Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

douala

  • Le plan d'action du bodybuilding 2011

    La fédération déroule son chronogramme 2011.

               Une volonté visible de vouloir rattraper le temps perdu, c’est l’impression qu’ont les journalistes invités au point de presse qu’ a donné la fédération camerounaise de bodybuilding dimanche dernier à l’Assistance militaire technique de yaoundé. Un programme somme toute ambitieux, mais attendons de juger  le maçon …

    Didier ONANA.

               Ambiance bon enfant malgré le retard des hommes de médias. Le président nouvellement élu, Achille BALEMAGNA  EFONOKON entouré du premier vice président Anaclet  ABBE , du secrétaire général Boniface TAGNI et du conseiller  .Dans, un style direct et franc ont entretenu les journalistes sur les ambitions et les lignes directrices de leur action. Des cinq quarts d’heure qu’ont duré les échanges, on peut retenir que la fédération camerounaise de bodybuilding a déjà un siège( qui subit des réfections actuellement)et  qui sera inauguré dans les semaines qui suivent  par le patron de sports, Michel ZOAH. Pour Achille Balemagna Ofonokon, « une fédération sérieuse doit avoir un siège, gage de stabilité et  de sérieux. Une fédération sportive, ce n’est pas dans le sac ». Le matériel de bureau et là, et la fédération dispose déjà d’une certaine quantité de matériel technique. 40 tonnes.

                Dès son élection suivie de son  installation, le nouveau bureau de cette fédération a fait l’état de lieux. Il en ressort que quatre régions à savoir ; le nord ouest, l’ouest, le littoral et bien sûr le centre sont les régions où se pratiquent cette discipline. Des émissaires seront envoyés dans les prochains jours prospecter ailleurs et installer les ligues régionales.  La fédération entend former ses cadres (entraîneurs, officiels techniques et même les athlètes). Il dit vouloir normaliser les relations avec les clubs et diverses structures qui utilisent le bodybuilding et le fitness, organiser les compétitions  et restructurer l’encadrement technique  de l’équipe nationale. Pour réaliser ce vaste chantier, la fédération camerounaise de bodybuilding entend mettre sur pied des stratégies pour renflouer sa trésorerie.  Sur ce point sensible et essentiel, Achille BALEMAGNA est clair : « une partie du financement est déjà là. Nous avons des amis qui vont nous appuyer  en chine en Angleterre et autres. » Ceux-ci ont fait à la fédération des promesses justifiées  en matériel roulant. Ils s‘occuperont  de la formation des cadres et des personnels sur place au lieu de les envoyer toujours à l’extérieur.   Toujours sur le plan extérieur, la fédération entend normaliser les relations avec toutes les instances faîtières de la discipline.

    Pour  réaliser tout cet ambitieux programme, la fédération voudrait compter sur toutes les compétences possibles. Elle a tendu la main « au camp d’en face les portes leur sont toujours ouvertes».

                  Le point d’orgue de ce chronogramme sera certainement  les compétitions qui seront organisées de manière permanente dans toutes les régions  et qui seront baptisées des noms des personnalités illustres des localités de notre pays. Il y aura des grands prix notamment celui de Yaoundé et de Douala à l’exemple de ceux de Johannesburg en Afrique du Sud et du Caire en Egypte. Des caravanes de compétitions sillonneront aussi les écoles.  A la question de savoir si ce n’est pas l’euphorie d’après élections qui fait dire tout ceci, Achille BALEMAGNA conclue en disant «  Donnez moi six mois pour faire le maximum » La saison s’ouvre le 09 Avril dans l’ hôtel situé au boulevard du 20 mai à Yaoundé.

    Une démonstration du bodybuilding a été faite aux hommes de média invités.

    Didier ONANA ©mbolocameroon 94788688/70311128

  • La démonstration de force de la Mupeci !!!

    MDG MUPECI.jpgU

    MUPECI : la démonstration de force.

     

    La Mutuelle  pour la Promotion de l’Epargne et le Crédit d’Investissement    (MUPECI) a tenu le 13 mars dernier dans la salle des conférences de l’hôtel la vallée des princes de Douala, une session de son assemblée générale ordinaire. C’était en présence des délégués et membres venus des quatre coins de la république , des représentants des structures chargées du contrôle des activités des sociétés de micro finances telles que la Cobac ou la camccul .

      Une ambiance de fête foraine   et un ordre du jour qui se déclinait en  huit points parmi les quels : le mot du président du Conseil d’Administration, le procès verbal de la 3è Assemblée générale,   le rapport du Conseil d’administration, le projet de budget, les résolutions sans oublier le rapport d’audit entre autres.

      Dans son rapport de gestion survenu après la prière, monsieur Augustin YEMENE le président du Conseil d’Administration  après avoir souhaité la bienvenue aux uns et aux autres,   leur demandé de se sentir à l’aise leur  rappelant le principe fondamental et cardinal des coopératives : l’égalité parmi les  membres  parce que chacun contribue  à la vie  et au développement  de la structure qui est la Mupeci.

    De son intervention l’on peur retenir que :

    Les chiffres de la Mupeci  ont augmenté  largement. Ainsi de  183.4millions en décembre 2008, l’on est passé à 321.3 millions en décembre 2009. Soit une prévision de 225 000 000 de francs CFA. Le taux de réalisation  est de 143%. Les parts sociales ont suffisamment augmenté preuve que tous les membres  ont compris  la nécessité  d’augmenter les parts sociales d’où ce résultat.    Le fonds de solidarité est passé de 73.3 millions en décembre 2008 à 130 millions en décembre 2009,  soit un ratio de au dessus de la norme. Le taux  exigible par l’instance faîtière étant  au dessus de la norme soit 40%, largement dépassé.  Les fonds propres sont passés de 209. 2 millions en décembre 2008 à 516 millions en décembre 2009.   Il est ensuite          est revenu sur les victoires  remportées par la Mupeci  en 2008/ 2009 notamment  à paris  lors du forum  EMRC  qui avait vu le Cameroun se hisser au dessus de tous les autres pays africains , puis ce lui d’octobre 2009 à Yaoundé décerné par l’ONG Afrique Avenir.          Puis il a parlé des activités menées auprès des diverses agences notamment les visites dans les différentes agences disséminées sur l’ensemble du territoire national. Il a qualifié ces rencontres  avec les membres de « grandes occasions de partage  et d’échanges ».

     

                                                                           LE QUITUS AU DIRECTEUR GENERAL

     

    Dans son propos, très  élogieux à l’endroit de Monsieur Thaddée Fomekong, le Directeur général, Monsieur Yemene a  reconnu les qualités d’un homme dévoué, travailleur, calme, efficace et passionné par et de son travail. Il a évoqué quelques anecdotes pour les illustrer. Il a salué sous une salve d’applaudissements  l’ardeur  de ce travailleur hors pair. C’est de cette façon avant même que les travaux ne prennent fin que l’on a su que la direction générale avait obtenu le quitus .

    Des  résolutions de l’assemblée générale de 2008, l’on peut retenir que celle-ci a entériné  le vaste programme d’appui aux femmes rurales à travers le coprodif-mupeci qui est le comité pour la promotion  et le développement des initiatives  économiques des femmes  membres de la MUPECI. En décembre 2009 la Mupeci comptait déjà une vingtaine de groupes créés et enregistré dans ses livres. Parlant de la COPRODIF, l’on peut retenir que c’est une idée géniale  de la Mupeci lancée en 2008 qui porte déjà ses fruits. Le premier comité  des femmes a été créé dans la région du Centre  précisément dans la ville d’Okola  et qui dépend de l’agence du marché central de Yaoundé. Madame OMGBA  Geneviève  est      pour cela est un témoignage vivant, une illustration parfaite.

    La Mupeci s’est engagée dans l’encadrement des femmes  et à les encourager dans la création des activités génératrices de revenus. Celles-ci ont très vite compris et un groupe s’est  vite formé et crée une ferme financée. Leur ardeur au travail a attiré l’Union Européenne qui, impressionnée, leur a fait un don. A savoir ce lui de la construction d’un bâtiment pour la ferme. Il y a quelques temps, l’ambassade d’Israël  au Cameroun faisant le tour de la région du centre / sud  dans le but de retrouver des femmes dynamiques et bien organisées  dans la lutte contre la pauvreté. Le coprodif  -mupeci d’ Okola  a été pour cela normalement choisi  pour un stage en Israël

    Des activités des femmes à travers le, Coprodif, outre celles d’okola  dont les résultats sont très flatteurs, il y a celui  d’un autre groupe  qui a acquis à Douala   un terrain de 8000 m2. Ce groupe composé de 74 femmes a sollicité l’appui  de la Mupeci  pour soutenir leurs nombreux projets collectifs et individuels. La somme de cinq millions de francs CFA leur a été attribuée une première fois.  Pour le lancement de la ferme communautaire, un crédit de dix millions de francs leur  a été octroyé. Deux bandes de poulets qu’elles ont produit ont été écoulées en décembre 2009 puis en janvier 2010 soit un total d’environ 3000 poulets de chair. Le lancement  du 3è coprodif l’a été dans la région de l’Ouest. Le département des BAMBOUTOS abrite une dizaine de coprodifs qui ont défilé devant le Sous-préfet de batcham  le 08 mars dernier à l’occasion de  la journée internationale de la femme.

    En rappel, celles-ci ont reçu plus de dix millions de francs pour l’achat des intrants agricoles. 164 millions ont été obtenus  en terme de crédit auprès de la Rabobank, une  banque hollandaise. Pour le financement du monde rural. Le virement a été effectué  avant le 31 décembre 2009.

    Signalons que parmi les activités ayant engagé la Mupeci, il y a eu une session de formation qui a vu le Directeur général adjoint sortir major en obtenant la note de 17,17/20. Vingt huit camerounais y avait pris part.

    Une grosse innovation est survenue lors de cette assemblée générale. En effet, des récompenses ont été attribuées certains agents méritants. Ainsi Monsieur TEDONJO Georges Colbert a été élu Meilleur chef d’agence de la mupeci de toute la république. Il a empoché la somme de cinq cent mille francs. Une prime d’encouragement de cent mille francs a été attribuée aux autres chefs d’agence.  

    Parmi les résolutions de cette assemblée générale, l’on peut retenir quelques unes à savoir que :

    Le quitus donné à la gestion de monsieur Thaddée FOMEKONG.

    Le quitus donné au Conseil   d ‘administration d’acquérir un terrain et d’ y construire un siège digne de la réputation de la Mupeci

    L’adoption du rapport 2009 et le budget  2010.

    Un appel à l’augmentation des parts sociales et suscriptions des fonds de solidarité.

    La poursuite du vaste programme d’appui aux femmes des zones rurales et urbaines à travers le coprodif-MUPECI (Comité pour la promotion et le développement des initiatives économiques des femmes membres de la mupeci.)

    Quitus donné au Conseil d’Administration de poursuivre le partenariat avec et la Rabobabank et la recherche d’autres partenaires pour l’appui et le financement du monde rural. Quitus au conseil d’administration pour l’ouverture des guichets périodiques.

     

    Etienne Didier ONANA ©mbolocameroon 22 11 45 87

    mbolocameroon@yahoo.fr 

     Sur cette photo, Monsieur Thaddée FOMEKONG, le directeur général qui a ete l'homme le plus heureux car sa gestion a eu le quitus.