Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

football

  • Résultats des 16è des finales de la coupe du Cameroun

    16è de finales de la coupe du Cameroun

    P1070091.JPG


    No Equipe A Vs Equipe B Score
    1 Feutcheufc Vs Apejes de Mfou 3-1
    2 Renaissance Ngoumou Vs AigleMenoua 5-3(prol)
    3-3(90è)
    3 San Etiéno Y’dé Vs Unisport de Bafang
    Aké ouvre à la 79è 0-1
    4 Dragon Y’dé Vs National Polytech 3-2
    5 New Star Douala
    108è égalisation Vs Douala AC
    Étoundi Obama 100è 4-3 (pen)
    0-0(90è)
    6 Cosmos de Bafia
    Première défaite de Cosmos depuis le début saison. Vs Achille fc de Sa’a
    60è mn butd’Essama 0-1
    7 Les Astres de Douala
    But de HeumiTabong75è
    Edoa86è(2è) Vs Bandjafc
    2-0
    8 Panthère
    72è : 1er but par Kolony
    Bonne prestation du gardien MefanyaCollince aux pénalties. Vs Yong Sport Academy
    Tayou égalise à 74è 3-1 (pénalties)
    1-1 (120 mn)
    9 Caïman de Douala Vs Best Star of Limbé 1-0 (prol)
    10 NjallaQuan Vs Brasseries 1-0
    11 Canon Y’dé
    But Womé(pen 80è) Vs As matelots Douala 1-0

    12 Sahel Maroua Vs Santos Koza Reporté
    13 Universal Stars Y’dé Vs Couleurs du Monde 1-0
    14 Renaissance Meiganga Vs Sable de Batié Reporté
    15 Union Douala Vs MbalmayoFC Reporté
    16 Coton Sport Garoua Vs Botafogo Reporté
    (c)www.mbolocameroon.com
  • Les agents de joueurs donnent leur sentiment


    P1050275.JPGNYASSA SOLEIL « Notre football est sur la voie du professionnalisme et on ne aurait le faire sans les Agents de joueurs. Nous nous sommes rendus compte depuis notre arrivée dans ce corps qu’il y régnait une certaine inertie, un manque de communication et une grande méconnaissance du rôle de ces acteurs importants du football. Il fallait donc siffler la fin de la récréation et permettre au grand public et aux autres maillons de la chaine du football d’avoir une idée claire et précise sur le rôle et l’importance des Agents de joueurs dans le football. En résumé, l’agent de joueurs est assimilable à un notaire. Chaque joueur, chaque équipe de football voire chaque entraineur devrait avoir un Agent de joueur qui lui confère une protection vis-à-vis de la FIFAune fois qu’il a signé son contrat. Vous savez, on enregistre toujours des plaintes chaque fois qu’il y a eu transaction, transfert ou une quelconque signature de contrat.Ces contrats généralement sont mal ficelés à cause de la méconnaissance des textes et des rouages. Un bon contrat par exemple doit être igné en quatre exemplaires. Un pour le joueur, un pour la fédération, un autre pour la FIFA et enfin un pour l’Agent. Le rôle d’un agent de joueur c’est également de faire la promotion de ce dernier. Il a pour mission de lui trouver les meilleures conditions de travail et d’épanouissement pour sa carrière. Il doit lui trouver un bon club professionnel, lui faire signer des contrats juteux et s’assurer que ses droits sont respectés en le suivant partout où ce dernier peut se trouver ou être appelé à évoluer. En cas de non-respect des clauses du contrat, il n’y a que l’agent de joueur pour saisir la FIFA afin que le problème trouve une solution facile et rapide.
    On a constaté dans notre pays que des personnes n’ayant pas qualité jouent ce rôle qui est sous-tendu par certaines règles et conditions. On retrouve de manière clandestine, des entraineurs, des présidents de clubs ou même des journalistes. Ce qui est anormal. Ces personnes font de l’usurpation et c’est dangereux pour notre football. Il faut qu’elles sachent que cette profession obéit à certaines règles. Il faut passer le concours dont la composition du dossier tourne autour de 500 000 francs CFA, il y a l’assurance qui va à quatre millions. Maintenant il y a des dépenses secondaires qui sont in quantifiables et enfin il y a le facteur risques qui est énorme.

    Nous n’avons pas encore rencontré les autorités de notre football et nous ne saurions dire qu’elles nous ont oubliés. Nous allons le faire afin que chaque maillon de la chaine soit intégré et joue pleinement son rôle. C’est un travail collectif. Nous allons leur faire comprendre que le football professionnel a ses règles qu’il faut respecter. Aucun championnat professionnel ne se joue sans l’implication des Agents de joueurs, aucun joueur ne peut signer un contrat sans son agent. Nos rapports avec la ligue professionnelle et la fédération devraient être des rapports de collaboration. Nous sommes des Agents FIFA au même titre que la fédération. C’est pour cette raison justement que nous allons les approcher ».

    Nous ne sommes pas un syndicat par ce que le métier d’agent de joueurs est libéral, mais il est normal que nous puissions nous réunir pour parler d’une voix et protéger cette profession. Moi par exemple, j’exerce en Angola et ailleurs ».
    Didier ONANA© MboloC@meroon. 94788688 /70 31 11 28
    NKUIMY Robert Honoré « Le message que nous voulions faire passer ce jour était destiné aux joueurs, à leurs parents et enfin aux clubs. Nous voulons leur dire de se rapprocher des Agents de joueurs. Ils ne pouvaient ne pas le faire quand régnait encore l’amateurisme, ça pouvait se comprendre. Maintenant avec l’avènement du professionnalisme, les données changent. On ne peut plus évoluer sans agent qui a pour rôle essentiel de voir plus clair dans la gestion de sa carrière, à mieux négocier et comprendre son contrat. Les parents doivent consulter la liste des Agents de joueurs sur Internet et choisir celui à qui ils peuvent confier la tâche. Quant aux présidents de clubs, ils devraient comprendre qu’ils ne doivent plus évoluer seuls comme il y a dix ans. Les choses ont évolué. Ils doivent se rapprocher des agents pour avoir ce qu’il faut ou ne pas faire. En résumé, que ces trois entités puissent s’associer à un agent. Les clubs travaillent et facilitent la tache aux agents en établissant par exemple à la fin de la saison, la liste des joueurs transférables qu’ils mettent à la disposition des agents afin que ces derniers puissent leur chercher des débouchés. Ces Agents qui ont une liste de joueurs transférables peuvent leur trouver aussi des joueurs ayant le profil qu’ils recherchent. Les Agents de joueurs, au-delà de la protection ou de la gestion, de la carrière des joueurs, peuvent aussi les aider dans le recouvrement des indemnités dont les centres de formation par exemple vivent. Je puis prendre du cas d’ABOUNA NDZANA que j’ai assisté lorsqu’il est passé au conseil de discipline de la fédération. J’étais à côté de lui pour l’aider dans sa défense.C’est un aspect purement juridique. En résumé donc, il y a le transfert (international ou local), le recouvrement et le conseil juridique»
    P1050280.JPGLouis François MULENDE « Notre sensibilisation à l’endroit des joueurs, des dirigeants et des clubs, c’est pour se faire connaitre. Le métier d’Agent de joueurs est inconnu au Cameroun. C’est une profession qui existe sur l’échiquier mondial. Les textes qui régissent cette profession n’ont pas été faits par la fécafoot, mais par la FIFA. L’Agent de joueur a une place prépondérante dans le football camerounais. Nous allons continuer à nous battre pour que cette place soit reconnue en organisant des séminaires et en nous rapprochant de toutes les composantes du football national et même international. Il faudrait que nous trouvions des facilités au niveau des clubs et même des ligues régionales pour que nos clubs et joueurs soient bien encadrés et mieux conseillés. Bien qu’une association existe, nous allons créer un ordre des Agents de joueurs FIFA. »
    P1050282.JPGFernand TANINCHE « Le cas OTTO PFISTER dure depuis novembre 2007. J’ai fait de lui l’entraineur sélectionneur de l’équipe du Cameroun grâce aux relations que j’avais avec l’ancien ministre des sports, Augustin EDZOA et lui-même. Tout allait bien jusqu’au jour où le ministre a commencé à suivre les conseils de GWEHA IKOUAM (adjointdeOttoPfisterdans l’encadrement technique). Qui avait demandé au ministre EDZOA de m’écarter de la sauce. Je n’ai pas touché mes commissions à savoir : 20% des gains du technicien allemand au Cameroun. Le ministre et son ami GWEHA ont demandé à Otto Pfister de ne rien me donner mais plutôt de les leur verser. J’ai porté plainte à la police judiciaire. L’entraineur et le ministre ont été entendus en mars 2008. Le ministre s’est arrangé à faire fuir Otto Pfister Bruxelles. Quelques temps après, le ministre lui-même a été débarqué du gouvernement. Je ne dis pas que c’est le motif principal de sa sortie du gouvernement, mais ça pourrait bien être l’une des causes. Un ministre n’a pas le droit de prendre des commissions ou des prébendes de la nomination d’un entraineur. La leçon que je tire de ce problème, c’est que je vais d’abord passer ma licence d’Agent de joueur et comme le disait Wole Soyinka » « Le tigre ne proclame pas sa tigritude, il attrape sa proie et le dévore. Que le ministre EDZOA et Otto Pfister mangent bien….Le meilleur est à venir… »
    Didier ONANA© MboloC@meroon. 94788688 /70 31 11 28

  • A coeur ouvert avec les Agents de joueurs se football camerounais



    Sensibiliser les joueurs, les clubs, les dirigeants et même les journalistes sur le rôle des Agents de joueurs de football, se positionner par rapport à la ligue professionnelle,attirer l’attention des acteurs du football sur l’importance du rôle que doivent jouer les Agents de joueurs dans notre football afin d’éviter les dérapages constatés par le passé et mêmeactuellement,attirer l’attention des autorités fédérales et celles de la ligue professionnelle sur la prise en compte de ce corps de métier, lancer une réflexion profonde sur le métier d’Agent de joueur,informer tous les acteurs du football sur la réglementation de cette profession afin que cessent l’amateurisme, l’improvisation, l’usurpation et entre autres l’imposture et les interférences diverses.Voilàen gros, les raisons qui ont poussé messieurs NYASSA Soleil, NKUIMY Robert Honoré et Louis François MULENDE, trois agents de joueurs et deux scouts parmi lesquels, le célèbre Fernand TANINCHE à rencontrer la presse sportive lundi dernier au cours d’un déjeuner de presse. C’était dans un café huppé de Yaoundé.
    Ces professionnels ont défini le rôle de l’Agent de joueur, de scout, parlé de ses prérogatives, de la perception de cet acteur par le public, la place de l’agent de joueur sur l’échiquiernational et mondial.
    D’abord, ce qu’il faut retenir, c’est que le vocable « Agent de joueur » est globalisant. Il concerne aussi bien le joueur de football, l’entraineur que le club.
    L’Agent de joueurs est l’avocat, le conseil et l’accompagnateur du joueur de football. Il s’occupe de son image, gère sa carrière, prévient et règle les conflits qui pourraient survenir avec un autre acteur du football.
    Peut êtreconsidéré comme agent de joueur, toute personne ayant présenté avec succès le concours d’Agent de joueur FIFA. Dès son admission, ce dernier doit payer la somme de quatre millions de francs CFA et être à mesure de supporter les autres charges secondaires liées à sa profession.
    Dans l’entendement public, l’Agent de joueurs est qualifié de « négrier des temps modernes », d’escroc, de vendeur de joueurs, de personne singulière …. Pourtant, il n’est qu’un facilitateur, un agent conseil, un protecteur….



    Un joueur peut avoir plus d’un agent, mais ce n’est pas trop conseillé.
    Un club peut signer un contrat pour lui mais pas pour les joueurs qui sont libres chacun de s’attacher les services de qui ils veulent. Un parent ou un autre membre de la famille peut s’occuper de la gestion de la carrière d’un joueur mineur, mais en cas de litige, il aura des difficultés à s’en sortir si ce tiers n’est pas de la famille d’Agent de joueurs FIFA.
    Didier ONANA© MboloC@meroon. 94788688 /70 31 11 28

  • Que peuvent les lionnes face aux super falcones ?

    Que peuvent les lionnes face aux super falcones ?IMG_6723.JPG
    La fin de cette semaine s’annonce chaude pour le football féminin et pour la fécafoot en particulier. En effet, les lionnes du football ont rendez-vous avec l’histoire et surtout avec leur destin. Elles sont à un but à zéro (seulement ?) de la qualification pour les jeux olympiques de Londres 2012. Une simple ( ?), une toute petite victoire de un but à zéro. Voilà le challenge qui les attend samedi prochain à Yaoundé. Depuis la nuit des temps, elles n’avaient jamais été aussi proches d’un (exploit ?) face à leur bête noire que sont les super falcones du Nigéria. Avant de se rendre aux jeux de Maputo où elles ont remporté la médaille d’or, elles avaient réussi une prestation honorable face à cet épouvantail, ne perdant que par un but contre deux. Passée cette euphorie, elles sont rentrées au pays tomber dans les vieilles habitudes locales : l’abandon et l’oubli de la part des autorités sportives. La semaine passée, alors qu’elles s‘entraînaient dans la clandestinité, elles ont été regroupées manu militari dans un hôtel de la place.
    Deux rencontres amicales de préparation jusqu’alors. Leurs encadreurs techniques ont délié leur langue et l’on peut voir plus clair. Samedi donc, Enow NGACHU et ses pouliches (qui attendent toujours leurs primes de Maputo) savent ce qui leur faut faire. Battre les nigérianes et les voilà à Londres avec ce que cela comporte… Le moral semble au beau fixe comme tous le disent sur les antennes des différentes radios de la capitale. Les filles ont des arguments à faire valoir. La terrible Perpetua NKOCHA du Nigeria n’a qu’à bien se tenir car ABOUDI ONGUENE et ses camarades ont pris goût à la victoire. Pourvu seulement que l’enjeu ne prenne le dessus sur le jeu et que l’on ne vende pas les ailes des super Falcones avant de les avoir tuées.
    Didier ONANA©MboloC@meroon. 94788688 / 70 31 1128


  • LE SPORT EN BREF

    Sport

    Boxe : Le Cameroun à Baku.
    Cinq pugilistes camerounais prennent part à la coupe du monde qui se déroule à Baku en Azerbaïdjan. Il s’agit des nouveaux médaillés d’or des récents jeux africains de Maputo Essomba Thomas (49kg) et Joseph Muléma (69kg) puis Ngoula Romaric,Smaila Mahaman Yepmou Medouo Blaise.

    Football :
    Joseph Antoine BELL entre enfin en politique.
    L’ancien portier de l’équipe nationale du Cameroun de l’olympique de Marseille et de bordeaux Joseph Antoine BELL, a accepté le poste de consultant en sport au ministère des sports du cameroun. Il a signé son contrat la semaine dernière à Yaoundé. Michel ZOAH le chef de ce département a réalisé là une grosse pêche. L’ancien footballeur ne dira plus dans la rue ce qu’il pense qui doit être fait, mais à partir d’un bureau. Notons que Michel ZOAH a presque brisé un tabou en enrôlant ce personnage qui dit bien ce qu’il pense et en des termes clairs et précis. Jamais un ministre n’avait tenté ce challenge. Ses prédécesseurs ont souvent eu comme une certaine phobie de ce citoyen camerounais qui plait par son langage envoûtant. Mieux vaut tard que jamais pour « Jojo » qui a apporté sa contribution aux états généraux du football et du sport en 2010.

    La ligue professionnelle sur ses rails !
    Le premier championnat professionnel de football du Cameroun démarre les 12 et 13 Novembre 2010. C’est ce qui ressort du premier conseil d’administration qui s’est tenu la semaine dernière à Yaoundé. Ce dernier a vu la désignation du secrétaire général de la ligue. Cette ligue en rappel a pour président le général à la retraite pierre SEMENGUE et pour premier vice, Faustin DOMKEU. L’ancien président de l’Union sportive de Douala devra abandonner son poste pour s‘occuper pleinement de cette ligue qu’il a appelé de tous ses vœux.

    HANDIPORT
    La fédération camerounaise du sport pour déficients physiques : le bureau exécutif cogite.
    Une réunion du bureau directeur de la toute jeune fédération camerounaise du sport pour déficients physiques (fécasdep) s’est tenue la semaine passée à Yaoundé. Celle était élargie à quelques personnes jugées importantes et utiles à cette association qui a besoin de toutes les compétences possibles pour son décollage. Plusieurs ont été débattus notamment celui de la structuration de la fédération qui bat de l’aile au niveau du secrétariat général,la mise en place des commissions,les appels à candidature aux différents postes de l’encadrement technique des huit disciplines, les actions menées depuis la mise sur pied l’instance ,le séminaire en préparation ,le play- off de basket sur fauteuils roulants qualificatifs pour la finale de la coupe du Cameroun,les relations avec les instances internationales,le problème du financement et du siège entre autres. Enfin les jeux de Maputo
    Et la plainte d’un groupe d’athlètes de la région du centre.
    A chacun de ces points, les débats ont eu lieu et les informations subséquentes données. Comme grosse information, on peut retenir que la ville de Limbé dans la région du sud-ouest abritera le play off du 21 au 22 octobre, la finale aller le 5 novembre à Ngaoundéré et la finale retour le 19 à Douala. Le séminaire quant à lui et programmé pour les 24,25 et 26 novembre à Yaoundé sur trois modules. Ce séminaire s’adresse aux leaders régionaux et visera à les doter des connaissances en matière des activités physiques et sportives et des sports paralympiques.

    Basket-ball
    Le Cameroun prend part au championnat d’Afrique de basket-ball féminin à Bamako, capitale du Mali. S’il est déconseillé de fuir l’éléphant avant de l’avoir vu, force est de reconnaître qu’il ne faut pas rêver, notre équipe nationale cherchera à faire mieux qu’aux récents jeux africains de Maputo où elles ont occupé une place vers le bas du tableau. Une victoire laborieuse 45 à 42 face aux modestes rwandaises.

    Volley-ball
    Le championnat d’Afrique de volley-ball masculin se déroule actuellement à Tanger dans l’externe septentrion du Maroc. Le Cameroun auréolé de sa médaille d’or remportée aux derniers jeux africains de Maputo au Mozambique tentera d’arracher l’unique ticket qualificatif pour la coupe du monde prévue au Japon en novembre prochain. La tache sera très ardue comme le prouve la laborieuse victoire obtenue face à la Tunisie (3 sets à 2).Notre équipe a fait mieux face au Maroc pays organisateur qu’il a battu par 3sets à 1 et sur le Botswana au même tarif. La marche se poursuit. Il faut tout faire pour éviter de rencontrer l’Egypte aux1/2 finales elle-même qualifiée après sa troisième victoire.


    Les personnes handicapées attendent le bilan… des jeux africains de Maputo….
    La mauvaise prestation des athlètes handicapés aux derniers jeux africains de Maputo n’a pas laissé indifférent les sportifs qui sont restés au Cameroun. Ceux-ci ne cessent de nous demander les résultats sportifs. Personne ne communique à ce niveau. Ni les présidents des fédérations, ni les membres du bureau du comité paralympique, encore moins les athlètes et les encadreurs ayant effectué le déplacement de la capitale mozambicaine. Selon nos sources, en partant de Yaoundé, il se sursurait qu’il ne fallait pas attendre un quelconque miracle. Les athlètes sélectionnés n’étaient pas ceux qu’il fallait emmener. Ils ne répondaient pas tous aux critères de classification. En plus, chez les visuels, un guide aurait été sacrifié au profit d’un entraîneur. Aux dires de certaines langues c’est ce qui est à l’origine de la sortie de piste de l’athlète Mohamed à quelques mètres de la ligne d’arrivée alors qu’il était en seconde position. Voilà comment le Cameroun perd une chance de médaille. Toujours chez les visuels, un problème de classification et de coaching a privé l’athlète AWA Patrick d’une médaille. Chez les moteurs, on parle aussi d’un problème de classification avec la sélection de AVA jean Solange qui de l’avis de experts n’était pas bien placé. En attendant que les responsables des instances dirigeantes du sport pour personnes handicapées et du comité paralympique prennent leurs responsabilités en communiquant, nous nous limitons à ces bribes d’informations.

    Paralympisme : la suspension du Cameroun enfin levée.
    Depuis la mise sur pied du comité national paralympique camerounais et le payement des pénalités, la suspension qui pesait sur le Cameroun depuis quelques années a été levée. C’était le 14 septembre dernier. Désormais, les athlètes handicapés camerounais pourront bénéficier des avantages liés à ce sport. Pourvu que l’enthousiasme et l’engagement qui caractérisaient les uns et les autres ne disparaissent pas. A dire vrai il y a comme un malaise dans la maison du sport pour handicapés au cameroun. Aucune de ces fédérations encore moins le comité national paralympique n’a mis sur pied ou rendu public ses commissions spécialisées, aucune de ces structures n’a transmis à ce jour au ministère des sports son programme d’activités de l’année 2012. On a l’impression que certaines personnes voulaient accéder à certains postes pour entrer dans le maquis. Certaines aussi bien dans les bureaux exécutifs des fédérations que dans les ligues régionales sont portées disparues fragilisant et freinant le bon fonctionnement de ces structures. C’est le cas de Jean Philippe Bernard OBAMA le secrétaire général des sports pour déficients physiques, du président de la ligue du centre. Dans la ligue des déficients visuels du centre, certaines démissions sont annoncées….


    Didier ONANA©mboloc@meroon2011 94 78 86 88/ 70311128

    Lire la suite