Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

sport

  • LA NOMINATION DES ENTRAINEURS BLOQUE LE FONCTIONNEMENT des fédérations

    FEDERATIONS SPORTIVES POUR HANDICAPES :
    nomination,entraîneur,national,sport,déficient physique,ministre,sport,éducation physique,discipline,difficuté,retard,inertie,retard,impréparation, improvisation,stratagème,médailles, handicap,handicapé, fédérations, LA NOMINATION DES ENTRAINEURS BLOQUE LE FONCTIONNEMENT.
    Huit mois après leur création, les quatre fédérations des sports pour personnes handicapées à savoir ; la fédération camerounaise
    des sports pour déficients physiques, pour déficients intellectuels, pour déficients visuels et pour sourds n’ont pas encore d’entraîneurs. Ceux qui sont en poste sont ceux qui exerçaient dans l‘ancienne fédération camerounaise des sports pour handicapés (FECASH) qui a éclaté pour donner naissance à ces entités de sports spécifiques. Depuis lors, les nouveaux dirigeants se sont mis au travail, ont élaboré, nettoyé et validé les statuts et règlements intérieurs. Des auditions des postulants aux différents postes de l’encadrement technique ont été faites, et les propositions de nomination envoyées au ministre des sports et de l’éducation physique, tout comme les membres des différentes commissions. Malheureusement, l’on ne sait trop pourquoi l‘ancien ministre Michel ZOAH ou son prédécesseur Adoum GAROUA tarde à signer les textes de nomination. En temps normal, on pouvait tolérer cette inertie ou ce retard à l‘allumage. Mais nous sommes en 2012, année des jeux paralympiques et le Cameroun qui a bien un comité national prendra part à cet évènement qui demeure le plus grand rendez-vous des sports pour personnes handicapées.
    nomination,entraîneur,national,sport,déficient physique,ministre,sport,éducation physique,discipline,difficuté,retard,inertie,retard,impréparation, improvisation,stratagème,médailles, handicap,handicapé, fédérations,A ce jour, et compte tenu du retard (l’éternel retard qui caractérise notre pays) nous ne pourrons pas postuler dans certaines disciplines, collectives notamment. Il ne reste plus que l’athlétisme pour laquelle une dernière chance nous est offerte en mars prochain à Tunis. Le retard dans la nomination des entraîneurs nationaux, régionaux et les directeurs techniques bloque le fonctionnement. Aucun travail de prospection ne peut être fait dans les régions, personne ne veut courir le risque de dépenser son énergie et ses moyens pour faire un travail dont il n’est pas sûr de pouvoir conduire à son terme. En plus, et c’est certainement l’argument le plus plausible, chaque fédération pratique plusieurs disciplines et chaque entraîneur ou postulant ne peut s’occuper que de ce qui le concerne. Pour le moment, certains présidents imaginent des stratagèmes pour pallier à cette carence d’encadreurs techniques. Attendra-t on la dernière semaine de mars 2012 pour improviser un semblant de stage avec des entraîneurs pas du tout assermentés pour la tache ? Vivement, que le Ministre Adoum GAROUA qui n’est certainement pas le ministre du football senior fasse ce geste qui sauve : nommer des encadreurs techniques au sein de ces fédérations. Le temps presse et passe. Il vaut mieux pour lui de « quitter derrière les problèmes ». Au soir de la clôture des jeux paralympiques de Londres , que l’on ne l’accuse pas d’avoir contribué à la mauvaise prestation des athlètes handicapés qui ont là aussi, une occasion idoine de prouver malgré les difficultés, ce dont ils sont capables. Alors, l’on pourra clamer haut et fort que toutes les disciplines sportives sont logées à la même enseigne même si ce n’est pas le cas. Au Cameroun, il n’ y a pas de sport mineur
    Didier ONANA (c)mboloc@meroon 94788688 / 70311128

  • LE SPORT EN BREF

    Sport

    Boxe : Le Cameroun à Baku.
    Cinq pugilistes camerounais prennent part à la coupe du monde qui se déroule à Baku en Azerbaïdjan. Il s’agit des nouveaux médaillés d’or des récents jeux africains de Maputo Essomba Thomas (49kg) et Joseph Muléma (69kg) puis Ngoula Romaric,Smaila Mahaman Yepmou Medouo Blaise.

    Football :
    Joseph Antoine BELL entre enfin en politique.
    L’ancien portier de l’équipe nationale du Cameroun de l’olympique de Marseille et de bordeaux Joseph Antoine BELL, a accepté le poste de consultant en sport au ministère des sports du cameroun. Il a signé son contrat la semaine dernière à Yaoundé. Michel ZOAH le chef de ce département a réalisé là une grosse pêche. L’ancien footballeur ne dira plus dans la rue ce qu’il pense qui doit être fait, mais à partir d’un bureau. Notons que Michel ZOAH a presque brisé un tabou en enrôlant ce personnage qui dit bien ce qu’il pense et en des termes clairs et précis. Jamais un ministre n’avait tenté ce challenge. Ses prédécesseurs ont souvent eu comme une certaine phobie de ce citoyen camerounais qui plait par son langage envoûtant. Mieux vaut tard que jamais pour « Jojo » qui a apporté sa contribution aux états généraux du football et du sport en 2010.

    La ligue professionnelle sur ses rails !
    Le premier championnat professionnel de football du Cameroun démarre les 12 et 13 Novembre 2010. C’est ce qui ressort du premier conseil d’administration qui s’est tenu la semaine dernière à Yaoundé. Ce dernier a vu la désignation du secrétaire général de la ligue. Cette ligue en rappel a pour président le général à la retraite pierre SEMENGUE et pour premier vice, Faustin DOMKEU. L’ancien président de l’Union sportive de Douala devra abandonner son poste pour s‘occuper pleinement de cette ligue qu’il a appelé de tous ses vœux.

    HANDIPORT
    La fédération camerounaise du sport pour déficients physiques : le bureau exécutif cogite.
    Une réunion du bureau directeur de la toute jeune fédération camerounaise du sport pour déficients physiques (fécasdep) s’est tenue la semaine passée à Yaoundé. Celle était élargie à quelques personnes jugées importantes et utiles à cette association qui a besoin de toutes les compétences possibles pour son décollage. Plusieurs ont été débattus notamment celui de la structuration de la fédération qui bat de l’aile au niveau du secrétariat général,la mise en place des commissions,les appels à candidature aux différents postes de l’encadrement technique des huit disciplines, les actions menées depuis la mise sur pied l’instance ,le séminaire en préparation ,le play- off de basket sur fauteuils roulants qualificatifs pour la finale de la coupe du Cameroun,les relations avec les instances internationales,le problème du financement et du siège entre autres. Enfin les jeux de Maputo
    Et la plainte d’un groupe d’athlètes de la région du centre.
    A chacun de ces points, les débats ont eu lieu et les informations subséquentes données. Comme grosse information, on peut retenir que la ville de Limbé dans la région du sud-ouest abritera le play off du 21 au 22 octobre, la finale aller le 5 novembre à Ngaoundéré et la finale retour le 19 à Douala. Le séminaire quant à lui et programmé pour les 24,25 et 26 novembre à Yaoundé sur trois modules. Ce séminaire s’adresse aux leaders régionaux et visera à les doter des connaissances en matière des activités physiques et sportives et des sports paralympiques.

    Basket-ball
    Le Cameroun prend part au championnat d’Afrique de basket-ball féminin à Bamako, capitale du Mali. S’il est déconseillé de fuir l’éléphant avant de l’avoir vu, force est de reconnaître qu’il ne faut pas rêver, notre équipe nationale cherchera à faire mieux qu’aux récents jeux africains de Maputo où elles ont occupé une place vers le bas du tableau. Une victoire laborieuse 45 à 42 face aux modestes rwandaises.

    Volley-ball
    Le championnat d’Afrique de volley-ball masculin se déroule actuellement à Tanger dans l’externe septentrion du Maroc. Le Cameroun auréolé de sa médaille d’or remportée aux derniers jeux africains de Maputo au Mozambique tentera d’arracher l’unique ticket qualificatif pour la coupe du monde prévue au Japon en novembre prochain. La tache sera très ardue comme le prouve la laborieuse victoire obtenue face à la Tunisie (3 sets à 2).Notre équipe a fait mieux face au Maroc pays organisateur qu’il a battu par 3sets à 1 et sur le Botswana au même tarif. La marche se poursuit. Il faut tout faire pour éviter de rencontrer l’Egypte aux1/2 finales elle-même qualifiée après sa troisième victoire.


    Les personnes handicapées attendent le bilan… des jeux africains de Maputo….
    La mauvaise prestation des athlètes handicapés aux derniers jeux africains de Maputo n’a pas laissé indifférent les sportifs qui sont restés au Cameroun. Ceux-ci ne cessent de nous demander les résultats sportifs. Personne ne communique à ce niveau. Ni les présidents des fédérations, ni les membres du bureau du comité paralympique, encore moins les athlètes et les encadreurs ayant effectué le déplacement de la capitale mozambicaine. Selon nos sources, en partant de Yaoundé, il se sursurait qu’il ne fallait pas attendre un quelconque miracle. Les athlètes sélectionnés n’étaient pas ceux qu’il fallait emmener. Ils ne répondaient pas tous aux critères de classification. En plus, chez les visuels, un guide aurait été sacrifié au profit d’un entraîneur. Aux dires de certaines langues c’est ce qui est à l’origine de la sortie de piste de l’athlète Mohamed à quelques mètres de la ligne d’arrivée alors qu’il était en seconde position. Voilà comment le Cameroun perd une chance de médaille. Toujours chez les visuels, un problème de classification et de coaching a privé l’athlète AWA Patrick d’une médaille. Chez les moteurs, on parle aussi d’un problème de classification avec la sélection de AVA jean Solange qui de l’avis de experts n’était pas bien placé. En attendant que les responsables des instances dirigeantes du sport pour personnes handicapées et du comité paralympique prennent leurs responsabilités en communiquant, nous nous limitons à ces bribes d’informations.

    Paralympisme : la suspension du Cameroun enfin levée.
    Depuis la mise sur pied du comité national paralympique camerounais et le payement des pénalités, la suspension qui pesait sur le Cameroun depuis quelques années a été levée. C’était le 14 septembre dernier. Désormais, les athlètes handicapés camerounais pourront bénéficier des avantages liés à ce sport. Pourvu que l’enthousiasme et l’engagement qui caractérisaient les uns et les autres ne disparaissent pas. A dire vrai il y a comme un malaise dans la maison du sport pour handicapés au cameroun. Aucune de ces fédérations encore moins le comité national paralympique n’a mis sur pied ou rendu public ses commissions spécialisées, aucune de ces structures n’a transmis à ce jour au ministère des sports son programme d’activités de l’année 2012. On a l’impression que certaines personnes voulaient accéder à certains postes pour entrer dans le maquis. Certaines aussi bien dans les bureaux exécutifs des fédérations que dans les ligues régionales sont portées disparues fragilisant et freinant le bon fonctionnement de ces structures. C’est le cas de Jean Philippe Bernard OBAMA le secrétaire général des sports pour déficients physiques, du président de la ligue du centre. Dans la ligue des déficients visuels du centre, certaines démissions sont annoncées….


    Didier ONANA©mboloc@meroon2011 94 78 86 88/ 70311128

    Lire la suite

  • Un Non voyant décède après une compétition !

    UN SPORTIF HANDICAPE, INTERNATIONAL CAMEROUNAIS MEURT QUELQUES MINUTES APRES AVOIR PARTICIPE A UN MARATHON.

    Par cet article, nous voulons faire ressortir le degré d’appauvrissement de la personne handicapée en général et des sportifs handicapés en particulier qui sont capables de se suicider pour percevoir des pièces de nos francs CFA, quelque soit la somme. Ainsi, la clochardisation de la personne handicapée camerounaise va grandissant au quotidien. Poussés par la mendicité, ils sont prêts à tout pour gagner une modique somme de 500 FRANCS CFA : même s’il faut y laisser la vie. La scène se passe au Cameroun, dans la ville de Yaoundé, en présence du Ministre de la Jeunesse (Monsieur ADOUM Garoua), de Son Excellence Roger MILLA, du représentant du Préfet du Mfoundi, du représentant du Ministère des Affaires Sociales (MINAS) ainsi que des responsables de plusieurs organisations nationales et internationales. En effet, faisant suite aux activités sportives marquant la célébration de la 39ème édition de la fête de l’Etat Unitaire du Cameroun qui se célèbrera le 20 Mai 2011, un marathon a été organisé par le Ministère de la Jeunesse et des athlètes déficients visuels ont été convoqués (NDLR : Malheureusement, comme le Cameroun est suspendu au Comité International Paralympique, il ne participe à aucune compétition internationale parrainée par cette instance faîtière du handisport telle que les coupes du monde, les championnats mondiaux ou les jeux paralympiques. En plus, la fédération camerounaise des sports pour handicapés (FECASH) ayant été dissoute par l’actuel ministre des sports afin de réorganiser le mouvement paralympique depuis la base, c’est dire qu’officiellement, le handisport n’existe plus au Cameroun) sur un critère de sélection dont seuls détiennent ceux qui les ont invités à prendre part à l’évènement. Arrivés sur les lieux de la compétition aux environs de 07heures 30 minutes, les sportifs handicapés camerounais ont été réparties en deux catégories : les non voyants (B1) au nombre de 11 athlètes accompagnés de leurs guides et les mal voyants (B2 et B3) au nombre de 05 athlètes ainsi qu’une athlète féminine. La distance à parcourir leur ayant été communiqué sur place (6 kilomètres environ), le départ s’est déroulé sans encombre et, malgré les problèmes liés à l’effort physique, tout ce beau monde a franchi la ligne d’arrivée dans l’ordre suivant : Catégorie B1 (non voyants) 1er : AWA PATRICK 2ème : ATANGANA Charles 3ème : YOUMBI Luc 4ème : ATANGANA Ferdinand 5ème : BANECK Jacob (le sportif qui est décédé quelques minutes après) 6ème : MENGUE Dieudonné 7ème : AWONO Etc. Catégorie B2/B3 (mal voyants) 1er : MOHAMED Garba 2ème : NSANGOU Arouna 3ème : ATEBA Arno 4ème : NDO Patrick 5ème : BONFEU Grande fut la surprise lorsqu’après la course, tous les efforts du staff médical pour ranimer notre athlète ont été vains : il va tirer sa dernière révérence dans l’ambulance qui le transportera à l’hôpital. Après investigations, nous avons voulu connaître la prime qu’aurait perçue notre défunt athlète dans sa catégorie B1et avec son rang de 4ème. Consternés, nous avons appris que SA PRIME DE PARTICPATION ETAIT DE 500 FRANCS CFA (VOUS AVEZ BIEN LU, 500 FRANCS CFA !!!!). Les deux premiers de la course étaient primés à une modique somme dont nous ne pouvons révéler tandis que, du 3ème au dernier, ils touchaient une prime de participation de 500FRANCS CFA : somme qui ne pouvait même pas rembourser les frais de taxi de certains. C’est dans la soirée que le Ministre de Jeunesse adressera ses condoléances à la famille si durement éprouvée. Merci, BANECK Jacob, ta mort nous révèle les réalités sur la mendicité d’une couche quasi abandonnée et marginalisée, même en sport.

    Sportivement, Raoul FOKAM" correspondance particulière

    94788688/70311128

  • Quelques brèves....

    Journée mondiale de l’eau (22 mars 2011) – Apporter une eau propre et saine aux communautés: le rôle de l’OIT

    Bien que l’Assemblée générale des Nations Unies ait déclaré que l’accès à l’eau potable était un droit de l’homme, des milliers de personnes meurent chaque jour de maladies hydriques et de nombreux pays auront du mal à atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement relatifs à l’eau. L’OIT travaille avec les gouvernements et avec les organisations d’employeurs et de travailleurs en vue d’identifier les priorités d’investissement en matière d’infrastructures afin de créer des emplois et d’approvisionner les communautés en eau potable.

    ©mbolocameroon 22 11 45 87 /70 31 11 28 /94 78 86 88

    Didier ONANA

    Source : site de l’OIT

  • Manifestation des valeurs

    Photo:Didihttp mbolocameroon 021.jpger ONANA(c) MANIFESTATION DES VALEURS.

    Marie-Germaine NDZIE (Corporate Officer à RINGO):"Cette rencontre n'est autre qu'une manifestation des valeurs  qui sont chères à l'entreprise parmi lesquelles:le partage et le fair play.Nous avons voulu témoigner et échanger avec l'Association des Journalistes sportifs aujourd'hui.C'est une association qui est très envue,qui est au devant de la scène et nous aussi content du score que nous avons réalisé aujourd'hui: deux buts partout.

    Le sport,c'est vrai est qu'aujourd'hui c'était beaucoup plus un moyen de divertissement,mais dans la politique commerciale et même de sponsoring de l'entreprise,le sport occupe une grande place.RINGO S.A est toujours aux côtés des manifestations sportives d'envergure.Nous accompagnons déjà la boxe et il y a beaucoup d'autres dossiers  de sport  qui sont dans les services compétents pour étude en vue d'implimenter des actions marquantes.Mais les plus grandes ont été plus dans la boxe et le cyclisme à travers le dernier Grand-prix Chantal BIYA.l'activité sportive est au centre des intérêts des politiques du sponsoring.

    QUESTION: Peut-on dire que Ringo c'est aussi le marketing à travers le sport?

    Marie-Germaine NDZIE:" Oui,le sport est un vecteur de communication .Bien evidemment,c'est pour cela que nous sommes aux côtés des manifestations sportives. L'autre chose étant que la société est jeune, avec un personnel jeune,et dans cette communauté jeune,il va de soi que le sport est une activité favorite."

    Didier ONANA(c)mbolocameroon22114587/94788688.