de bons joueurs,de très bons joueurs, des joueurs un peu moins bons et des mauvais. C’est toujours comme ça dans tous les groupes. J’ai  trouvé des moments intéressants  mais d’autres difficiles. Dans tous les cas, on en tire des enseignements  qui nous permettent de continuer à juger nos garçons  et d’avancer dans notre jugement.

     

    AMBANE MOUDOUROU Francis (attaquant, entente de SETIF –Algérie) :

     

     J’avoue que ma prestation a été un peu en dessous de ce que je fais d’habitude. Je n’ai pas fait un bon match. Je n’ai pas montré ce que je suis capable de faire. Je suis venu d’Alger  par ce que j’ai l’ambition de faire partie de l’équipe nationale. Maintenant, c’est à, l’entraîneur de décider. Ma baisse de forme est due à des raisons climatiques qui ne m’ont pas été favorables. En Algérie actuellement, nous sommes en plein automne sortant de l’hiver. Je sors d’une température entre 6 et 10 degrés. J’arrive où il fait très chaud. Physiquement aussi, je n’étais  pas bien. J’étais un peu diminué.

    Mon équipe Entente du Sétif est l’une des meilleures équipes d’Algérie. Nous sommes actuellement 2è avec trois matches en retard. Nous jouons les ½ finales de le coupe mardi prochain. 9a fait toujours un plaisir d’être appelé en équipe nationale des on pays, on y retrouve ses amis, ses frères  et la famille.

     

     

    Entretiens : Etienne Didier ONANA © mbolocameroon 22 11 45 87

    mbolomeroo@yahoo.fr 

    L'équipe des Astres de Douala,actuel 2è en DI photo: Didier ONANA(c)