Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

mardi, 31 janvier 2012

LES ELITES DU MFOUNDI EN RANGS SERRES


P1060679.JPG Dans sa prédication tirée de Marc chapitre I verset 14-18, Monseigneur Christophe ZOA a parlé de la solidarité, de l’amour de la fraternité et de l’entente. Il a parlé de l’Homme Beti, de ce qui fait sa spécificité et son caractère. Le Beti est accueillant altruiste, il se donne parfois plus à l’étranger qu’à lui-même. C’est un rassembleur pour qui la plus grande richesse c’est l’homme. Quand les premiers missionnaires sont arrivés comme d’ailleurs les premiers administrateurs respectivement en 1890 et en 1884, l’homme Beti l’a accueilli au point de l’amener à changer a perspective d’aller sur le lieu d’implantation de la capitale vers Yoko qui semblait centrale. Le Beti qu’on savait pourtant très guerrier et qui venait de s’imposer en faisant son chemin de migration jusque-là où nous sommes a pu marquer le futur colon allemand. Vous savez la diplomatie que notre feu père ESSONO ELLA va déployer pour fixer les BE LOT BE ZEN (ces gens qui étaient comme de passage) malgré les invectives de OMGBA BISSOGO qui lui ne voyait pas l’intérêt de les garder là. Ils vont écrire cela dans des récits très éloquents et remarquables qui font toujours du Beti quelqu’un au niveau de l’histoire du Cameroun s’est montré très favorable à l’accueil du colon, de la modernité et même dans l’espace national, l’accueil de l’autre. C’est légendaire. Poursuivant son homélie, Monseigneur ZOA a dit que Jésus ne veut pas les biens de ce monde soient le privilège de quelques-uns. Ils sont destinés à tous.
P1060672.JPGMonseigneur ZOA a souhaité que l’engagement des fils du Mfoundi vis-à-vis de Jésus puisse refléter les marques fondamentales citées plus haut, pour être réelles et développer une foi authentique entre eux. « Cette vie de foi marquée par notre relation à Jésus et les attitudes qui confirment celle-ci être particulièrement notre préoccupation dans notre regroupement des familles du Mfoundi. Je voudrais que nous puissions être dans la préoccupation de soutenir ce souhait avec un engagement qui s’articule sur certains traits importants qui à mon avis nous permettront de bien avancer, Dieu devant nous aider. Dieu nous a rassemblés comme Beti vivant dans notre rassemblement tel que nos pères nous ont constitué. Il nous avait déjà inspiré le chemin avec des marques telles que la solidarité et la fraternité. Appelés à suivre Jésus et engagés à le faire surtout tels que nous le sommes, par ce que l’un des traits qui nous marquent aussi et qui traduit notre foi profonde, c’est cette union profonde à Dieu. Le Beti ayant rencontré Dieu à travers les premiers missionnaires a tout abandonné. Lui connaissait aussi les rites avait aussi des engagements dans les sociétés secrètes comme le NGUI, le MEVOUNGOU et compagnie avait tout abandonné pour s’ouvrir à Dieu.
Didier ONANA©mbolocameroon 94 78 86 88 / 70 31 11 28

21:21 Écrit par Bambino | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : élites, mfoundi, beti, prédication, tradition, traditionnel, culture, yaoundé | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

samedi, 16 avril 2011

ZAMALEK & PETRO, vainqueurs de BABACAR FALL


HAND-BALL:  SUPER COUPE BABACAR FALL :
Pétro de Luanda et Zamalek   en roue libre !
En battant Fap de Yaoundé par 33 buts à 25 Pétro Athlétic club de Luanda à confirmé sa suprématie sur les Camerounaises. Une bonne équipe de pétro Véloce, rapide, agressive et adroite qui n’a pas eu de difficultés pour venir à bout d’une équipe Camerounaise qui avait du mal à trouver ses marques sur le taraflex du palais des sports de Yaoundé. C’est avec beaucoup de joie que nous avons retrouvé l’équipe de pétro avec sa constellation de vedettes que sont Elzira, Natalia, Luicia, Isabel et SIBO, la seule Angolaise  qui s’exprime en français. Une équipe qui na pas beaucoup changé son effectif et qui a prouvé qu’elle demeure une des meilleure en Afrique.  À la mi-temps le score était de 15 à 20 pour pétro qui a confirmé en seconde manche, 33 -25.
Chez les Messieurs, Zamalek d’Egypte à cravaché dur pour venir à bout d’une équipe de l’Etoile sportive du sahel volontaire mais mal droite. 15 -11 à la mi-temps et 25-21 au final.
A la fin de cette coupe nous avons recueilli des impressions de :

IMG_0222.JPG Mademoiselle SIBO dossard N°15 de l’équipe Angolaise «  je félicite pétro pour cette victoire. Nous allons continuer à travailler. Fap est une bonne équipe qui à beaucoup travail en 1er mi-temps  et qui s’est vite fatiguée. En 2e  nous avons changé de stratégie pour les contenir. La force de pétro c’est le travail. Dieu nous aime beaucoup. Nos joueuses son toujours les mêmes. Nous ne gagnons pas beaucoup d’argent au Hand-ball. En Angola nous travaillons dans le social et nous jouons.  Notre ambition c’est de remporter la coupe d’Afrique des vainqueurs de coupe.
Didier ONANA©mboloCameroon

21:57 Écrit par Bambino dans Hand-ball | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hand-ball, super coupe babacar fall, yaoundé, cameroun, égypte, tunisie, angola | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

lundi, 28 mars 2011

Les lions indomptables s’éloignent progressivement

Eliminatoires de la Coupe des Nations 2012

Les lions indomptables s’éloignent progressivement …

En se faisant battre par un petit but à zéro samedi dernier à Dakar par leurs homologues sénégalais, les lions indomptables du Cameroun se sont davantage compliqués la tache. Une défaite qui, même si elle était prévisible, n’a pas trop fait mal au cœur de nombreux camerounais. Pour la première fois depuis ces éliminatoires, les lions ont produit un jeu appréciable. N’eut été la maladresse des attaquants ou les quelques fautes évidentes dans la surface de réparation mais non sanctionnées par l’arbitre, l’issue aurait été certainement moins douloureuse. Une rencontre certes dominée par un Sénégal des grands jours qui a confirmé sa bonne forme du moment , une équipe sénégalaise qui a pratiqué l’attaque à outrance contrairement au Cameroun qui mis un dispositif ultra défensif mais qui a lâché à l’ultime minute permettant aux locaux de creuser l’écart. Avec cinq points de retard sur le leader de sa poule et à égalité de points avec la RD Congo qui a battu l’Ile Maurice par trois buts à rien, le Cameroun semble vouloir dire Adieu à la coupe qui se disputera pourtant à quelques kilomètres de son territoire. Ce sera non pas une catastrophe, mais une honte. Le Sénégal, pourrait-on dire est plus proche du Gabon et de la Guinée Equatoriale que … le Cameroun ! Incroyable. C’est vrai que mathématiquement tout est encore possible, mais, mais, ce Sénégal que nous avons vu samedi n’aura pas le mauvais réflexe de s’arrêter pour jeter un coup d’œil en arrière et voir ce que ses poursuivants font. Il fera tout pour gagner tous ses matches. Le Cameroun recevra le Sénégal 4 juin à Yaoundé, se déplacera ensuite en RD Congo pour un autre match de sang, avant de s’offrir l’Ile Maurice… dur, dur...

Etienne Didier ONANA©Mbolo Cameroon 94788688/70311128

Dans les coulisses de cette rencontre….

Une seule nouvelle croustillante. Si les sénégalais se sont bien illustrés sur le terrain en battant les camerounais par un but à zéro, ils se sont (pas les joueurs) par contre montrés négatifs en dérobant à un membre de la fédération camerounaise de football, la somme de deux millions de francs ! Ce dernier, parti en mission avancée, a cru qu’il était dans les rues de Yaoundé où il peut se payer le luxe de se balader dans les bars et bistrots avec autant d’argent. Ca lui apprendra lui Etienne TAMO. Pendant que les camerounais souffrent pour avoir de l’argent, lui s’offre en spectacle dans des virées éthyliques. Qui a dit que l’argent du football ne rendait pas fou les administrateurs de la fédération. !

Quatre heures sans tousser !

Dans l’avion qui a ramené la délégation camerounaise à Yaoundé, on pouvait entendre un iule se déplacer. « Personne n’a toussé « nous a dit une personne qui avait assisté à la rencontre. « Nous étions tous déçus surtout que nous avions bien joué ».

(c)mbolocameroon 94788688/70311128

13:10 Écrit par Bambino dans Football | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sénégal, cameroun, can gabon-guinée, eto'o, lions indomptables, défaite, dakar, yaoundé, caf | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

mardi, 15 février 2011

Le plan d'action du bodybuilding 2011

La fédération déroule son chronogramme 2011.

           Une volonté visible de vouloir rattraper le temps perdu, c’est l’impression qu’ont les journalistes invités au point de presse qu’ a donné la fédération camerounaise de bodybuilding dimanche dernier à l’Assistance militaire technique de yaoundé. Un programme somme toute ambitieux, mais attendons de juger  le maçon …

Didier ONANA.

           Ambiance bon enfant malgré le retard des hommes de médias. Le président nouvellement élu, Achille BALEMAGNA  EFONOKON entouré du premier vice président Anaclet  ABBE , du secrétaire général Boniface TAGNI et du conseiller  .Dans, un style direct et franc ont entretenu les journalistes sur les ambitions et les lignes directrices de leur action. Des cinq quarts d’heure qu’ont duré les échanges, on peut retenir que la fédération camerounaise de bodybuilding a déjà un siège( qui subit des réfections actuellement)et  qui sera inauguré dans les semaines qui suivent  par le patron de sports, Michel ZOAH. Pour Achille Balemagna Ofonokon, « une fédération sérieuse doit avoir un siège, gage de stabilité et  de sérieux. Une fédération sportive, ce n’est pas dans le sac ». Le matériel de bureau et là, et la fédération dispose déjà d’une certaine quantité de matériel technique. 40 tonnes.

            Dès son élection suivie de son  installation, le nouveau bureau de cette fédération a fait l’état de lieux. Il en ressort que quatre régions à savoir ; le nord ouest, l’ouest, le littoral et bien sûr le centre sont les régions où se pratiquent cette discipline. Des émissaires seront envoyés dans les prochains jours prospecter ailleurs et installer les ligues régionales.  La fédération entend former ses cadres (entraîneurs, officiels techniques et même les athlètes). Il dit vouloir normaliser les relations avec les clubs et diverses structures qui utilisent le bodybuilding et le fitness, organiser les compétitions  et restructurer l’encadrement technique  de l’équipe nationale. Pour réaliser ce vaste chantier, la fédération camerounaise de bodybuilding entend mettre sur pied des stratégies pour renflouer sa trésorerie.  Sur ce point sensible et essentiel, Achille BALEMAGNA est clair : « une partie du financement est déjà là. Nous avons des amis qui vont nous appuyer  en chine en Angleterre et autres. » Ceux-ci ont fait à la fédération des promesses justifiées  en matériel roulant. Ils s‘occuperont  de la formation des cadres et des personnels sur place au lieu de les envoyer toujours à l’extérieur.   Toujours sur le plan extérieur, la fédération entend normaliser les relations avec toutes les instances faîtières de la discipline.

Pour  réaliser tout cet ambitieux programme, la fédération voudrait compter sur toutes les compétences possibles. Elle a tendu la main « au camp d’en face les portes leur sont toujours ouvertes».

              Le point d’orgue de ce chronogramme sera certainement  les compétitions qui seront organisées de manière permanente dans toutes les régions  et qui seront baptisées des noms des personnalités illustres des localités de notre pays. Il y aura des grands prix notamment celui de Yaoundé et de Douala à l’exemple de ceux de Johannesburg en Afrique du Sud et du Caire en Egypte. Des caravanes de compétitions sillonneront aussi les écoles.  A la question de savoir si ce n’est pas l’euphorie d’après élections qui fait dire tout ceci, Achille BALEMAGNA conclue en disant «  Donnez moi six mois pour faire le maximum » La saison s’ouvre le 09 Avril dans l’ hôtel situé au boulevard du 20 mai à Yaoundé.

Une démonstration du bodybuilding a été faite aux hommes de média invités.

Didier ONANA ©mbolocameroon 94788688/70311128

lundi, 07 février 2011

LE CHOC DONFACK B $ WILZEWSKI en boxe

Combat: Bernard DONFACK $ Pior WILZEWSKI

 

Grande mobilisation des Chefs de la Menoua.

 

Dans le cadre des préparatifs du combat de boxe professionnelle devant  opposer le camerounais  Bernard DONFACK au polonais Pior Wilczewski au palais polyvalent des sports le 11 février prochain, , Les chefs traditionnels du département de la Menoua dont est originaire notre compatriote, se sont réunis ce mercredi dernier  au foyer culturel «BAMOUGOUM » .

L’objet de cette rencontre était la mobilisation générale en vue de permettre à leur fils de gagner le combat devant un public nombreux. Cette initiative du cabinet Jama Conseils a réuni les 21 gardiens de la tradition de cette importante communauté. Ils étaient  tous là, les chefs Balessing, Foto, FOTSATOULA, BAMOUGOUM, FOKOUE, FONGOUNDE, foréké et autres, pour écouter le message et mettre sur pied une stratégie efficace.

Prenant la parole en tant que chef des chefs, Sa Majesté TANGUENA Leonard, le chef Foréké a remercié les initiateurs de cet évènement qui fera certainement date, et souhaité que leur fils gagne son combat. «  On ne peut pas quitter de si loin pour venir perdre devant ses pères ». Il a continué en disant qu’il faudra galvaniser tout le département pour que cette fête soit belle.

Prenant la parole par la suite, Jean Marie ABOGANENA le Directeur général de JAMA conseil s’est dit ému par l’implication de la chefferie traditionnelle du département en vue du soutien de leur fils. Il a loué la valeur de la chefferie  traditionnelle en pays bamiléké qui se caractérise par la solidarité et le respect de cette autorité. Puis il a fait la genèse de ce combat avant de déclarer le budget qui s’élève à 148 millions de francs. L’apport du gouvernement à travers le ministère des sports est de 50 millions. Il a terminé son propos en donnant des informations relatives à la billetterie, à la logistique, aux cachets et aux dispositions pratiques. Un échange entre les organisateurs du combat et les gardiens de la tradition a suivi.

Répondant aux questions des nombreux journalistes présents, Sa Majesté TANGUENA  Léonard a rappelé qu’il s’agit pour eux les gardiens de la tradition d’encourager à leur niveau, leur fils. «  Les pères ont dit ce qu’ils vont faire. Les groupes de danse seront mobilisés et sur le plan des contributions financières, nous ne pouvons pas encore vous dire ce que nous allons faire, mais soyez rassurés, nous allons réagir. Le chef ne dirige pas seul, il a derrière lui toute une masse. Je ne peux pas dévoiler tous les contours de notre contribution car en tradition on ne dévoile rien…Nous l’incarnons. ».

Jean Marie Aboganéna (DG de Jama Conseils) : 

« Donfack est d’abord un fils de la Menoua. Voilà l’importance de cette rencontre. Il faut qu’elle se mobilise afin qu’elle puisse accompagner son fils, l’aider à conserver son titre et garantir une participation massive de la communauté au palais des sports le 11 février prochain. De cette rencontre, il ne se dégage que compréhension, partenariat, collaboration. Ce qui augure d’un succès éclatant. Cette   rencontre met en valeur la communauté et un digne fils du département. Ils se sentent tous honorés par cette démarche.

Les chances de Bernard DONFACK sont intactes dans la mesure où il jouit d’une grosse expérience en matière de boxe. Il a peut être un palmarès moins reluisant que ce lui de son adversaire qui ne compte qu’une défaite en 29 combats, mais nous pensons que boxer dans son pays, devant ses compatriotes, devant ses ancêtres est un avantage.  Ses chances sont de 200% »

Notons que le polonais compte à son actif 29 combats pour 28 victoires dont   0 9 par KO et une défaite. Il  est champion de Pologne, 43è mondial et champion IBO, WBF et TWA Bernard DONFACK en compte 27 pour 17 victoires dont 09 par KO, 07 défaites et 03 nuls. Il est double champion du monde GBU.

Didier ONANA©mbolocameroon 94788688 /70311128

 

09:49 Écrit par Bambino dans Boxe | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boxe, bernard, pior, wilzewski, combat, iwf, gbu, championnat du monde, yaoundé | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook